L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Avant/après : une maison de campagne subtilement modernisée

Par Stéphanie Thibault
,
le 26 mars 2020
Un esprit campagne subtilement travaillé
Un esprit campagne subtilement travaillé © Sabine Serrad
Ses propriétaires avaient envie d'une touche moderne et d'une atmosphère chaleureuse. Savamment rénovée, cette maison de famille a su intégrer des lignes contemporaines tout en conservant son style campagne au charme ancien.
Un intérieur lumineux, des couleurs douces, des matières moelleuses... Cette splendide maison de famille baigne dans une atmosphère cosy et enveloppante. Entièrement rénovée, elle possédait de nombreux atouts qui ne demandaient qu'à être mis en valeur. C'est ce qu'ont su faire Patricia Coignard et Audrey Pacaud, les deux architectes d'intérieur et décoratrices de l'agence Atmosphères Design, à qui les propriétaires ont confié leur projet. Mission : moderniser la demeure tout en conservant son esprit maison de campagne.
"La maison n'était pas en mauvais état. Les murs avaient été refaits par les anciens propriétaires, mais ils étaient mal faits, ce n'était pas beau. Il fallait surtout réinvestir les pièces à vivre, en particulier repenser la cuisine, structurée par un bloc massif et très foncé, qui a demandé un gros travail d'architecture" nous confie Patricia Coignard. Les deux architectes d'intérieur ont donc imaginé un intérieur tout en contrastes.
Le sol en tomettes a servi de point de départ, et inspiré une palette de couleurs douces. "Le sol est très puissant, il fallait donc pouvoir l'adoucir, casser le marron foncé. On a travaillé du blanc, du beige, mais aussi du bleu ou du vert d'eau, qui apportent de la lumière et mettent le sol en valeur". C'est ainsi tout le rez-de-chaussée qui a été transformé : le salon et la salle à manger ont eux aussi été réagencés, l'entrée réorganisée, tandis qu'à l'étage, le couple dispose désormais d'une confortable suite parentale, et les enfants de chambres sur-mesure. Visite en images.
Avant/après : une maison de campagne subtilement modernisée

Avant : un intérieur à mettre en valeur

Avant : un intérieur à mettre en valeur
Avant : un intérieur à mettre en valeur © Atmosphères Design
En plus du sol en tomettes et de ses poutres apparentes au charme incontestable, la maison disposait de beaux volumes que les propriétaires avaient du mal à investir. C'était notamment le cas de la partie salle à manger. "Ils ne savaient pas trop quoi faire de cette pièce. Ils avaient du mal à la meubler, il n'y avait donc pas grand-chose, c'était un peu anxiogène" nous confirme Patricia Coignard.
Avant : un intérieur à mettre en valeur

Après : une salle à manger pleine de caractère

Après : une salle à manger pleine de caractère
Après : une salle à manger pleine de caractère © Sabine Serrad
Une double bibliothèque réalisée sur-mesure encadre désormais la fenêtre et plante le décor de la salle à manger. Une touche de bleu lui donne du caractère et crée un contraste intéressant dans la pièce. "On a volontairement laissé le reste blanc. Les bibliothèques s'arrêtent également juste au niveau du haut de la fenêtre, ce qui permet de mettre en valeur le plafond cathédrale" souligne l'architecte d'intérieur.
Après : une salle à manger pleine de caractère

Un esprit campagne subtilement travaillé

Un esprit campagne subtilement travaillé
Un esprit campagne subtilement travaillé © Sabine Serrad
Pour mettre en valeur l'esprit maison de campagne de la demeure, Patricia Coignard a également apporté un soin particulier au choix du mobilier et des matières, sans jamais tomber dans l'excès. "La table de la salle à manger, par exemple, est une vraie table de ferme qui a été restaurée. Autour, on a installé des chaises de style scandinave, à coque en plastique, dans les mêmes tons clairs mais qui tranchent volontairement avec le style campagne. En bout de table, on a opté pour des modèles à accoudoirs, plus cosy".
Un esprit campagne subtilement travaillé

Un salon plein de douceur

Un salon plein de douceur
Un salon plein de douceur © Sabine Serrad
Accueillant et convivial, le salon a été réorganisé autour de deux canapés en lin gris clair. Le sol en tomettes est réchauffé par un tapis moelleux, disposé au pied de la cheminée. "On a installé un poêle à l'intérieur et le conduit à été repeint" indique l'architecte d'intérieur. "Les luminaires sont aussi tous sur variateur afin de pouvoir composer des ambiances sur-mesure".
Un salon plein de douceur

