L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Travaux de rénovation énergétique : méfiez-vous du label RGE

Par G.N. et R.N.B.
,
le 8 décembre 2016
Travaux de rénovation énergétique : méfiez-vous du label RGE
1/2
artisans chantier
artisans chantier
Diagnostic calamiteux, prix déraisonnables, manque d'une approche globale pour une rénovation thermique efficace... Les griefs de l'UFC-Que choisir contre les artisans labellisés RGE sont nombreux. L'association révèle les résultats édifiants d'une enquête de terrain, deux ans après une première étude tout aussi inquiétante.
L'UFC-Que Choisir est en colère : selon l'association indépendante de défense des consommateurs, la rénovation énergétique est en situation d'échec en France, elle évoque "un système bancal avec des défauts majeur". En 2014 déjà, elle dressait un constat assez sévère. Elle récidive aujourd'hui en rendant publics les résultats d'une enquête* de terrain menée au mois de septembre 2016, un an après l'entrée en vigueur de la loi de Transition énergétique.
L'une des causes de cet échec : le manque de fiabilité du label RGE, "Reconnu garant de l'environnement", selon l'association. Cette qualification est attribuée aux artisans et entreprises de travaux spécialisées dans l'isolation et le chauffage, pour peu que leur travail réponde aux critères de qualité du label. Un peu moins de 40.000 sociétés en bénéficient depuis fin 2011.
Le label RGE, un passage obligé pour les entreprises de rénovation
Cette distinction a pris une importance capitale pour la profession ces dernières années. En effet, depuis le 1er juillet 2014, un particulier qui réalise des travaux de rénovation énergétique dans son logement devra absolument passer par une entreprise certifiée RGE s'il souhaite profiter des aides de l'État (CITE, éco-PTZ, etc.). C'est ce que l'on appelle l'éco-conditionnalité des travaux de rénovation.
En 2014, l'UFC-Que choisir avait testé les compétences de certaines entreprises RGE sur des chantiers de rénovation énergétique. Deux ans après un premier constat accablant, l'association a renouvelé l'expérience en septembre 2016. Prétextant la rénovation de 10 logements présentant un très mauvais bilan énergétique, elle a fait appel à 37 artisans chargés de réaliser un diagnostic et établir des devis.

Le diagnostic préalable aux travaux, trop souvent négligé

L'association rappelle : "Avant toute préconisation de travaux, un diagnostic complet du bâti est nécessaire, portant sur trois critères : ventilation, isolation et production de chaleur". Or, la visite complète des maisons n'a été réalisée que par moins d'un tiers des professionnels (31%), les autres n'ayant que peu - ou pas - visité les lieux. Il apparaît que seuls 9% ont correctement inspecté le logement.
Comment choisir un artisan fiable ? Nos conseils en page suivante.
* Enquête menée en août-septembre 2016, auprès de 37 artisans (10 avec la mention "Offre globale", 16 avec la mention "Pro de la performance" et "Eco-artisan" et 10 avec une mention spécialisée) ainsi que 5 auditeurs RGE, pour 10 maisons à rénover, construites entre 1975 et 1981, avec des factures annuelles d'énergie comprises entre 1.160 et 4.600 €.
Travaux de rénovation énergétique : méfiez-vous du label RGE
Nous vous recommandons

Les beaux jours seront bientôt là et vous savez que votre envie d'aller piquer une tête sera irrépressible. C'est le moment de concrétiser votre envie de piscine.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic