Un lumineux duplex né d'une habile surélévation

    Publié le 23 avril 2021 par Stéphanie Thibault
    Un lumineux duplex né d'une habile surélévation
    1/8
    Un lumineux duplex né d'une habile surélévation
    Un lumineux duplex né d'une habile surélévation © Archibien
    Aménagé grâce à la surélévation d'un immeuble qui a permis de créer deux étages supplémentaires, ce lumineux duplex de 50 m2 a discrètement trouvé sa place dans un paysage urbain dense, où les contraintes étaient nombreuses.
    Perché au sommet d'un immeuble, ce petit duplex est le fruit d'une longue et complexe phase de travaux. Tout a commencé avec l'achat de l'appartement situé au dernier étage. Le propriétaire, qui avait également acquis les combles, souhaitait aménager cet espace sous les toits pour agrandir le logement. C'est finalement un second appartement qui a été créé, grâce à une surélévation qui a permis d'ajouter deux étages à la construction d'origine. Un projet d'envergure, qui a donné un peu de fil à retordre à l'architecte.
    Une fois toutes les autorisations obtenues - en particulier celle de l'architecte des Bâtiments de France, l'immeuble étant situé dans le périmètre d'un moulin classé - les travaux ont pu débuter... en sous-sol. "Pour consolider le bâtiment, il fallait combler d'anciennes carrières situées sous l'immeuble" nous explique Olivier Ménard chez Archibien, agence spécialisée dans la mise en relation entre architectes et particuliers qui a supervisé le projet. "Le client aurait aimé quelque chose de très contemporain avec une verrière, mais la construction devait se fondre dans le paysage, on a donc respecté l'architecture de la façade" précise l'architecte.
    Après avoir déposé la toiture et installé des bacs acier pour assurer l'étanchéité, une dalle en béton a été coulée pour servir de support aux deux nouveaux étages. "L'ossature de la structure est en bois pour des questions de poids, mais la construction répond aussi au standard d'une maison passive, elle consomme donc très peu. On a également posé du triple vitrage pour optimiser les performances. C'est très efficace, l'appartement se passe quasiment de chauffage !" détaille Olivier Ménard.
    Dix mois de travaux ont ainsi permis de créer un duplex de 50 m2, ainsi qu'une petite terrasse. L'intérieur, lui, a été aménagé de manière à optimiser l'espace disponible mais aussi de tirer avantage de la luminosité. Visite en images.
    Un lumineux duplex né d'une habile surélévation
    • Un lumineux duplex né d'une habile surélévation
    • Une cuisine sur-mesure pleine d'astuces
    • Entre design et esprit récup'
    • Un salon ouvert sur la terrasse
    • Un intérieur habilement mis en lumière
    • Une chambre qui paraît plus grande
    • Un petit bureau lumineux
    • Une confortable salle de bains
    Articles qui devraient vous intéresser
     
    Recevez gratuitement
    La newsletter Maison à Part
    L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
    Vous pouvez vous désabonner en un clic