L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Par Carine Lauga
,
le 2 mai 2013
La ville de Gonesse (Val d'Oise) accueillera d'ici à quelques mois les premiers logements sociaux passifs du département. Imaginé par l'architecte Pascal Gontier, sous la houlette du bailleur Opievoy, ce programme de 41 logements, labellisé PassivHaus, propose une solution technique originale : la ventilation double flux individuelle. Explications.
Le chantre du logement passif en France a encore frappé ! Pascal Gontier vient de signer son troisième programme de logements sociaux labellisés PassivHaus à Paris, après ceux de la rue Pixérecourt et du passage Fréquel, tous deux situés dans le 20e arrondissement.

Structure mixte et ossature bois

Cette fois, c'est le bailleur social Opievoy qui, après un concours architectural, a choisi de faire appel à l'Atelier Pascal Gontier pour la construction d'un programme social à quelques pas du centre ville de la ville de Gonesse. "La volonté de l'Opievoy était au départ de faire une opération partiellement en construction sèche, mais avec un niveau THPE, option BBC. Nous avons orienté le projet vers du PassivHaus, et ça a plu", nous raconte l'architecte, à l'occasion de la visite du chantier.
Pour atteindre un niveau de consommation énergétique inférieure aux 15 kwh/m2/an réglementaires, le travail de l'architecte a donc consisté à travailler sur l'enveloppe du bâtiment (37 cm d'isolation en laine minérale) qui repose sur une structure mixte métal/béton. La façade, elle, est en ossature bois préfabriquée, recouverte d'un bardage en pin douglas.
Les menuiseries sont en triple vitrage, tandis que le chauffage est assuré par des pieux géothermiques associés à une pompe à chaleur eau/eau glycolée, et que l'eau chaude sanitaire provient d'une PAC associée à une moquette solaire située sur la toiture. Enfin, des brise-soleil orientables sont disposés sur toutes les façades exposées au soleil.
"L'enjeu est de prouver que lorsqu'on va plus loin que le BBC, on ne fait pas que des blockhaus avec des petites fenêtres !", s'amuse Pascal Gontier. D'où le choix systématique du triple vitrage, "même au sud", ajoute-t-il. En effet, fort des calculs et des comparaisons qu'il a pu effectuer, cette solution s'est avérée la plus confortable selon lui. D'autant qu'il met un point d'honneur, dans chacune des ses réalisations, à toujours obtenir une surface vitrée supérieure à 20%. "En outre, le triple vitrage a aussi un impact positif sur le confort d'été, puisque les rayons solaires pénètrent moins", précise-t-il.

Architecture de détails

Sur le plan architectural à proprement parler, Pascal Gontier a opté pour la simplicité. "Ce que je souhaite, c'est faire ressortir la qualité de ce que je mets en œuvre, avec un architecture peu bavarde", nous confie-t-il. Pas de fioriture donc, mais une succession de petits éléments qui apportent une valeur ajoutée au bâtiment.
Ainsi, chaque appartement est équipé d'un balcon, fixé en 4 points sur la structure ossature bois du bâtiment, afin de réduire au maximum les ponts thermiques, tandis que certains logements situés au rez-de-chaussée profiteront d'une terrasse en bois. "Je fais une architecture de détails", ajoute le maître d'œuvre.
Point d'orgue de ce projet, dont la livraison est prévue officiellement en mai prochain, l'installation d'une VMC double flux individuelle, dans chaque logement. "La double flux est incontournable dès lors qu'on veut atteindre le niveau de performance du passif", rappelle Olivier Massot, chef des ventes chez Zehnder, qui a fourni l'équipement sur ce programme. "En choisissant l'individualisation de la double flux, on responsabilise l'habitant et on maîtrise l'inoccupation des logements", plaide-t-il. Quid du bruit dans les logements ? "Les systèmes Zehnder sont dimensionnés avec un piège à son tant à l'extraction qu'au soufflage, via à un caisson de distribution placé dans le plafond des toilettes de chaque appartement", précise Olivier Massot. Côté entretien, le fabricant a prévu un jeu de filtres offert à chaque nouvel entrant afin de le sensibiliser. A noter, qu'un nettoyage et un remplacement de filtres doivent être effectués une fois par an. Tout est dans le détail...
Découvrez en pages suivantes plus d'images du projet.

Fiche technique :

Site : ZAC des Marronniers, Gonesse
Maître d'ouvrage : Opievoy
Maître d'œuvre : Atelier Pascal Gontier
Programme : 41 logements collectifs BBC
Surface : 3 290 m2
Budget : 4.520.000 €
Paysagiste : SLG Paysage
BET : MC Pro
Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Plan masse - Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Plan masse - logements passifs Gonesse
Plan masse - logements passifs Gonesse © Pascal Gontier Architecture
Les 41 logements du programme de la ZAC des Maronniers à Gonesse (Val d'Oise) sont répartis dans deux bâtiments en L. Chacun des appartements est traversant et profite ainsi d'une belle luminosité.
A l'arrière des bâtiments, est prévu un jardin.
Plan masse - Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Façade avant - Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Façade avant - logements passifs Gonesse
Façade avant - logements passifs Gonesse © CL-Batiactu
Les façades sont constituées d'une ossature bois et d'un bardage en pin douglas.
Façade avant - Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Façade vue 3D

Façade vue 3D - logements passifs Gonesse
Façade vue 3D - logements passifs Gonesse © Pascal Gontier Architecture
Certains appartements bénéficieront d'une terrasse privative.
Façade vue 3D

Balcon - Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Balcon - logements passifs Gonesse
Balcon - logements passifs Gonesse © CL-Batiactu
Un petit "détail" à la Pascal Gontier : le balcon individuel, fixé en 4 points sur la structure bois.
Balcon - Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Axonométrie balcon - Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Axonométrie balcon - logements passifs Gonesse
Axonométrie balcon - logements passifs Gonesse © Pascal Gontier Architecture
Le balcon sans pont thermique, la "marque de fabrique" de l'Atelier Pascal Gontier.
Axonométrie balcon - Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Façade arrière - Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Façade arrière - logements passifs Gonesse
Façade arrière - logements passifs Gonesse © CL-Batiactu
A l'arrière des bâtiments, un jardin devrait prendre place.
Façade arrière - Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Parkings - Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Parkings - logements passifs Gonesse
Parkings - logements passifs Gonesse © CL-Batiactu
Le terrain étant sur une zone inondable, impossible de faire des parkings souterrains. L'architecte les a donc positionnés sous les appartements du premier bâtiment.
Parkings - Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Bardage bois - Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Bardage bois - logements passifs Gonesse
Bardage bois - logements passifs Gonesse © CL-Batiactu
Du pin douglas recouvre toutes les façades des bâtiments.
Bardage bois - Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Menuiseries - Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Menuiseries - logements passifs Gonesse
Menuiseries - logements passifs Gonesse © CL-Batiactu
Autre petit détail qui fait la différence : toutes les menuiseries intérieures sont en bois.
Menuiseries - Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Caisson de distribution de la VMC

Caisson de distribution de la VMC - logements passifs Gonesse
Caisson de distribution de la VMC - logements passifs Gonesse © CL-Batiactu
Le caisson de distribution de la ventilation double flux est positionné dans le plafond de la pièce dédiée aux toilettes. Il est équipé d'un piège à son pour atténuer le bruit à l'intérieur du logement.
Caisson de distribution de la VMC

Conduit aération VMC

Conduit aération VMC - logements passifs Gonesse
Conduit aération VMC - logements passifs Gonesse © CL-Batiactu
Conduit aération VMC

Entrée - Du logement social et passif dans le Val d'Oise

Entrée  - logements passifs Gonesse
Entrée - logements passifs Gonesse © Pascal Gontier Architecture
Une architecture simple mais jonchée de détails qui valorisent l'ensemble.
Entrée - Du logement social et passif dans le Val d'Oise
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic