Un pavillon miniature transformé en spacieuse maison familiale

    Publié le 28 avril 2021 par Stéphanie Thibault
    Un pavillon miniature transformé en spacieuse maison familiale
    Un pavillon miniature transformé en spacieuse maison familiale © Agathe Tissier
    Le jardin était immense mais la maison beaucoup trop petite pour loger une famille avec trois enfants. L'architecte a malgré tout réussi à transformer les lieux, et à faire de ce petit pavillon de 50 m2 une étonnante demeure familiale de... 220 m2 !
    La métamorphose est spectaculaire et la surprise au rendez-vous. L'architecte n'a pas seulement rénové ce petit pavillon de banlieue, elle l'a transformé en maison familiale aux allures de loft contemporain. Pour accueillir ses nouveaux propriétaires, une famille avec trois enfants, la maison avait besoin d'être agrandie. Afin d'y aménager quatre chambres et des espaces adaptés à la vie de tous les jours, il a fallu faire preuve d'ingéniosité pour multiplier les mètres carrés à travers la création de nouveaux volumes. Et le défi était de taille.
    Si le terrain s'étendait largement à l'arrière, il était en revanche très en pente et empreint de nombreuses contraintes physiques. "On a découvert un peu par hasard que des drains napoléoniens passaient en sous-sol. Certains étaient fuyards, et le terrain était gorgé d'eau par endroit. L'implantation a donc été faite en fonction de ça" nous explique Camille Hermand, qui a pris en charge ce projet d'envergure.
    L'architecte s'est également inspirée du style de la bâtisse d'origine. "La maison datait des années 60, avec un style très marqué, une toiture mono pente, des volumes assez géométriques... On a donc imaginé une maison moderniste qui reprend ces codes, avec des lignes très horizontales". Elle a ainsi ajouté plusieurs volumes côté jardin, positionnés comme un jeu de domino, qui passent presque inaperçus depuis la rue. "L'objectif était de donner l'impression que la maison est toute petite quand on arrive, et la laisser se révéler au fur et à mesure que l'on avance".
    Le pari est réussi : les extensions sont invisibles à l'avant alors que la demeure est passée de 50 m2 à... 220 m2 ! Une transformation époustouflante, qui fait la part belle à la lumière et aux volumes généreux. Visite en images.
    Un pavillon miniature transformé en spacieuse maison familiale

    Avant : une petite maison des années 60

    Avant : une petite maison des années 60
    Avant : une petite maison des années 60 © Camille Hermand
    Si le grand jardin qui s'étend à l'arrière de la maison a de quoi séduire, la maison était en revanche beaucoup trop petite pour accueillir une famille avec trois enfants. Les propriétaires souhaitaient en effet pouvoir y aménager quatre chambres et un grand salon. L'architecte a donc imaginé un jeu de volumes, qui ont permis de créer de nouveaux espaces de vie, et qui s'articulent à la manière de dominos entre la maison existante et le garage.
    Avant : une petite maison des années 60

    Après : une maison familiale aux lignes contemporaines

    Après : une maison familiale aux lignes contemporaines
    Après : une maison familiale aux lignes contemporaines © Agathe Tissier
    Grâce à ces extensions, la maison offre désormais un espace de vie... quatre fois plus grand ! De quoi accueillir confortablement ses nouveaux occupants. Camille Hermand s'est inspirée de l'architecture du pavillon existant en dessinant des volumes aux lignes très épurées, surmontées d'une toiture plate ou mono pente. Pour donner du rythme à la construction, elle a également joué sur le contraste en noir et blanc. "Le choix des matériaux, avec des éléments en zinc, permet de dynamiser l'ensemble". L'architecte a également réorganisé l'intégralité des espaces de vie pour préserver l'intimité de chacun. "Les chambres des enfants se trouvent dans la partie d'origine, les pièces à vivre dans les nouveaux volumes, et la suite parentale dans la boîte noire côté jardin".
    Après : une maison familiale aux lignes contemporaines

    Une confortable et spacieuse suite parentale

    Une confortable et spacieuse suite parentale
    Une confortable et spacieuse suite parentale © Agathe Tissier
    En plus de son accès privilégié sur le jardin et la terrasse, la suite parentale offre un environnement confortable de presque 40 m2. La chambre, spacieuse, est complétée par une salle de bains et un double dressing.
    Une confortable et spacieuse suite parentale

    Une chaleureuse terrasse en bois

    Une chaleureuse terrasse en bois
    Une chaleureuse terrasse en bois © Agathe Tissier
    Une conviviale terrasse en bois vient aussi faire le lien entre la maison et le jardin. "Elle est située dans la continuité de la boîte noire et directement en sortie de salon, comme le prolongement naturel des espaces de vie" souligne Camille Hermand.
    Une chaleureuse terrasse en bois

    Un salon lumineux et des volumes généreux

    Un salon lumineux et des volumes généreux
    Un salon lumineux et des volumes généreux © Agathe Tissier
    Aménagés dans un second volume accolé à la suite parentale, les pièces à vivre, à l'image du salon, offrent de grands espaces très lumineux. L'architecte a en effet découpé de nombreuses et larges baies vitrées en façade, afin de profiter d'un apport de lumière optimale quelle que soit l'heure de la journée. Un atout également mis en valeur par l'impressionnante hauteur sous plafond (5,50 m au plus haut) qui permet de faire circuler cet agréable flot de lumière.
    Un salon lumineux et des volumes généreux

    Des aménagements dessinés sur-mesure

    Des aménagements dessinés sur-mesure
    Des aménagements dessinés sur-mesure © Agathe Tissier
    A l'instar de la grande bibliothèque qui habille le mur de droite, de nombreux éléments ont été créés sur-mesure par l'architecte pour aménager et dynamiser l'espace. "Une cheminée a également été créée dans le salon. Elle reprend les mêmes lignes horizontales que la maison" souligne Camille Hermand. Dans le fond de la pièce, le salon s'ouvre sur la salle à manger et la cuisine.
    Des aménagements dessinés sur-mesure

    De l'espace et de la lumière

    De l'espace et de la lumière
    De l'espace et de la lumière © Agathe Tissier
    La cuisine et la salle à manger disposent elles aussi de volumes très généreux, pensés pour accueillir confortablement toute la famille. Cette partie de la maison profite également d'une extraordinaire luminosité grâce à de nombreuses baies vitrées, mais aussi une verrière intérieure qui contribue à éclairer les différentes pièces. "La gestion de la lumière était l'un des enjeux principaux" indique l'architecte. "Il fallait jouer avec les vues pour capter la lumière, sans exposer non plus la maison".
    De l'espace et de la lumière

    Une confortable cuisine familiale

    Une confortable cuisine familiale
    Une confortable cuisine familiale © Agathe Tissier
    Côté cuisine, Camille Hermand a là aussi vu les choses en grand. Un immense plan de travail, complété par un îlot central, occupe l'espace directement situé derrière le salon. La pièce profite d'une entrée de lumière supplémentaire grâce à une verrière horizontale découpée sur toute la longueur de la toiture.
    Une confortable cuisine familiale

    Avant : une maison à réinventer

     Avant : une maison à réinventer
    Avant : une maison à réinventer © Camille Hermand
    Avant les travaux, la maison s'ouvrait sur le jardin à l'arrière et donnait sur le garage. C'est là, en prenant appui sur le côté, que l'architecte est venue poser le premier domino, qui sert lui-même de support à un second, où se trouvent désormais la cuisine et la salle à manger.
    Avant : une maison à réinventer

    Après : un patio pour faire rentrer la lumière

    Après : un patio pour faire rentrer la lumière
    Après : un patio pour faire rentrer la lumière © Agathe Tissier
    L'espace entre la maison et le garage a ainsi été comblé par les différentes extensions, donnant naissance à un petit patio qui participe à éclairer les nouvelles pièces de vie, mais aussi les chambres des enfants aménagées dans le bâtiment d'origine.
    Après : un patio pour faire rentrer la lumière

    Une aile réservée aux enfants

    Une aile réservée aux enfants
    Une aile réservée aux enfants © Agathe Tissier
    Distribuée sur deux niveaux, la maison d'origine accueille désormais les chambres des enfants : une en rez-de-jardin, et deux à l'étage supérieur, qui correspond au rez-de-chaussée côté rue. Entièrement rénovée et réaménagée, "l'aile des enfants" offre elle aussi des pièces volumineuses, largement ouvertes sur l'extérieur.
    Une aile réservée aux enfants

    Trois chambres et une salle de bains

    Trois chambres et une salle de bains
    Trois chambres et une salle de bains © Agathe Tissier
    Entièrement réaménagé, le pavillon compte trois chambres comprises entre 17 et 20 m2. Elles sont complétées par une grande salle de bains, dédiée elle aussi aux enfants du couple.
     
    Fiche technique
    Projet : rénovation et extension d'un pavillon des années 60
    Lieu : Rueil-Malmaison (78)
    Superficie : environ 50 m2 avant travaux, 220 m2 après travaux
    Réalisation : Camille Hermand Architectures (https://camillearchitectures.com)
    Durée des travaux : environ 2 ans
    Budget : non communiqué
    Trois chambres et une salle de bains
    Articles qui devraient vous intéresser
     
    Recevez gratuitement
    La newsletter Maison à Part
    L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
    Vous pouvez vous désabonner en un clic