L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

50 m2 supplémentaires grâce à une extension contemporaine

Par Stéphanie Thibault
,
le 8 décembre 2020
50 m2 en plus grâce à une extension contemporaine
50 m2 en plus grâce à une extension contemporaine © Marc Lafagne
Cette maison ancienne manquait de confort. Elle était également devenue un peu petite pour la famille qui l'habitait. Ses propriétaires ont donc décidé de l'agrandir et de la moderniser avec une extension au style très contemporain.
Avec sa jolie façade en meulière, cette petite maison ne manquait pas de charme mais avait besoin d'être modernisée. Mal isolée, elle était aussi devenue un peu juste pour ses occupants, dont la famille s'était agrandie. Ils ont donc fait réaliser une extension qui leur a permis de gagner 50 m2.
Avec ses lignes géométriques, la construction tranche volontairement avec l'architecture classique de la bâtisse. "Ils souhaitaient quelque chose de très contemporain" confirme Marc Lafagne, l'architecte qui a mené le projet. "La maison était un peu petite. Il manquait une chambre et un bureau, et la salle de bains n'était pas très confortable. Ils voulaient donc la réaménager et l'agrandir un peu". L'architecte a donc imaginé une extension en forme de boîte, qui a permis de réorganiser le rez-de-chaussée et de créer des pièces supplémentaires à l'étage.
Les propriétaires souhaitaient également que la construction soit la plus respectueuse possible de l'environnement. Marc Lafagne a donc opté pour une ossature bois et privilégié des matériaux biosourcés. Il a également prévu une toiture végétalisée. La maison a ainsi gagné en confort, ainsi que des espaces de vie plus généreux tournés vers le jardin. Zoom en images sur cette extension sur-mesure.
50 m2 supplémentaires grâce à une extension contemporaine

Avant : une maison qui manque d'espace

Avant : une maison qui manque d'espace
Avant : une maison qui manque d'espace © Marc Lafagne
Située en banlieue parisienne, dans un tissu urbain très dense, la maison manquait d'espace à l'intérieur, mais aussi à l'extérieur où elle disposait d'une parcelle de terrain relativement petite. "Elle avait cependant un avantage : un jardin clos et bien protégé, qui nous a permis d'ouvrir largement la façade sur le jardin sans exposer ses habitants aux regards du voisinage" indique Marc Lafagne.
Avant : une maison qui manque d'espace

Après : une extension très contemporaine

Après : une extension très contemporaine
Après : une extension très contemporaine © Marc Lafagne
Pour agrandir la maison, l'architecte a imaginé une extension sur deux niveaux, avec des volumes très simples, en forme de boîte. Une construction aux lignes contemporaines, conforme à la demande de son client. De grandes ouvertures animent le rez-de-chaussée côté jardin. Les propriétaires profitent ainsi d'une vue élargie sur l'extérieur et d'une belle luminosité dans le séjour. "A l'étage, les ouvertures sont plus étroites mais assez nombreuses, il y a donc là aussi beaucoup de lumière" note Marc Lafagne.
Après : une extension très contemporaine

Deux volumes géométriques et colorés

Deux volumes géométriques et colorés
Deux volumes géométriques et colorés © Marc Lafagne
L'extension s'articule entre deux volumes visuellement bien distincts. Au rez-de-chaussée, une boîte habillée d'un bardage gris ardoise, à l'étage, une boîte rouge installée en porte-à-faux. "L'extension est reliée à la maison par un verrière verticale, comme une faille lumineuse entre la nouvelle construction et l'ancienne" analyse l'architecte.
Deux volumes géométriques et colorés

Avant : une jolie façade à préserver

Avant : une jolie façade à préserver
Avant : une jolie façade à préserver © Marc Lafagne
Si l'extension se veut moderne, l'architecte a néanmoins pris soin de préserver l'identité de la maison d'origine, en particulier sa façade en meulière. "L'idée était de conserver les qualités de la maison existante. Le mur a donc été largement ouvert mais il reste apparent dans le nouveau séjour, avec ses cicatrices visibles" précise Marc Lafagne.
Avant : une jolie façade à préserver

Après : une extension généreusement ouverte sur le jardin

Après : une extension généreusement ouverte sur le jardin
Après : une extension généreusement ouverte sur le jardin © Marc Lafagne
Installée à la place de l'ancienne terrasse au rez-de-chaussée, l'extension profite d'une vaste ouverture sur le jardin grâce à une immense baie vitrée découpée sur toute la largeur de la façade. "La baie mesure 8 mètres de large. On trouve une porte d'entrée sur la gauche, puis des vantaux qui permettent d'ouvrir la pièce sur une largeur de 4,5 mètres" précise l'architecte.
Après : une extension généreusement ouverte sur le jardin

Une terrasse en bois abritée

Une terrasse en bois abritée
Une terrasse en bois abritée © Marc Lafagne
Une nouvelle terrasse en bois a été réaménagée dans le prolongement du séjour. Elle est abritée grâce au débord du volume situé à l'étage, qui forme comme un petit auvent sur toute sa longueur.
Une terrasse en bois abritée

Un séjour plus grand et plus confortable

Un séjour plus grand et plus confortable
Un séjour plus grand et plus confortable © Marc Lafagne
A l'intérieur, le rez-de-chaussée profite désormais, à l'image du nouveau séjour, d'un espace de vie plus vaste mais aussi plus confortable. "La maison existante a été entièrement réisolée par l'intérieur, de même que la toiture" explique Marc Lafagne. Les pans de mur en pierre de l'ancienne façade font le lien entre le nouveau bâtiment et l'ancien. "Un portique en métal a également été installé derrière les fenêtres. Il porte trois poutres sur lesquelles s'appuie le volume de l'étage" ajoute le maître d'œuvre.
Un séjour plus grand et plus confortable

Des pièces en plus à l'étage

Des pièces en plus à l'étage
Des pièces en plus à l'étage © Marc Lafagne
En haut, la maison dispose désormais d'une nouvelle salle de bains, d'un bureau et d'une chambre supplémentaire pour la fillette du couple. Dans la partie existante, les espaces ont eux aussi été optimisés : le plafond de l'une des chambres a été démoli pour pouvoir créer une mezzanine sur une partie des combles. La pièce profite ainsi d'un volume plus confortable et d'une entrée de lumière en plus au niveau du toit.
 
Fiche technique
Projet : réalisation d'une extension et rénovation de la maison existante
Lieu : Arcueil (Val-de-Marne)
Superficie : 87 m2 avant travaux, 136,5 m2 après travaux
Architecte : Marc Lafagne, architecte DPLG
Durée des travaux : environ 7 mois
Budget : 150.000 € hors honoraires
Des pièces en plus à l'étage
Articles qui devraient vous intéresser
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic