Une maison à deux visages qui se révèle côté jardin

    Publié le 8 octobre 2021 par Stéphanie Thibault
    Une maison à deux visages qui se révèle côté jardin
    Une maison à deux visages qui se révèle côté jardin © Solène Gonod
    Construite sur un terrain étroit, cette maison familiale, très sobre côté rue, se révèle côté jardin et dévoile un espace de vie étonnant, qui offre des volumes généreux et un intérieur lumineux. Un projet qui a demandé aux architectes de faire preuve d'une grande ingéniosité. Explications.
    Astucieusement tournée vers le jardin, cette maison familiale crée la surprise en jouant la carte de la sobriété côté rue, pour dévoiler une façade entièrement vitrée côté jardin, mais surtout un volume insoupçonnable depuis la rue. Un contraste saisissant qui permet de préserver l'intimité de ses occupants, tout en leur offrant un espace de vie largement ouvert sur l'extérieur. Et pour donner vie au projet de leurs clients, les architectes ont dû faire preuve d'ingéniosité tant les contraintes étaient nombreuses.
    Ils ont en effet dû prendre en compte une longue liste de paramètres, à commencer par les limites imposées par la parcelle, qui s'étire comme un étroit ruban de terrain (d'une largeur de seulement 7 mètres) entre deux maisons construites en bordure. Le PLU regorgeait également de restrictions en tous genres, notamment des limites de hauteur. La marge de manœuvre était donc très réduite. "Puisque l'environnement était très contraint, nous avons dessiné une maison à la japonaise, qui semble tournée vers l'intérieur pour s'ouvrir côté jardin" nous explique Solène Gonod et Adrien Royer de l'agence Umâ Architects.
    "Nous avons aussi utilisé la déclivité du terrain à notre avantage. La maison est fondée sur des demi-niveaux, avec un niveau de référence situé environ à 1,50 m en-dessous du niveau de la rue. Les pièces de vie s'ouvrent ainsi entièrement côté jardin". Conformément à la demande du couple, la structure de la maison est en bois et arbore des lignes très contemporaines. A l'intérieur, les architectes ont joué sur les volumes et les hauteurs pour créer des espaces de vie généreux, baignés de lumière.
    Zoom en images sur un projet plein de surprises, finaliste dans la catégorie "Construction logement individuel" lors de l'édition 2021 des Trophées de la construction.
    Une maison à deux visages qui se révèle côté jardin

    Une façade sobre côté rue

    Une façade sobre côté rue
    Une façade sobre côté rue © Solène Gonod
    Peu exposée côté rue, la maison joue ici la carte de la sobriété. Les ouvertures jouent ainsi à cache-cache derrière le bardage, ajouré ici et là de volets qui se fondent dans le décor. Les architectes ont également jonglé entre contraintes et mode de vie pour trouver une formule sur-mesure. La demeure dispose ainsi de deux accès, via l'entrée, mais aussi via le garage. "On est situé dans une zone pavillonnaire, les gens arrivent en voiture. On peut donc accéder directement au salon et à la cuisine une fois la voiture rentrée" explique Solène Gonod.
    Une façade sobre côté rue

    Une façade entièrement vitrée côté jardin

    Une façade entièrement vitrée côté jardin
    Une façade entièrement vitrée côté jardin © Solène Gonod
    Avec ses grandes baies vitrées ourlées d'un bardage en métal noir, la façade côté jardin offre à la maison une extraordinaire ouverture sur l'extérieur. "Les propriétaires voulaient vivre côté jardin, ils voulaient être projetés dans le paysage" nous confie Adrien Royer. Le jardin se découpe donc tel un tableau depuis le salon, et devient le prolongement du salon via une agréable terrasse en bois. Une seconde terrasse, perchée au dernier étage, offre en plus une vue panoramique sur l'horizon.
    Une façade entièrement vitrée côté jardin

    Une entrée astucieusement agencée

    Une entrée astucieusement agencée
    Une entrée astucieusement agencée © Solène Gonod
    S'il faut monter puis redescendre un escalier pour accéder au salon depuis l'entrée, cette façon d'organiser l'espace permet non seulement de préserver l'intimité des espaces de vie en les rendant invisibles depuis la rue, mais aussi de jouer avec les entrées de lumière. "L'objectif n'était pas seulement de faire entrer un maximum de lumière à l'intérieur, mais un maximum de lumières différentes" ajoute Adrien Royer. "Elle rentre ainsi partout mais pas de la même façon au même moment. Les occupants nous disent qu'ils suivent la course du soleil tout au long de la journée, c'est très agréable". Ce n'est aussi qu'une fois le seuil franchi, que la maison se dévoile réellement.
    Une entrée astucieusement agencée

    Des espaces de vie généreux

    Des espaces de vie généreux
    Des espaces de vie généreux © Solène Gonod
    Pour créer des espaces de vie généreux, les architectes ont joué sur les volumes et les hauteurs. Le séjour s'articule ainsi entre un vaste salon, un coin salle à manger et une cuisine ouverte à l'esprit très convivial, ainsi qu'un espace en mezzanine. "Les espaces de circulation ont également été optimisés pour plus de fluidité, mais aussi éviter la perte de place" ajoute Adrien Royer.
    Des espaces de vie généreux

    De la couleur pour dynamiser l'intérieur

    De la couleur pour dynamiser l'intérieur
    De la couleur pour dynamiser l'intérieur © Solène Gonod
    Ici et là, les architectes ont également joué avec un large nuancier. "Les propriétaires voulaient de la couleur. Il y a donc des teintes assez vives, mais elle n'a pas forcément de vocation décorative, elle a aussi une utilité. Le jaune dans le salon, par exemple, compense le manque de lumière quand il n'y a pas de soleil. On trouve aussi du bleu nuit au niveau de la chambre des parents, ou encore du vert dans le bureau" détaille Solène Gonod.
    De la couleur pour dynamiser l'intérieur

    Des chambres ouvertes sur l'extérieur

    Des chambres ouvertes sur l'extérieur
    Des chambres ouvertes sur l'extérieur © Solène Gonod
    Comme la suite parentale, les chambres des filles disposent d'une ouverture sur l'extérieur. Installées au dernier étage, l'une comme l'autre profitent d'un accès à la terrasse. Côté rue, l'intimité de la pièce est assurée par des volets qui, une fois fermés, donnent à la chambre, comme à la terrasse, une allure de petit cocon.
    Des chambres ouvertes sur l'extérieur

    Une déco personnalisée

    Une déco personnalisée
    Une déco personnalisée © Solène Gonod
    Dans chaque chambre, les architectes ont guidé les propriétaires pour travailler une déco personnalisée. La seconde chambre est ainsi mise en lumière par un papier peint à motif exotique qui crée une ambiance à la fois douce et chaleureuse. Pour ne rien laisser au hasard, mobilier et accessoires ont été déclinés dans la même palette de couleurs.
    Une déco personnalisée

    Une terrasse façon rooftop

    Une terrasse façon rooftop
    Une terrasse façon rooftop © Solène Gonod
    Orientée côté jardin, la chambre s'ouvre sur la terrasse nichée en hauteur. Un espace extérieur supplémentaire qui permet de profiter d'une vue élargie sur l'horizon.
     
    Fiche technique
    Projet : construction d'une maison neuve à ossature bois
    Lieu : Viroflay (78)
    Superficie : 161 m2
    Réalisation : Agence Umâ Architects (www.uma-architect.com)
    Durée des travaux : 11 mois
    Budget : environ 500.000 €
    Une terrasse façon rooftop
    Articles qui devraient vous intéresser
     
    Recevez gratuitement
    La newsletter Maison à Part
    L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
    Vous pouvez vous désabonner en un clic