L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale

Par C. Chahi Bechkri
,
le 9 décembre 2010
Maria et Jean-Yves ont profité de la construction d'une véranda pour réaliser la réhabilitation thermique générale de leur logement. Grâce à des actions ciblées comme, par exemple, le remplacement des menuiseries, la réalisation de travaux d'isolation ou encore la pose d'une VMC double flux, le pavillon a été rendu moins énergivore.
Installés depuis plus de dix ans dans leur pavillon des Yvelines, Maria et Jean-Yves, couple de cinquantenaires, envisageaient depuis près de deux ans de faire construire une véranda pour l'agrandir. Un projet longuement mûri qui a finalement pris une toute autre tournure... Ayant frappé à la porte de Schüco, fabricant de menuiseries et de systèmes solaires, pour réaliser les travaux, le couple s'est en effet vu proposer une réhabilitation thermique globale. Une offre formulée par l'industriel dans la cadre de sa participation au projet MITECH, projet visant, comme il l'explique, à "faciliter la rénovation des maisons individuelles construites entre 1949 et 1974 pour les rendre les moins énergivores possibles".
Rendre leur maison moins énergivore... Certes, l'opération était plus coûteuse que la simple réalisation d'une extension - environ 150.000 € au lieu des 51.000 prévus initialement - mais Maria et Jean-Yves ont quand même accepté la proposition, à condition toutefois de pouvoir rester chez eux pendant toute la durée des travaux. "Ce qui nous a motivés, c'est que l'investissement puisse être rapidement rentabilisé grâce notamment aux économies réalisées sur notre facture de chauffage, explique Jean-Yves. Nous étions également convaincus que toutes les transformations feraient prendre de la plus-value à notre bien".

Isolation renforcée et nouveau système de chauffage

Dès le feu vert du couple obtenu, un groupe d'experts constitué de François Pelegrin, architecte au sein du bureau d'études TBC, de l'Union nationale des syndicats français d'architectes (Unsfa), du CSTB et d'industriels parmi lesquels Schüco, bien entendu, ou encore Paxexlanko ou Sto, deux spécialistes de l'isolation par l'extérieur, a été formé. A sa charge, une double mission à accomplir : non seulement agrandir l'espace de vie du couple, mais également faire baisser la consommation énergétique du logement.
Schüco
Schüco © Schüco
 Pour y parvenir, toute une série d'interventions a été programmées à l'intérieur et à l'extérieur de la maison. Parmi elles : la suppression de tous les ponts thermiques, le remplacement de toutes les menuiseries existantes, l'isolation des murs de la maison par l'extérieur, la pose d'une VMC double flux... Plus concrètement, les façades ont ainsi été débarrassées de tous les éléments - balcon, casquette béton... - pouvant être à l'origine de transferts de chaleur entre l'extérieur et l'intérieur de la maison, puis agrémentées de fenêtres triple vitrage tantôt en PVC tantôt en aluminium. Pour couronner le tout, le logement - qui fonctionnait jusqu'ici avec une chaudière au fioul - a été équipé d'une pompe à chaleur Air/Eau et d'un ballon d'eau chaude relié à des panneaux solaires thermiques, un système permettant d'assurer à la fois le chauffage et la production d'eau chaude.

La véranda, un vrai plus architectural

Grâce à toutes ces interventions, la consommation énergétique de la maison est ainsi passée de 366kWh/m2/an à 76 kWh/m2/an soit d'une classe énergétique F à B. "Certes nous n'atteignons pas le meilleur niveau, mais comme nous nous situons en dessous de 104 kWh/m2/an, nous répondons aux exigences du label BBC Effinergie Rénovation pour la région Ile-de-France", commente Thierry Thomas, chef de marché vérandas et coulissants chez Schüco, en ajoutant espérer pouvoir entreprendre d'autres chantiers comme celui-là. "Désormais, poursuit-il, nous ne pouvons plus nous contenter d'installer des menuiseries. Pour permettre à nos clients d'obtenir de vrais résultats sur le plan thermique, il faut que nous soyons capables de leur proposer des solutions plus globales".
Schüco
Schüco © Schüco
 Outre une nette amélioration du confort thermique, les travaux ont également permis de métamorphoser complètement la maison. Comme Maria et Jean-Yves le souhaitaient, une véranda coiffée d'un dôme en verre a pris place à l'avant de la maison, un élément venant, non seulement accroître la surface habitable de 45 m2, mais aussi, et surtout, moderniser l'architecture. "Elle est devenue une véritable pièce à vivre, confie Jean-Yves. On y prend le petit-déjeuner, on y déjeune et on y dîne. Bref, désormais, c'est l'endroit où nous passons le plus clair de notre temps". D'ailleurs, pour en profiter pleinement, le couple envisage d'ouvrir la cuisine, pièce avec laquelle la véranda pourrait ainsi communiquer librement. Une idée qui, comme toutes celles qu'ils ont eues avant, doit mûrir...
Découvrez le avant/après de la maison de Maria et Jean-Yves aux pages suivantes.

Fiche technique :

Lieu : Perray-en-Yvelines (78)
Architecte : François Pelegrin, architecte au sein du bureau d'études TBC
Surface de la maison avant travaux : 138 m2
Surface de l'extension : 45 m2
Equipements installés : pompe à chaleur Air/Eau, ballon d'eau chaude relié à des panneaux solaires thermiques, fenêtres PVC et aluminium triple vitrage équipées de volets roulants, véranda de 4,40 x 11,10 mètres soit 45 m2
Durée des travaux : 6 mois
Coût : 150.000 €
Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale

Façade sud avant travaux

Façade sud avant travaux - Schüco
Façade sud avant travaux - Schüco © Schüco
Maria et Jean-Yves, couple de cinquantenaires, ont fait l'acquisition il y a un peu plus de dix ans d'un pavillon datant des années 60 situé à Perray-en-Yvelines, dans les Yvelines.
Façade sud avant travaux

Façade sud avant travaux

Façade sud avant travaux - Schüco
Façade sud avant travaux - Schüco © Schüco
Souhaitant accroître la surface habitable de son pavillon et le relooker, le couple a décidé d'y faire construire une véranda.
Façade sud avant travaux

Façade nord avant travaux

Façade nord avant travaux - Schüco
Façade nord avant travaux - Schüco © Schüco
Ayant frappé à la porte de Schüco, fabricant de menuiseries et de systèmes solaires, pour réaliser les travaux, le couple s'est vu proposer une réhabilitation thermique globale. Un projet qu'il a accepté en dépit du surcoût occasionné.
Façade nord avant travaux

Phase 1 travaux - Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale

Phase 1 travaux - Schüco
Phase 1 travaux - Schüco © Schüco
Afin de rendre l'habitation moins énergivore et permettre ainsi aux propriétaires de réaliser des économies financières, toute une série d'interventions a été programmées à l'intérieur et à l'extérieur de la maison. Première intervention : la suppression des ponts thermiques. Ici, on peut voir que le balcon situé au dessus du garage a disparu.
Phase 1 travaux - Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale

Phase 2 travaux - Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale

Phase 2 travaux - Schüco
Phase 2 travaux - Schüco © Schüco
Afin de rendre l'habitation plus performante sur le plan thermique, toutes les menuiseries ont été remplacées par des modèles en triple vitrage de dernière génération.
Phase 2 travaux - Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale

Phase 3 travaux - Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale

Phase 3 travaux - Schüco
Phase 3 travaux - Schüco © Schüco
Conformément aux souhaits des propriétaures, une véranda a été installée à l'avant de la maison. Grâce à elle, Maria et Jean-Yves ont gagné 45 m2.
Phase 3 travaux - Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale

Phase 4 travaux - Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale

Phase 4 travaux - Schüco
Phase 4 travaux - Schüco © Schüco
Les murs de la maison ont tous été isolés par l'extérieur. Une technique ayant permis aux propriétaires de rester chez eux pendant toutes la durée des travaux.
Phase 4 travaux - Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale

Phase 5 travaux - Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale

Phase 5 travaux - Schüco
Phase 5 travaux - Schüco © Schüco
Des travaux d'isolation ont également été entrepris à l'intérieur, notamment au niveau des combles et du sous-sol.
Phase 5 travaux - Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale

Phase 6 travaux - Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale

Phase 6 travaux - Schüco
Phase 6 travaux - Schüco © Schüco
Le logement - qui fonctionnait jusqu'ici avec une chaudière au fioul - a été équipé d'une pompe à chaleur Air/Eau et d'un ballon d'eau chaude relié à des panneaux solaires thermiques, un système permettant d'assurer à la fois le chauffage et la production d'eau chaude.
Phase 6 travaux - Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale

Façade sud après travaux

Façade sud après travaux - Schüco
Façade sud après travaux - Schüco © Schüco
Outre une amélioration du confort thermique, les travaux ont également permis de métamorphoser complètement la maison en lui donnant une image plus contemporaine.
Façade sud après travaux

Véranda - Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale

Véranda - Schüco
Véranda - Schüco © Schüco
Maria et Jean-Yves ont opté pour une véranda agrémentée d'un gigantesque dôme de verre, un élément ayant permis d'apporter de la luminosité à l'intérieur de la maison.
Véranda - Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale

Véranda - Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale

Véranda - Schüco
Véranda - Schüco © Schüco
"La véranda est devenue une véritable pièce à vivre, confie Jean-Yves. On y prend le petit-déjeuner, on y déjeune et on y dîne. Bref, désormais, c'est l'endroit où nous passons le plus clair de notre temps".
Véranda - Une véranda à l'origine d'une réhabilitation thermique globale
Nous vous recommandons

Malgré une surface confortable, ce grand studio manquait de fonctionnalité. L'intérieur avait aussi besoin d'être modernisé et la déco rafraîchie. Transformé en deux pièces confortable, l'appartement a changé de visage. Reportage...

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic