L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Andrée Putman, hommage à la "magicienne de vie"

Par Pauline Polgár
,
le 21 janvier 2013
La célèbre architecte d'intérieur et designer Andrée Putman s'est éteinte ce samedi 19 janvier à l'âge de 87 ans. Hommage à celle qui, forte d'une liberté sans cesse revendiquée, a marqué d'une empreinte indélébile le design et l'art de vivre à la française.
"Andrée Putman est sur orbite. Elle ne redescendra pas." A l'heure où nous apprenons le décès ce week-end d'Andrée Putman, ce sont ces mots de l'architecte Jean Nouvel, écrits pour la préface de la monographie que lui a consacrée Donald Albrecht (Andrée Putman, éd. Rizzoli New-York, essai de Donald Albrecht, 2009), qui nous reviennent.
Puis une image : un damier, du noir et du blanc. Référence à l'une de ses réalisations les plus marquantes, le fameux Hôtel Morgans à New-York, où ce carrelage en damier qui ornait les salles de bains, coûtait 15€ le m2 au BHV. Un projet qui marque d'ailleurs son ambivalence.
Andrée Putman, affiche de l'exposition à Paris
Andrée Putman, affiche de l'exposition à Paris © Affiche de l'exposition à la Mairie de Paris, 2010
 Il faut regretter en effet que ce qui est souvent retenu d'elle est cette image du "chic à la française", d'un design luxueux - dû notamment à toutes ses collaborations avec les grandes maisons du luxe - alors que, dès ses débuts chez Prisunic en 1968, sa volonté avait été de démocratiser le design. Elle nous le rappelait d'ailleurs, lors d'une interview expresse réalisée début 2008 : à la question "Comment vous est venue la volonté de travailler dans cet univers ?", elle nous répondait ainsi : "Pour changer les choses."

Le style Putman

Mais c'est un personnage qui savait garder sa part de mystère... Andrée Putman demeure pour beaucoup une référence du style à la française, mue par une liberté sans faille et cette envie d'"enchanter" le quotidien. Se revendiquant du Minimalisme, son travail d'architecte d'intérieur passait ainsi par "mettre de l'ordre dans la vie des gens."
Découvrez son histoire dans la suite de l'article en pages suivantes.
Andrée Putman, hommage à la "magicienne de vie"

Andrée Putman, une surdouée touche-à-tout

Andrée Putman, une surdouée touche-à-tout  - Andrée Putman
Andrée Putman, une surdouée touche-à-tout - Andrée Putman © ph. Deidi Von Schaewen
Jeune fille surdouée, elle avait reçu des mains du compositeur Francis Poulenc, un premier prix d'harmonie au Conservatoire national de musique de Paris et, à chaque étape de sa vie, elle a su appliquer au métier qui l'a rendue célèbre, la rigueur et l'élégance apprises au cours de ses études artistiques. Musicienne, puis journaliste, styliste, directrice artistique... Toutes ces facettes ont formé l'architecte d'intérieur et la designer, comme nous le rappelle la monographie que lui consacre Donald Albrecht. "Faiseuse de tendances", elle s'est appliquée à donner au "goût français" une "nouvelle image". En donnant "belle allure" aux articles ménagers basiques chez Prisunic, puis dans l'agence MAFIA où elle acquit son statut de designer. Bannissant les frontières artistiques, elle s'amusait à mêler les univers, mode, design, culture, en véritable touche-à-tout qu'elle était. Avec cette élégance qui la caractérise à jamais.
"A l'écart"
Elle le disait elle-même, elle s'inscrivait à "l'écart". Et c'est d'ailleurs de ce nom, "joli", qu'elle baptise son agence "Ecart International" fondée dans les années 80. "Ecart", un nom qui, à l'envers, se lit également "trace" expliquait-elle à l'Express le 11 novembre 2006. Et des traces, elle en laisse sans conteste ! Citons pêle-mêle, outre de nombreux objets du quotidien, l'hôtel Morgans et des résidences privées, l'aménagement du Concorde, la réalisation du bureau du ministère de la Culture pour Jack Lang, le Pershing hall, le piano Pleyel "Voie lactée", une collection d'argenterie et de bijoux avec Christofle, un seau à champagne pour la Veuve Clicquot, ou encore le Steamer Bag de Louis Vuitton, etc.
Sans oublier toutes ses collaborations avec le monde de la mode, comme le rappelait ce lundi Didier Grumbach, président de la Fédération française de la couture et du prêt-à-porter des créateurs : elle aura "changé le style du 20e siècle ou encore redéfinit l'élégance à la française".
Andrée Putman, une surdouée touche-à-tout

Andrée Putman, intemporelle

Andrée Putman et sa fille Olivia
Andrée Putman et sa fille Olivia © Andrée Putman et sa fille Olivia - ph P. Biancotto
"Intemporalité et sobriété caractérisent les objets, le mobilier et les espaces qu'elle a dessinés avec talent", rappelait la ministre Aurélie Flippetti, lui rendant hommage.
Le public ne s'y est pas trompé d'ailleurs : l'exposition que lui consacrait la mairie de Paris en 2010 a accueilli ainsi près de 250.000 visiteurs.
Andrée Putman n'aura jamais pris sa retraite, comme le soulignait à l'AFP, Sébastien Grandin, directeur exécutif du Studio Putman. Et sa fille Olivia, ayant pris les rênes en 2007 du Studio, continue de perpétuer la philosophie créatrice de sa mère, tout en traçant sa propre route avec talent. Elle aussi, aspire ainsi "à démocratiser le design", nous déclarant en aparté, avec tout autant d'élégance, que "le luxe n'est pas dans le prix d'une pièce mais dans le plaisir qu'ont les gens à l'avoir chez soi". "Ma mère a imaginé un alphabet à partir duquel nous créons nos propres mots", précise-t-elle pour qualifier le travail du Studio.
Andrée Putman restera ainsi plus que jamais "sur orbite".
www.agenceputman.com
NB : Les obsèques d'Andrée Putman se dérouleront mercredi 24 janvier en l'église Saint-Germain -des-Prés, à Paris.
En page suivante, retrouvez l'interview expresse que la designer nous avait accordée en 2008.
Andrée Putman, intemporelle

Andrée Putman, l'interview "expresse"

Andrée Putman, l'interview "expresse" - Andrée Putman
Andrée Putman, l'interview "expresse" - Andrée Putman © ph. Marc Abel pour Pleyel
Maison à part : Comment vous est venue la volonté de travailler dans cet univers ?
Pour changer les choses.
MAP : Est-ce que cela a été toujours le cas ?
Parlons plutôt d'un profond intérêt pour des objets chargés d'histoire.
MAP : Sinon quel(s) métier(s) vous fascinent le plus ?
Les médecins parce qu'ils voient parfois la voie du salut et qu'ils réinventent la vie des malades.

MAP : D'où vous vient votre inspiration?

Des histoires.
MAP : Comment captez-vous les envies de vos clients ?
En leur apportant une nouvelle vision pour une demeure parfois déplaisante au premier regard.
MAP : Votre projet se dessine-t-il immédiatement dans votre esprit lorsqu'ils viennent vous voir ?
Tout dépend de leur qualité morale, leurs doutes et leurs peurs.
MAP : Pour chaque nouveau projet, qu'est-ce qui vous motive le plus à chaque fois?
Enchanter le propriétaire sans avoir à protester dans certains cas extrêmes.
MAP : S'il y en a un, de quel univers de l'architecture et du design vous sentez-vous la plus proche ?
Je fais semblant de ne pas voir la frontière entre ces deux pratiques.
MAP : Quels adjectifs définiraient selon vous le mieux votre travail, votre démarche ?
La liberté et le Minimalisme
MAP : Quels sont les projets qui, depuis vos débuts, vous ont le plus marquée ?
Le CAPC à Bordeaux (aménagement du musée réalisé en 1990 - NDLR), le Morgans à New York (premier aménagement d'hôtel réalisé en 1984 à New-York, NDLR).
MAP : Quel est votre meilleur souvenir dans votre vie professionnelle ?
Le temps mort des vols transatlantiques qui crée du temps pour la réflexion.
MAP : Quel(s) regard(s) portez-vous sur l'univers de l'architecture d'intérieur aujourd'hui ?
Toujours le même : mettre de l'ordre dans la vie des gens. Les clients sont beaucoup plus informés et se prêtent à des confrontations d'objets de plus en plus audacieuses.
MAP : Quels sont les enjeux majeurs actuels de votre profession aujourd'hui ?
La nouvelle modernité passe par une tentation grandissante de faire respirer les espaces par des cloisons mobiles. C'est l'occasion d'un nouveau jeu de matières avec le grillage ou le textile.
Propos recueillis en mars 2008, par Pauline Polgar
Andrée Putman, l'interview "expresse"

En images - Andrée Putman, hommage à la "magicienne de vie"

Aménagement du concorde, Andrée Putman
Aménagement du concorde, Andrée Putman © Agence Andrée Putman, DR
Retrouvez de nombreux articles consacrés à Andrée Putman sur Maison à part, accompagnés de diaporamas de ses réalisations. citons notamment :
Paris met Andrée Putman à l'honneur
Andrée Putman, "magicienne de vie"
En images - Andrée Putman, hommage à la "magicienne de vie"
Nous vous recommandons

A l'occasion des Assises du logement en novembre dernier, les experts se sont relayés pour dresser un portrait-robot de nos habitations. Zoom sur le confort et la qualité de l'air intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic