L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Cette maison s'affranchit du vis-à-vis grâce à des ouvertures originales

Par Stéphanie Thibault
,
le 4 octobre 2018
Construite dans un mouchoir de poche, cette maison offre un extraordinaire espace de vie : spacieux et extrêmement lumineux, l'intérieur profite d'une vue imprenable sur les montagnes, et grâce à des ouvertures découpées dans les angles, reste préservé du vis-à-vis malgré un environnement urbain dense.
Située à quelques rues seulement du lac d'Annecy, cette maison profite d'une perspective exceptionnellement dégagée sur l'horizon, malgré un environnement urbain très dense. Construite sur un petit terrain d'à peine 270 m2, la demeure s'épanouit pourtant sur près de 130 m2, et offre à ses occupants un espace de vie spacieux des plus lumineux. "Cette maison est l'illustration parfaite que l'on peut faire beaucoup avec très peu" nous confie Jeremy Germe, co-fondateur du bureau d'architecture Pseudonyme, qui a réalisé le projet.
Les contraintes étaient pourtant nombreuses. En plus d'un budget relativement serré, le terrain correspond à l'ancien jardin d'une maison, que sa propriétaire a vendue car elle était devenue trop grande après le départ de ses enfants. "La parcelle a été divisée, ce qui a permis de construire une maison plus petite sur la partie restante, mais l'espace était assez limité" reconnaît l'architecte.
Pour qu'elle s'intègre parfaitement dans le voisinage, elle a été bâtie sur le même modèle que les maisons alentour, à savoir un rez-de-chaussée et deux étages, surmontés d'une toiture à deux pans. Jeremy Germe et son équipe ont cependant pris quelques libertés quant à la distribution des pièces. Le rez-de-chaussée est ainsi réservé aux chambres des enfants quand ils rentrent à la maison, et les pièces de vie ont été transférées au premier étage. "Les maisons étant proches les unes des autres, ce plan inversé permet de dégager des vues et de se sortir du côté 'engoncé' du quartier" commente l'architecte.
Il a également créé de larges ouvertures pour que l'intérieur profite d'un maximum de lumière naturelle, et décidé de les placer dans les coins plutôt qu'au centre des façades. "On a fait le choix d'ouvrir la maison au niveau des angles, ce qui évite le vis-à-vis frontal avec les voisins, et permet de créer des perspectives dégagées" ajoute le spécialiste. Résultat : la maison bénéficie d'une agréable ouverture sur l'extérieur, et ses occupants d'une vue imprenable sur les montagnes. Visite en images.
Cette maison s'affranchit du vis-à-vis grâce à des ouvertures originales

Des pièces à vivre baignées de lumière

Des pièces à vivre baignées de lumière
Des pièces à vivre baignées de lumière © Pseudonyme Architecture
Traditionnellement installées au rez-de-chaussée, les pièces à vivre ont ici été aménagées au premier étage. L'environnement urbain du voisinage étant relativement dense, cette situation permet aux occupants des lieux de profiter d'une vue plus dégagée et d'une plus grande luminosité. Les immenses baies vitrées, découpées dans les angles, contribuent également à faire entrer dans la maison un maximum de lumière et créer une atmosphère chaleureuse.
Rehaussé par les tons miel du plancher en bois (qui cache un plancher chauffant), le salon s'articule autour d'un espace convivial, et baigne dans une ambiance cosy. Une large cheminée au gaz réchauffe encore l'atmosphère, malgré sa taille imposante et son manteau noir.
Des pièces à vivre baignées de lumière

Un salon avec accès direct à la terrasse

Un salon avec accès direct à la terrasse
Un salon avec accès direct à la terrasse © Pseudonyme Architecture
Si les dimensions réduites du terrain n'offrent pas à la maison un jardin très étendu, celle-ci profite néanmoins d'un accès direct sur l'extérieur, et dispose de deux grandes terrasses. Le salon donne ainsi sur une terrasse de 19 m2, qui court sur toute la longueur de la pièce. Installée devant la baie vitrée, une confortable méridienne permet également de profiter des rayons du soleil, en particulier l'hiver quand il fait trop froid pour sortir.
Un salon avec accès direct à la terrasse

Une salle à manger lumineuse ouverte vers l'extérieur

Une salle à manger lumineuse ouverte vers l'extérieur
Une salle à manger lumineuse ouverte vers l'extérieur © Pseudonyme Architecture
A gauche de la cheminée, le salon se prolonge sur l'espace salle à manger. Lui aussi baigné de lumière grâce à de grandes baies vitrées, ce coin de la pièce bénéficie, de ce côté-ci aussi, d'un accès direct à la terrasse et d'une vue dégagée sur la nature environnante.
Une salle à manger lumineuse ouverte vers l'extérieur

Une cuisine ouverte agrémentée d'un cellier

Une cuisine ouverte agrémentée d'un cellier
Une cuisine ouverte agrémentée d'un cellier © Pseudonyme Architecture
Ouverte sur la salle à manger, la cuisine dispose d'un généreux plan de travail qui court le long des murs dans l'angle de la pièce. Elle est également agrémentée d'un cellier, parfait pour stocker et entreposer tout ce qui pourrait encombrer l'espace. L'îlot central, qui sert de point de cuisson, fait aussi office de coin repas grâce à quelques tabourets hauts disposés sur le côté.
Une cuisine ouverte agrémentée d'un cellier

Une suite parentale agrémentée d'une terrasse

Une suite parentale agrémentée d'une terrasse
Une suite parentale agrémentée d'une terrasse © Pseudonyme Architecture
Nichée sous les combles, la suite parentale profite d'un environnement privilégié. La pièce, agrémentée d'un dressing et d'une salle de bains, occupe tout le second étage, et bénéficie elle aussi d'une double exposition. "C'est vraiment la pièce maîtresse de la maison" estime Jeremy Germe. "Elle a été glissée sous les pans de la toiture, comme un nid, et profite d'une vue imprenable sur les montagnes" ajoute l'architecte.
Une suite parentale agrémentée d'une terrasse

Une chambre avec vue sur les montagnes

Une chambre avec vue sur les montagnes
Une chambre avec vue sur les montagnes © Pseudonyme Architecture
En plus des larges ouvertures, la suite parentale dispose d'une grande terrasse en bois de 31 m2, qui offre une vue panoramique sur le paysage montagneux. Sa situation en hauteur la préservant de tout vis-à-vis, la chambre profite ainsi d'un horizon dégagé sur les Alpes.
Une chambre avec vue sur les montagnes

Une entrée accueillante et chaleureuse

Une entrée accueillante et chaleureuse
Une entrée accueillante et chaleureuse © Pseudonyme Architecture
Si le cœur de la maison et ses pièces de vie se situent au premier étage, au rez-de-chaussée, l'entrée a tout de même été pensée comme un espace d'accueil. Le parquet en bois et le mur jaune contribuent à créer une atmosphère chaleureuse. La pièce distribue également les chambres des enfants, et communique avec le haut de la maison grâce à l'escalier.
Une entrée accueillante et chaleureuse

Un escalier en béton brut qui serpente au centre de la maison

Un escalier en béton brut qui serpente au centre de la maison
Un escalier en béton brut qui serpente au centre de la maison © Pseudonyme Architecture
Réalisé d'un seul tenant, l'escalier permet de relier les étages entre eux. Avec sa structure qui serpente au cœur de la maison, il constitue l'élément central de la bâtisse, imposant son impressionnante silhouette en béton brut.
Un escalier en béton brut qui serpente au centre de la maison

Des chambres au rez-de-chaussée pour les enfants

Des chambres au rez-de-chaussée pour les enfants
Des chambres au rez-de-chaussée pour les enfants © Pseudonyme Architecture
Réservé aux enfants, le rez-de-chaussée comprend deux chambres et une salle de bains, ainsi qu'une petite buanderie. Relativement spacieuses, les chambres accueillent ainsi les enfants quand ils rentrent à la maison. Dans chacune d'elle, un mur de couleur apporte du caractère à la pièce, et crée une ambiance vitaminée.
Des chambres au rez-de-chaussée pour les enfants

Une salle de bains dynamisée par la couleur

Une salle de bains dynamisée par la couleur
Une salle de bains dynamisée par la couleur © Pseudonyme Architecture
Habillée de blanc, la salle de bains des enfants, très lumineuse, est équipée d'une baignoire et d'une grande vasque rectangulaire. Un carrelage vert céladon apporte une jolie touche de couleur qui vient dynamiser la pièce, et créer un peu de relief grâce à un jeu de contrastes.
Une salle de bains dynamisée par la couleur

Une vue privilégiée sur les Alpes

Une vue privilégiée sur les Alpes
Une vue privilégiée sur les Alpes © Pseudonyme Architecture
 
Fiche technique
Projet : construction d'une maison neuve sur la partie jardin d'un terrain construit après division de la parcelle
Lieu : Annecy-le-Vieux
Maître d'ouvrage : privé
Maître d'œuvre : Pseudonyme architectes
Superficie : 128 m2
Durée des travaux : environ 10 mois
Budget : 307.000 €
Une vue privilégiée sur les Alpes
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic