L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Transformer un sous-sol en pièce à vivre : les plus belles réalisations

le 15 mai 2014
Une cuisine, une chambre, un bureau, une véritable cave à vin, voire un cinéma ou un spa : optimisez votre sous-sol pour en faire une pièce à vivre ! Retrouvez dans ce carnet d'inspirations des réalisations qui font rêver...
Pour gagner des mètres carrés en optimisant les espaces disponibles, faire de son sous-sol ou de sa cave une pièce à vivre est de plus en plus courant.
Cave à vin sur-mesure, cinéma, spa mais aussi chambre, bureau, ou encore cuisine : découvrez dans notre portfolio différentes réalisations inspirées et inspirantes !
 
Attention, avant de se lancer, des démarches obligatoires et des travaux particuliers peuvent être à prévoir, retrouvez toutes les réponses à vos questions dans notre guide pratique Souplex, cave : je veux vivre dans mon sous-sol
Transformer un sous-sol en pièce à vivre : les plus belles réalisations

Une cave à vin sur mesure

Cave à vin Siporex
Cave à vin Siporex © Siporex
Parce qu'il est souvent difficile de trouver des caves à vin adaptées aux bonnes dimensions, un propriétaire installé près de Lille en a fait réaliser une sur-mesure à un designer. Ce dernier a imaginé pour lui un modèle unique fabriqué à partir de béton cellulaire. Une création réalisée en seulement deux jours et avec un matériel réduit à son minimum. Située dans le sous-sol de la maison, la pièce mise à sa disposition remplissait toutes les conditions nécessaires pour la concrétisation du projet : un accès facile depuis la maison, une superficie de 8 m2, des murs et un sol en bon état.
"Il fallait qu'il puisse stocker un maximum de bouteilles, les avoir à portée de main et que l'ensemble reste harmonieux sur le plan esthétique", explique Christophe Ionica, architecte et designer, l'intervenant choisi pour ce projet.
On retient : un chantier rapide à adapter chez soi, grâce à l'utilisation d'un matériau facile à utiliser
Découvrez étape par étape ce chantier dans notre article : Une cave à vin sur mesure en béton cellulaire.
Une cave à vin sur mesure

Une cuisine - salle à manger, une chambre et une salle de bains dans le sous-sol

Sous-sol aménagé
Sous-sol aménagé © Camille Hermand Architectures
A Paris, au cœur du Marais, l'architecte Camille Hermand a relevé le défi de transformer d'anciens bureaux en un appartement cosy et aérien de 140 m2. Afin d'offrir un espace de vie spacieux, des travaux ont notamment été entrepris dans le sous-sol : "Nous avons creusé au niveau des caves pour voir émerger une partie souplex que nous avons aménagée soigneusement et sobrement".
Lors du chantier, quelques belles surprises sont apparues. La première et pas des moindres fut la découverte d'un escalier en pierre : "Il était impossible d'imaginer un tel élément. Pas question de le détruire. Au contraire. On a décidé de le restaurer et de le conserver", raconte l'architecte. De plus, il a été utilisé pour concevoir un puits de lumière, fortement apprécié pour embellir l'espace cuisine. Dans la pièce de détente, coin dédié au repos et à un bureau, place à un cocon tranquille dans des tons doux. Bardé de bois brut peint, le lieu se veut paisible et s'offre le luxe d'être illuminé par une verrière de forme carré accueillant auparavant un monte-charge.
On retient : La valorisation de l'existant, qui apporte un cachet sans pareille à ces pièces et la création de plusieurs ambiances en fonction des espaces.
Retrouvez l'ensemble de ce projet dans notre article, Plongée au cœur d'un loft parisien
Une cuisine - salle à manger, une chambre et une salle de bains dans le sous-sol

Une cave transformée en espace de travail et de détente

Une cave transformée en espace de travail et de détente - Sous-sol aménagé
Une cave transformée en espace de travail et de détente - Sous-sol aménagé © Christelle Serres-Chabrier
Un vaste espace aéré et lumineux avec une belle hauteur sous-plafond aménagé d'un côté en bureau, de l'autre en salle de jeu et agrémenté d'un jacuzzi... L'endroit fait rêver, et pourtant ! A l'origine, la pièce n'était rien d'autre qu'une cave.
Une métamorphose spectaculaire, orchestrée par l'architecte Christelle Serres-Chabrier. Une zone de travail abritant un bureau d'une part, et un vaste espace détente comprenant une salle de jeux et un spa d'autre part. "La polyvalence a été le maître mot du projet, commente Christelle Serres-Chabrier. L'idée était de pouvoir à la fois, travailler et se détendre au sein du même espace, tout en conservant du rangement et tout en gardant une zone de cave ainsi qu'un accès direct par les parties communes".
Pour y parvenir, l'architecte a réalisé un jeu subtil de mezzanines : en effet, la cave, située juste en dessous du séjour, avait une généreuse superficie - 37 m2 - et une très belle hauteur sous-plafond - près de 3,50 mètres.
On retient : une valorisation incomparable de l'espace disponible
Retrouvez l'ensemble de ce projet dans notre article :
Une cave transformée en espace de travail et de détente
Une cave transformée en espace de travail et de détente

Une cuisine au sous-sol

Une cuisine au sous-sol - Reportage cuisine sous-sol
Une cuisine au sous-sol - Reportage cuisine sous-sol © C. Chahi Bechkri
Situé au rez-de-chaussée de l'immeuble, un appartement haussmanien se voit agrémenter d'une cuisine dans un sous-sol. Un projet qui a nécessité de nombreux travaux, mais pour un résultat incomparable.
L'endroit présentait en effet de nombreux inconvénients : pas d'ouverture, ni arrivée de plomberie ou de gaz. En revanche, les proportions - 35m2 et 2m30 de hauteur sous plafond - offraient de belles opportunités. Les propriétaires ont ainsi fait installer une cuisine de la marque belge Xavie'z presque entièrement constituée de bois, un matériau qui a fait de cet endroit, autrefois sombre et oppressant, un espace chaleureux.
On retient : l'utilisation du bois pour créer une ambiance conviviale.
Retrouvez l'ensemble de ce projet dans notre article : Aménager une cuisine en sous-sol
Une cuisine au sous-sol

Aménager un cinéma en sous-sol

reportage Home Cinema - Abso
reportage Home Cinema - Abso © Abso
Magique ! D'un sous-sol quelconque, la société Abso, spécialisée dans la conception et la réalisation d'espaces acoustiques sur mesure, a fait une pièce cinéma d'exception.
Grâce à un talent indéniable de dissimulation, les équipements, pourtant nombreux, sont invisibles : cinq haut-parleurs - trois en façade et deux à l'arrière - un caisson de basses, un vidéoprojecteur fixé au plafond et d'un écran électrique. D'importants travaux ont été réalisés afin d'adapter la pièce aux nécessités en termes de confort que présentait une telle installation.
"L'isolation des murs n'était pas renforcée et le carrelage au sol provoquait une résonance ingérable" se souvient ainsi Claude Blivet, responsable audio-vidéo au sein de la société Abso. La première intervention de l'équipe a donc consisté à effectuer la correction acoustique de la salle. Des capteurs acoustiques en mousse à forte densité de 5 cm d'épaisseur ont été installés sur les murs et le plafond pour traiter les fréquences médium aiguës. Un dispositif complété par des plaques perforées et de la laine de roche pour les sons graves.
Pour éviter que le puits de lumière créé par l'escalier gêne les spectateurs lors du visionnage des films, l'architecte d'Abso a également imaginé une cloison coulissante acoustique permettant de plonger momentanément la salle dans l'obscurité.
On retient : le travail d'orfèvre sur l'acoustique de la pièce et le confort des usagers indispensable pour un cinéma
Retrouvez l'ensemble de ce projet dans notre article Cinéma en sous-sol
Réaliser un cinéma chez soi n'est pas un rêve fou, retrouvez notre dossier Le cinéma à domicile n'est pas inaccessible.
Aménager un cinéma en sous-sol

Un sous-sol de boutique réaménagé en dressing et salle de bains

Dressing et salle de bains au sous sol
Dressing et salle de bains au sous sol © Daniel Cossard
Transformer une ancienne boutique en loft-souplex de 70 m², telle était l'idée de Daniel Cossard, architecte d'intérieur, pour pallier le manque de biens à Paris. Seulement, de nombreux obstacles se sont dressés lorsqu'il a voulu en faire l'acquisition : "tout d'abord, confie-t-il à Maison à Part, il a fallu faire une demande de changement d'usage à la mairie puisque le projet consistait à transformer une ancienne boutique en loft. Ensuite, comme le logement faisait partie d'une copropriété, des demandes de travaux étaient nécessaires [NDLR : pour un rappel de ces règles, consultez notre fiche pratique] et devaient être validés par l'ensemble des copropriétaires."
Plusieurs imprévus comme celui-ci ont témoigné plus tard de l'insalubrité du lieu et de travaux précédents très désorganisés. Par exemple, comme le raconte Daniel Cossard "nous nous sommes rendus compte en creusant que le niveau des égouts était plus haut que le sol de la cave. Il a donc fallu installer une pompe de relevage en urgence." Aussi, le sous-sol n'atteignant pas les deux mètres de hauteur, il était nécessaire pour l'architecte de creuser pour rendre cette zone habitable ou, du moins, viable. Désormais, le sous-sol accueille un dressing, une salle de bains et une petite zone de buanderie.
On retient : des espaces même petits peuvent être optimisés !
Retrouvez l'ensemble de ce projet dans notre article Une boutique métamorphosée en loft-souplex
Pour transformer un local commercial en lieu d'habitation, plusieurs démarches sont nécessaires, découvrez-les dans notre article.
Un sous-sol de boutique réaménagé en dressing et salle de bains

Un spa de rêve au sous-sol

Spa
Spa © Omeo
D'un sous-sol quelconque, l'agence d'architecture intérieure Oméo a fait un espace de détente : bassin de 6 mètres sur 3, douche et espace de vie. Mosaïque au mur, parquet chaleureux et une jardinière qui donne un plus déco sans pareille.
On retient : Un espace végétal agrandi par l'effet de miroirs qui apporte une touche extérieur à un espace fermé, comme le puits de lumière qui diffuse un éclairage doux propice au cocooning...
Retrouvez l'ensemble de ce projet dans notre article
Un spa de rêve au sous-sol

Un espace de travail au toit de verre

La White House
La White House © Arthur Péquin
Dans le projet White House, l'architecte Pierre-Antoine Compain a créé un espace original agencé autour d'un axe central en verre traversant la maison du sous-sol au plafond. En sous-sol, le bureau créé est la base de l'axe central de la maison, "le projet existe et s'articule autour de cet axe qui prend naissance dans le bureau", explique l'architecte. Un espace de travail qui puise sa lumière depuis le plafond en verre.
On retient : le plafond en verre qui permet d'ouvrir l'espace même fermé et de faire passer la lumière.
Retrouvez l'ensemble de ce projet dans notre article : une maison organisée autour d'une serre verticale
Un espace de travail au toit de verre
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic