Un deux-pièces transformé en duplex avec terrasse sur le toit

    Publié le 16 octobre 2019 par Stéphanie Thibault
    Un deux-pièces transformé en duplex avec terrasse sur le toit
    Un deux-pièces transformé en duplex avec terrasse sur le toit © Shoootin
    Cet appartement est passé de 45 m2 à 95 m2. Après avoir racheté les combles de leur immeuble, les propriétaires ont transformé leur deux-pièces en duplex. Cerise sur le gâteau : le logement dispose désormais d'une vue panoramique grâce à une belle terrasse découpée sur le toit.
    La métamorphose est spectaculaire. Cet ancien deux-pièces a plus que doublé sa surface, passant de 45 m2 à 95 m2. Les propriétaires de l'appartement ont en effet pu agrandir leur espace de vie en rachetant les combles de leur immeuble. Une opération qui leur a permis de récupérer une superficie de 150 m2 au sol, dont 50 m2 habitables. Plus impressionnant encore : le logement s'ouvre désormais sur l'extérieur grâce à une terrasse découpée sur le toit, qui offre à ses occupants une vue panoramique sur la ville.
    "Ils ont pu racheter l'intégralité des combles, soit toute la surface située au-dessus de leur appartement, mais aussi des deux autres logements situés au même étage. Les voisins étaient réticents au départ, car ils avaient peur d'être gênés par le bruit, mais nous avons posé des isolants phoniques pour éviter toute nuisance sonore. Ça leur offre vraiment une belle surface" nous explique l'architecte Tina Merkes, qui s'est occupé de transformer les lieux en duplex. Un chantier qui a demandé de la patience et beaucoup de préparation.
    Il a en effet fallu deux ans pour convaincre et obtenir toutes les autorisations nécessaires avant de pouvoir lancer les travaux. "Il a d'abord fallu obtenir l'accord des copropriétaires, mais aussi celui des Bâtiments de France. L'appartement se trouve dans le périmètre d'un monument, mais l'immeuble est aussi répertorié au PLU de Maisons-Alfort. Il date des années 1930, avec une façade en briques rouges typique. On ne pouvait donc pas faire ce qu'on voulait, réaliser une surélévation n'était pas possible par exemple" détaille l'architecte.
    Autre contrainte : l'interdiction de passer par l'escalier de l'immeuble pour accéder au chantier. "Les copropriétaires ne voulaient pas que les entreprises passent par l'intérieur. Heureusement, des travaux de réfection de la toiture étaient prévus à ce moment-là, on s'est donc arrangé pour pouvoir utiliser l'échafaudage" indique Tina Merkes. Après six mois de travaux, le petit deux-pièces avait laissé la place à un séduisant duplex baigné de lumière. Zoom en images sur une belle transformation.
    Un deux-pièces transformé en duplex avec terrasse sur le toit

    Un intérieur entièrement repensé

    Un intérieur entièrement repensé
    Un intérieur entièrement repensé © Shoootin
    Investir les combles a permis aux propriétaires de créer deux chambres, une salle de bains, un bel espace de vie, ainsi qu'une terrasse de 16 m2. C'est donc tout l'appartement qui a été repensé. Pour relier les pièces d'origine au niveau supérieur, Tina Merkes a créé une trémie et un escalier. L'accès à l'étage se fait ainsi là où se trouvait l'ancienne chambre du couple, la pièce faisant désormais office de salle à manger.
    Un intérieur entièrement repensé

    Un escalier réalisé sur-mesure

    Un escalier réalisé sur-mesure
    Un escalier réalisé sur-mesure © Shoootin
    Réalisé sur-mesure par un créateur spécialisé, l'escalier arbore des courbes élancées grâce à une structure en acier ultra fine, et des marches en bois. "C'est un modèle bistrot qui colle au style années 30 de l'immeuble, c'est vraiment une très belle pièce" s'enthousiasme l'architecte. "Il suit la pente de la toiture pour perdre le moins d'espace utile possible, et puis on monte ainsi vers la lumière, vers la terrasse avec sa vue plongeante sur les toits de la ville, c'est très agréable !"
    Un escalier réalisé sur-mesure

    Un étage lumineux prolongé par la terrasse

    Un étage lumineux prolongé par la terrasse
    Un étage lumineux prolongé par la terrasse © Shoootin
    Une fois à l'étage, l'effet est saisissant. L'escalier débouche sur un volume lumineux, très aéré, qui donne directement sur la terrasse. Ses clients aimant recevoir, ils avaient demandé à Tina Merkes d'aménager un espace convivial, où ils pourraient se retrouver entre amis. "Une fois la baie vitrée ouverte, on profite d'un environnement exceptionnel, avec une vue extraordinaire sur la ville, ça fait toujours son petit effet !" commente l'architecte.
    Un étage lumineux prolongé par la terrasse

    Avant : des combles à transformer

    Avant : des combles à transformer
    Avant : des combles à transformer © Shoootin
    Inutilisables en l'état, les combles ont demandé un gros travail d'aménagement. La charpente, d'abord, a dû être diagnostiquée et traitée. "Plusieurs poutres étaient attaquées par des capricornes. L'une d'elles, très abimée, a dû être remplacée. Il a aussi fallu en modifier la structure à certains endroits pour pouvoir aménager l'intérieur" détaille Tina Merkes. Le plancher a également dû être renforcé avec un bac acier (une dalle légère en acier, ndlr) pour pouvoir marcher dessus. "Le sol existant n'était pas suffisamment solide, il fallait marcher sur les poutrelles pour ne pas risquer de passer à travers !" précise l'architecte.
    Avant : des combles à transformer

    Après : un étage supplémentaire baigné de lumière

    Après : un étage supplémentaire baigné de lumière
    Après : un étage supplémentaire baigné de lumière © Shoootin
    Les propriétaires voulaient des pièces spacieuses et surtout très lumineuses. Tina Merkes a donc créé pas moins de 9 ouvertures, reparties de chaque côté de la toiture. "Pour faire entrer un maximum de lumière, nous avons posé 9 fenêtres de toit Velux. Les architectes des Bâtiments de France ont imposé qu'ils soient alignés avec les fenêtres en façade afin de ne pas dénaturer l'immeuble. Ça ne tombait pas toujours juste à l'intérieur donc il a fallu faire des ajustements" explique l'architecte.
    Après : un étage supplémentaire baigné de lumière

    De grandes baies vitrées pour accéder à la terrasse

    De grandes baies vitrées pour accéder à la terrasse
    De grandes baies vitrées pour accéder à la terrasse © Shoootin
    Pour accéder à la terrasse, Tina Merkes avait dessiné une baie vitrée en accordéon qui permettait ainsi d'ouvrir entièrement la pièce. "La baie vitrée s'ouvrait sur 6 mètres, le rêve ! Mais cette installation coûtait très cher et aurait aussi nécessité de modifier la structure de la charpente. On a donc opté pour deux baies vitrées coulissantes classiques". Pour faire baisser la facture, le couple a également mis la main à la pâte. Ils ont ainsi posé le parquet et fait les peintures eux-mêmes. "Ils ont aussi anticipé plein de choses. Dans l'optique de faire installer un système de climatisation, les réseaux ont donc déjà été prévus, il ne restera plus qu'à faire les branchements" ajoute l'architecte.
    De grandes baies vitrées pour accéder à la terrasse

    Une terrasse tropézienne découpée sur le toit

    Une terrasse tropézienne découpée sur le toit
    Une terrasse tropézienne découpée sur le toit © Shoootin
    C'est sans aucun doute l'atout majeur de cet appartement : une terrasse de 16 m2 qui offre une vue imprenable sur les toits de la ville. Ouvrir la toiture a bien entendu nécessité l'accord des architectes des Bâtiments de France. Pour qu'elle soit la plus discrète possible, Tina Merkes a opté pour une terrasse tropézienne, directement découpée sur un pan de toit. "Techniquement, c'était un peu compliqué car il y avait des cheminées qui arrivaient à cet endroit. Il a donc fallu dévier ou supprimer ceux qui ne servaient plus, mais comme la copropriété avait prévu des travaux de réfection de la toiture, on a tout fait en même temps".
    Une terrasse tropézienne découpée sur le toit

    Une terrasse avec vue exposée plein sud

    Une terrasse avec vue exposée plein sud
    Une terrasse avec vue exposée plein sud © Shoootin
    C'est l'endroit parfait pour recevoir, comme le souhaitaient les propriétaires. "La terrasse est explosée plein sud, elle offre une vue extraordinaire, c'est vraiment très agréable !" confirme Tina Merkes. Pour pouvoir en profiter aussi bien la journée qu'en soirée, l'architecte a prévu un éclairage adéquat, avec des petits spots orientables pour créer une ambiance lumineuse sur-mesure.
    Une terrasse avec vue exposée plein sud

    Une chambre spacieuse et lumineuse

    Une chambre spacieuse et lumineuse
    Une chambre spacieuse et lumineuse © Shoootin
    C'était une autre requête des propriétaires : une chambre spacieuse. Avec une superficie de 40 m2 au sol, la pièce profite d'un bel espace aux volumes généreux, et d'une atmosphère très lumineuse grâce aux quatre fenêtres de toit dont elle dispose. "Pour faciliter la circulation dans la pièce, la structure de la charpente a dû être modifiée. Elle a été remontée par endroits, et des renforts ont aussi été posés sur le côté" précise Tina Merkes.
    Une chambre spacieuse et lumineuse

    Une vaste salle de bains avec baignoire

    Une vaste salle de bains avec baignoire
    Une vaste salle de bains avec baignoire © Shoootin
    Très lumineuse elle aussi, la salle de bains dispose d'un large plan vasque en teck et d'une grande baignoire. Anticipant de futurs aménagements, Tina Merkes a également prévu une niche en vue d'y caser un lave-linge. "Le couple a très bien géré son budget, ils ont été malins et ont fait les bons choix. C'est vraiment un projet très bien mené" se félicite l'architecte.
    Une vaste salle de bains avec baignoire

    Une chambre d'amis confortable

    Une chambre d'amis confortable
    Une chambre d'amis confortable © Shoootin
    Comme dans les autres pièces, la charpente a été conservée dans la chambre d'amis. Les poutres apparentes ont en revanche, ici, gardé leur aspect brut, et témoignent ainsi de l'histoire des lieux.
     

    Fiche technique

    Programme : aménagement des combles pour agrandir un deux-pièces, et création d'une terrasse
    Lieu : Maisons-Alfort (94)
    Superficie : 95 m2
    Maître d'ouvrage : privé
    Maître d'œuvre : Tina Merkes, architecte (www.tinamerkes.com)
    Durée des travaux : environ 6 mois
    Budget : 150.000 €
    Une chambre d'amis confortable
    Articles qui devraient vous intéresser
     
    Recevez gratuitement
    La newsletter Maison à Part
    L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
    Vous pouvez vous désabonner en un clic