Avant : une cuisine massive et peu fonctionnelle

Avant : une cuisine massive et peu fonctionnelle
Avant : une cuisine massive et peu fonctionnelle © Atmosphères Design
C'était sans aucun doute le point noir de la maison. La cuisine formait un bloc sombre et massif au centre de la pièce et manquait cruellement de fonctionnalité. "La cuisine était faite de manière étrange. Un caisson marron foncé était abaissé très bas, et le coin cuisson était situé dans le fond. Il y avait surtout une poutre porteuse très mal placée qui posait problème, car il n'était bien sûr pas possible de la supprimer" commente Patricia Coignard.
Avant : une cuisine massive et peu fonctionnelle

Après : une cuisine aérée, plus discrète

Après : une cuisine aérée, plus discrète
Après : une cuisine aérée, plus discrète © Sabine Serrad
"La cuisine a demandé un gros travail d'architecture" avoue l'architecte d'intérieur. "Un pan de mur entier a été créé, ce qui a permis d'absorber la poutre mais aussi de dissimuler une partie de la pièce, notamment le coin repas". La verrière offre une vraie respiration à l'ensemble, et permet aussi de mette en valeur le piano, auquel les propriétaires tenaient beaucoup.
Après : une cuisine aérée, plus discrète

Un bar en guise de séparation

Un bar en guise de séparation
Un bar en guise de séparation © Sabine Serrad
En plus du coin repas, Patricia Coignard a installé un bar entre la cuisine et le salon. "Il est assez haut, c'est voulu, pour lui donner une assise. C'est un élément de structure, mais aussi un véritable élément de décoration" indique l'architecte d'intérieur. Dans le fond de la pièce, deux murs bleus qui se font écho habillent les volumes et créent là aussi un joli contraste.
Un bar en guise de séparation

Un coin repas à l'abri des regards

Un coin repas à l'abri des regards
Un coin repas à l'abri des regards © Sabine Serrad
Aménagé de l'autre côté de la verrière, le coin repas profite ainsi d'un environnement calme, en retrait du salon et à l'abri du passage. "Pour le reste, l'implantation de la cuisine a été refaite avec Cuisinella" précise Patricia Coignard qui, là encore, n'a rien laissé au hasard.
Un coin repas à l'abri des regards

Une cuisine pleine de détails

Une cuisine pleine de détails
Une cuisine pleine de détails © Sabine Serrad
Parce que ce sont souvent les petits détails qui font la différence, Patricia Coignard a pensé à tout. "Le carrelage de la crédence, des carreaux métro plats, rappellent ainsi le dessin des tomettes au sol, et la pendule ronde se trouve juste à mi-chemin entre la cuisine et le salon". Une frontière virtuelle également marquée par un subtil jeu de couleur : blanc côté cuisine, beige côté salon.
Une cuisine pleine de détails

Une entrée réorganisée pour plus de fonctionnalité

Une entrée réorganisée pour plus de fonctionnalité
Une entrée réorganisée pour plus de fonctionnalité © Sabine Serrad
Pour désencombrer l'entrée, Patricia Coignard a réorganisé l'espace dans un style épuré. "L'escalier, très présent, a été décapé et repeint en blanc pour le gommer. A l'inverse, on a souligné le cadre extérieur des portes et posé un papier peint pailleté or pour habiller le mur du fond" détalle-t-elle. Par la suite, les propriétaires ont installé un petit banc à la place du bureau, afin que les enfants puissent se chausser et de déchausser confortablement.
Une entrée réorganisée pour plus de fonctionnalité

Un étage lumineux et aéré

Un étage lumineux et aéré
Un étage lumineux et aéré © Sabine Serrad
A l'étage, les pièces sont là aussi inondées de lumière. Les architectes d'intérieur ont une nouvelle fois travaillé des couleurs claires. Petite astuce pour donner une impression de hauteur : "au lieu de monter jusqu'à l'angle, la peinture s'arrête à mi-hauteur. La soupente est assez basse, ça crée une illusion de plus grande hauteur" explique Patricia Coignard, qui a utilisé le même subterfuge dans la chambre parentale.
Un étage lumineux et aéré

Avant : une chambre parentale à repenser

Avant : une chambre parentale à repenser
Avant : une chambre parentale à repenser © Atmosphères Design
Plutôt vaste, la chambre parentale disposait déjà de sa propre salle de bains, mais le couple avait aussi envie d'un dressing. "Il y avait une sorte de placard dans l'angle, avec une structure en MDF fermée par un grand rideau. On a tout enlevé et tout réagencé" indique l'architecte d'intérieur.
Avant : une chambre parentale à repenser

Après : une vraie suite parentale tout confort

Après : une vraie suite parentale tout confort
Après : une vraie suite parentale tout confort © Sabine Serrad
Entièrement refaite, la pièce dégage maintenant une vraie personnalité. "On a créé une tête de lit avec des panneaux de Placostil® peints en bleu, qui intègre des niches éclairées : il s'agit de boîtes-tiroirs qui s'insèrent directement dedans. C'est une structure simple à réaliser mais parfaite pour faire une tête de lit pas chère !" se félicite Patricia Coignard.
Après : une vraie suite parentale tout confort

Un dressing et une salle de bains

Un dressing et une salle de bains
Un dressing et une salle de bains © Sabine Serrad
Pour créer le dressing, l'architecte d'intérieur a amputé la salle de bains d'une partie de sa surface pour créer une pièce en plus. "On a également créé une double porte à galandage, une pour la salle de bains, une pour le dressing, que l'on aménagé avec des caissons et des blocs Ikea".
Un dressing et une salle de bains

Une élégante salle de bains

Une élégante salle de bains
Une élégante salle de bains © Sabine Serrad
Remodelée, la salle de bains dispose d'une douche à l'italienne en plus de la grande baignoire sur pieds, que l'architecte d'intérieur a choisi de conserver. "On a également gardé la robinetterie ancienne, qui était en parfait état. On a aussi installé un meuble double vasque, surmonté du même encadrement bleu qu'autour de la baignoire". Patricia Coignard a également choisi des miroirs avec un cadre en laiton et des appliques assorties.
Une élégante salle de bains

Avant : une chambre d'enfant à optimiser

Avant : une chambre d'enfant à optimiser
Avant : une chambre d'enfant à optimiser © Atmosphères Design
Elles aussi situées sous les combles, les chambres des enfants, à l'image de celle du fils, avaient besoin d'être réorganisées pour optimiser l'espace. L'architecte a donc réagencé chacune d'entre elles et fait un travail sur les couleurs pour créer des atmosphères sur-mesure.
Avant : une chambre d'enfant à optimiser

Après : une chambre accueillante et évolutive

Après : une chambre accueillante et évolutive
Après : une chambre accueillante et évolutive © Sabine Serrad
La peinture fatiguée a laissé place à du blanc, égayé de quelques notes de bleu. Deux pans de murs ont également été habillés d'un papier peint panoramique jungle, auquel le petit pouf éléphant fait un clin d'œil. Une fois encore, Patricia Coignard a soigné les détails : l'architecte a peint un château à l'aide d'une peinture aimantée, qui permet au petit garçon de jouer et de coller des choses sans risque sur le mur.
Après : une chambre accueillante et évolutive

De la couleur pour structurer la chambre

De la couleur pour structurer la chambre
De la couleur pour structurer la chambre © Sabine Serrad
Patricia Coignard a aussi utilisé la couleur pour structurer les volumes de la chambre. "L'allège a été peinte en bleu et la soupente en blanc pour la gommer, sauf au-dessus du lit où l'on a créé un effet cabane avec du vert. La ferme a également été décapé, ainsi que le parquet, éclairci et verni mate. On a essayé d'imaginer un univers cosy et évolutif, qui laisse la place pour un lit et un bureau plus grands quand le petit garçon va grandir" note Patricia Coignard.
 
Fiche technique
Programme : rénovation complète d'une maison familiale avec création d'une nouvelle cuisine et réagencement des pièces de vie
Lieu : Trumilly (Oise)
Maître d'ouvrage : privé
Maître d'œuvre : agence Atmosphère Design (https://www.atmospheres-design.fr/)
Superficie : 180 m2
Durée des travaux : environ 4 mois
De la couleur pour structurer la chambre
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic