L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La maison connectée aujourd'hui

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 10 novembre 2014
Le futur c'est maintenant ! La maison connectée et intelligente n'est plus un scénario de film, mais une réalité du quotidien, grâce à la domotique. Tour d'horizon des équipements existants, des grandes tendances et des objets connectés à l'état de prototype.
"Nous sommes à l'an zéro de la maison connectée". François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique et auteur d'un ouvrage* sur le sujet, confirme que ce qui n'était encore qu'un rêve il y a une dizaine d'années, est aujourd'hui à la porte de nos habitations. Du jardin à la chambre, en passant par la porte d'entrée, le chauffage de la salle de bains, l'électroménager de la cuisine et l'équipement high-tech du salon, tout le logement y passe !
Découvrez, pièce par pièce, les grandes tendances de la domotique, les objets connectés qui existent et ceux qui pourraient bientôt entrer dans nos vie - et nos maisons !
* La maison communicante - Réussir son installation domotique et multimédia, aux Editions Eyrolles. 4ème édition (2012), 420 pages, 34 euros.
La maison connectée aujourd'hui

L'entrée : des ouvertures contrôlables à distance

L'entrée : des ouvertures contrôlables à distance - La maison connectée aujourd'hui
L'entrée : des ouvertures contrôlables à distance - La maison connectée aujourd'hui © MAP
Dès l'entrée, la communication avec les différents équipements de la maison est possible. En témoigne, l'avènement des serrures électroniques, ainsi que des systèmes d'interphone ou de visiophone, actionnables à distance à partir d'un smartphone ou d'une tablette.
Au départ conçues pour les personnes âgées ayant du mal à se déplacer, ces serrures et interphones peuvent être utilisés par tous. "Dans un monde parfait, tous les logements devraient être équipés de tels systèmes, pour pallier notamment aux accidents de la vie", souligne François-Xavier Jeuland, président de la Fédération française de domotique. L'on peut être, du jour au lendemain, cloué au lit par une lombalgie, alité pour une grossesse ou ralenti par une jambe dans le plâtre.
Des constatations qui poussent François-Xavier Jeuland à souhaiter une "conception universelle" de l'habitation. "Les logements neufs construits aujourd'hui devraient tous être câblés, de manière à être évolutifs, explique-t-il. Ainsi, chaque nouvel occupant pourra installer les équipements domotiques qu'il souhaite, en les branchant au câblage existant". Une solution plus pérenne que la connexion par WiFi, selon le président de la Fédération française de domotique.
L'entrée : des ouvertures contrôlables à distance

Le salon : l'audiovisuel au coeur des envies

Le salon : l'audiovisuel au coeur des envies - La maison connectée aujourd'hui
Le salon : l'audiovisuel au coeur des envies - La maison connectée aujourd'hui © MAP
Téléviseur, chaîne hi-fi, haut-parleurs, Home cinema, lecteur DVD, rétroprojecteur, écran de projection... Il est aujourd'hui possible de piloter tous ces appareils à partir d'un smartphone ou d'une tablette. Mieux : tous peuvent être allumés et déclenchés en un seul clic, grâce à un scénario préenregistré. Appareils allumés, stores baissés, lumières éteintes : en quelques secondes, le salon est prêt pour une séance de cinéma !
Si ce type d'utilisation fait rêver, ce n'est cependant pas l'avenir de la domotique, selon François-Xavier Jeuland. "En pratique, les scénarios ne sont pas souvent utilisés", explique-t-il. Si l'utilisateur a envie, le lundi, de regarder un film sur son écran de projection, il peut avoir envie, le lendemain, de regarder la télévision et devra, alors, contourner le scénario qui prévoyait de dérouler l'écran blanc... "La domotique n'est pas modélisable : chacun en a une utilisation différente, en fonction de l'envie ou des besoins du moment, poursuit François-Xavier Jeuland. C'est ce qui fait son charme et son succès !"

Connectables mais pas connectés

Enfin, si les Français sont bien équipés en téléviseurs connectés (comme le montre notre étude sur les habitudes des Français en matière d'objets connectés), reste à savoir si ces appareils sont effectivement branchés, et à quoi ! "Beaucoup de téléviseurs sont connectables, mais pas connectés par les utilisateurs" souligne l'expert.
Le multimédia reste l'un des secteurs prometteurs pour l'avenir. Les retours des utilisateurs sont positifs, selon le président de la Fédération française de domotique, et les prix sont amenés à baisser.
Le salon : l'audiovisuel au coeur des envies

La cuisine : les appareils électroménagers communiquent entre eux

La cuisine : les appareils électroménagers communiquent entre eux - La maison connectée aujourd'hui
La cuisine : les appareils électroménagers communiquent entre eux - La maison connectée aujourd'hui © MAP
Le réfrigérateur qui détecte les ingrédients qu'il contient, et vous suggère une recette en conséquence, qu'il envoie directement à la table de cuisson... ce n'est pas de la science-fiction ! Les appareils électroménagers sont l'une des cibles préférées des fabricants en matière de domotique. Ainsi, l'on trouve déjà un lave-linge, un four, un aspirateur et un réfrigérateur, d'un même fabricant, qui sont capables de communiquer entre eux.
"L'objet connecté a un intérêt s'il interagit avec d'autres objets ou équipements" insiste François-Xavier Jeuland. Un lave-linge connecté, pourquoi pas, mais à condition qu'il puisse, par exemple, se connecter à un compteur électrique intelligent, détecter tout seul les heures creuses, et lancer un programme de lavage pendant cette période. "Les notions liées aux économies d'énergie sont les plus susceptibles de se développer", affirme l'expert.

Le problème du protocole

Reste un obstacle de taille à la cuisine connectée : le protocole, c'est-à-dire le langage avec lequel les différents équipements vont communiquer entre eux. Chaque fabricant développe le sien, de telle sorte que tous les appareils de sa marque puissent être connectés ensemble.
Mais il est très rare de changer intégralement les appareils électroménagers de sa cuisine, et l'on peut donc se retrouver avec un four connecté... à un lave-vaisselle qui ne parle pas le même langage. L'avenir, selon François-Xavier Jeuland, c'est surtout l'interconnexion des différents appareils via le Cloud computing (c'est-à-dire l'utilisation de serveurs informatiques comme passerelle), qui résoudra les problèmes de protocoles.

Une cuisine accessible

Enfin, notez qu'il existe des systèmes de motorisation et de pilotage à distance des plans de travail, afin de les rendre accessibles aux personnes âgées ou à mobilité réduite. En un clic sur la tablette, le plan se baisse et se relève, pour s'adapter à la taille de l'utilisateur. Un équipement plébiscité pour permettre le maintien à domicile des séniors.
La cuisine : les appareils électroménagers communiquent entre eux

La chambre : confort thermique et économies d'énergie

La chambre : confort thermique et économies d'énergie - La maison connectée aujourd'hui
La chambre : confort thermique et économies d'énergie - La maison connectée aujourd'hui © MAP
La domotique est très plébiscitée par les Français pour améliorer le confort de l'habitation en général, comme le montre notre étude sur les objets connectés. Parmi les utilisations de la domotique, le confort thermique et les économies d'énergie sont des secteurs d'avenir, selon François-Xavier Jeuland.
En témoigne, l'abondance de thermostats connectés et intelligents mis sur le marché depuis quelques années (voir notre sélection d'équipements connectés dédiés au confort). Ils permettent de définir une température différente pour chaque pièce, de faire évoluer cette température en fonction des moments de la journée, captent la présence des occupants dans une pièce et apprennent même par eux-mêmes leurs habitudes de vie !
D'autres thermostats communiquent aussi avec des stations météo, afin d'adapter le chauffage de la maison à la température extérieure. Les nuages se lèvent et le soleil brille ? La station envoie un message aux brise-soleil, qui se déplient pour maintenir l'habitation à l'ombre. La pluie se met à tomber ? Les fenêtres automatisées sont fermées à distance sur demande de la même station météo. "Là, c'est une vraie 'histoire' domotique, une vraie collaboration entre différents éléments", souligne François-Xavier Jeuland.
Enfin, quelle que soit la pièce de la maison, il est possible de contrôler l'allumage des lumières à partir d'un smartphone ou d'une tablette. Mieux encore, pourquoi ne pas programmer leur extinction dans la chambre des enfants à l'heure du coucher ?
La chambre : confort thermique et économies d'énergie

La salle de bains : le confort avant tout

La salle de bains : le confort avant tout - La maison connectée aujourd'hui
La salle de bains : le confort avant tout - La maison connectée aujourd'hui © MAP
Economiser le gaz et l'électricité est l'un des objectifs d'amélioration de l'habitat les plus courants. D'autant que les compteurs d'énergie intelligents et connectés (Linky pour l'électricité et Gazpar pour le gaz) devraient se généraliser dans les logements dans les années à venir.
Mais, attention : "l'objectif ne doit pas être uniquement de réduire sa facture d'énergie, mais de garder un certain confort de vie", souligne François-Xavier Jeuland. Pourquoi ne pas imaginer un ballon d'eau chaude, connecté à des capteurs qui détecteraient votre retour à la maison : quelques minutes avant l'heure habituelle de votre bain, le ballon commencerait à chauffer l'eau à votre température préférée... "La notion de domotique qui se développe est loin du 'pilotage' des appareils qui est aujourd'hui la norme, insiste l'expert. On veut une habitation qui se contrôle seule, et qui ne nous prévient qu'en cas de problème".
En cas de problème, justement, des détecteurs de fuite, habilement installés sur les tuyaux et robinets, pourront vous prévenir avant que la salle de bains ne se transforme en piscine ! Plus léger mais tout aussi essentiel au confort, le miroir connecté qui diffuse votre musique préférée...
Côté accessibilité, enfin, un sol intelligent a été développé par Tarkett. Connecté, il détecte les chutes éventuelles et prévient les secours. Si le produit est pour l'instant réservé aux établissements accueillant des personnes âgées, il devrait être proposé au grand public et intéresser les séniors qui souhaitent aménager leurs salles de bains pour plus de sérénité. "La domotique est aussi là pour rassurer", rappelle François-Xavier Jeuland.
La salle de bains : le confort avant tout

Les ouvertures et les extérieurs : sécuriser sa maison

Les ouvertures et les extérieurs : sécuriser sa maison - La maison connectée aujourd'hui
Les ouvertures et les extérieurs : sécuriser sa maison - La maison connectée aujourd'hui © MAP
A l'extérieur de la maison aussi, la domotique trouve de nombreuses utilisations. L'arrosage automatique du jardin, par exemple, est déjà contrôlable à distance, mais il pourrait aussi se déclencher automatiquement au moment le plus adéquat de la journée, en fonction de la chaleur par exemple.
Portails, fenêtres, portes de garage, stores, brise-soleil... Toutes les ouvertures sont aujourd'hui connectables et contrôlables à partir d'un smartphone ou d'une tablette. Il est même possible de créer des scénarios dans lesquels toutes ces menuiseries se ferment, au moment de partir en vacances par exemple.
Une utilisation à mettre en parallèle avec les équipements de vidéosurveillance et de sécurité, extrêmement développés chez les fabricants. L'on trouve de plus en plus de box "tout compris", incluant différents équipements pour sécuriser sa maison.
Les ouvertures et les extérieurs : sécuriser sa maison
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic