L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Vie en copropriété

Copropriétés : Hausse fulgurante du nombre de syndics bénévoles en dix ans
En France, 15% des copropriétés sont gérées par des syndics bénévoles , contre 5% il y a dix ans, selon l'Association des Responsables de Copropriétés (ARC*). Coûts et baisse de qualité des services dissuaderaient les copropriétaires d'opter pour un syndic professionnel.
Logement neuf : la fibre optique obligatoire à partir du 1er juillet 2016
La loi Macron pour l'économie numérique facilite le raccordement à la fibre optique des immeubles anciens. Elle impose aussi l'équipement en fibre optique de tous les immeubles neufs construits à partir du 1er juillet 2016.
Un diagnostic radon bientôt obligatoire dans les logements ?
Après le diagnostic énergétique, le diagnostic termites, ou les diagnostics plomb et amiante, une nouvelle expertise devrait faire son apparition : celle concernant le radon, un gaz radioactif d'origine naturelle. Les propriétaires et exploitants devront peut-être mettre à disposition des locataires une information sur les niveaux d'exposition. Explications.
L'individualisation des frais de chauffage continue à faire débat
Alors que d'ici le 31 mars 2017, le dispositif de l'individualisation des frais de chauffage devrait être rendu obligatoire dans tous les immeubles dotés d'un chauffage collectif, des voix continuent de s'élever contre. Ses modalités d'application, son coût et jusqu'à son utilité suscitent plus que jamais débat.
L'individualisation des frais de chauffage
A partir de 2017, les copropriétés équipées de chauffage collectif devront avoir installé des équipements d'individualisation des frais . Les occupants payeront ainsi le chauffage et l'eau chaude en fonction de leur consommation effective, et non plus des charges de chauffage au prorata de la surface de leur lot. Une loi qui fait d'ores et déjà débat.
Contrat type de syndic de copropriété : 69% des contrats non conformes
Selon l'ARC, la grande majorité des contrats proposés par les syndics professionnels ne sont pas conformes au contrat type qu'impose la loi Alur depuis le 1er juillet dernier. L'association relève toujours des tarifications abusives dans certains cas, et une hausse jusqu'à 60% des honoraires de base.
Copropriété : ce qui change à la rentrée 2015
Entrée en vigueur du contrat type de syndic, mise en concurrence obligatoire du gestionnaire tous les trois ans, compte bancaire séparé et extranet... Découvrez tout ce qui change dans votre copropriété, en conséquence de l'application des lois Alur et Macron.
Charges de copropriété : baisse enregistrée en 2014
L'ARC (Association des Responsables de Copropriété) arrive en cette rentrée avec une bonne nouvelle pour les propriétaires : la baisse des charges de copropriété en 2014. Elles étaient en moyenne de 724,40 €/trimestre, soit une baisse de 4,9 % par rapport à 2013.
Portrait-robot d'un logement francilien
Le parc de logements franciliens présente une spécificité locale liée à l'urbanisation, avec une très forte proportion de logements collectifs et des surfaces plus petites qu'en province. Moins de 5 % de ces logements seraient de "mauvaise qualité", c'est-à-dire ne présentant pas tous les critères de confort requis. Détails.
Radiographie du logement par l'Insee : les cinq points à retenir
L'Insee vient de publier une photographie du logement à fin 2013. A cette date, la France comptait 28 millions de résidences principales. Dans quels types de logements vivent les Français ? Quelles sont les surfaces ? Quels sont les points d'amélioration ? Découvrez les principaux résultats de l'étude.
Les copropriétés ont enfin leur contrat type de syndic
Le décret définissant le contrat type de syndic prévu par la loi Alur a été publié au J.O. ce samedi 28 mars. Entrant en vigueur dès le 1er juillet 2015, il prévoit les modalités de la rémunération forfaitaire des prestations courantes et une liste limitative des prestations exclues de ce forfait.
Les bailleurs privés, exigeants et vigilants vis à vis de leurs locataires
Les propriétaires se montrent plus exigeants et responsables en matière de gestion de leur bien, selon les résultats de l'enquête PAP sur les bailleurs privés. Face à un contexte fiscal et législatif complexe, ils déclarent que des allégements et des simplifications seraient encore nécessaires.
Nous vous recommandons
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic