L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une forteresse du Moyen Âge qui traverse les époques

Par
,
le
Perché sur une colline alsacienne, le château du Haut-Koenigsbourg a vécu mille et une vies et autant de rénovations. Il accueille aujourd'hui les curieux et amoureux du Moyen Âge, pour une visite magique dans les châteaux-forts des rêves d'enfants.
"Bonjour étrangers ! Vous venez faire ripaille avec Monseigneur Oswald Tierstein ?" Grimée comme une croquante du Moyen Âge, Marie nous observe de la tête aux pieds. "Quelles sont donc ces guenilles dont vous êtes vêtus ?". La jeune femme ne quitte pas son personnage. Elle fait partie de l'équipe des visites ludiques du château du Haut-Koenigsbourg, et nous ouvre les portes d'une forteresse cachée dans les nuages des hauteurs de l'Alsace.
Château du Haut Koenigsbourg
Château du Haut Koenigsbourg © RNB / MAP
 La première mention du Château du Haut-Koenigsbourg date de 1147. Le donjon appartient à l'époque à la famille Hohenstaufen, qui a choisi un emplacement stratégique : une colline à près de 800 mètres d'altitude, à l'intersection des actuelles Alsace et Lorraine. "Sur la structure romane d'origine, on n'a aujourd'hui que très peu d'informations" explique Maryam, l'une des guides du château. Des parties de la forteresse, aux pierres très larges et grossières, subsistent cependant.
Un château aux mille vies
Au XVème siècle, une autre famille intègre le château fort, et non des moindres. Les Habsbourg font en effet du Haut-Koenigsbourg l'une de leurs possessions, avant de céder le château en fief aux Tierstein en 1479. Ce sont eux qui modifient le plus profondément la forteresse, détruite en 1462 par des chevaliers-brigands, créant notamment des murs d'enceinte de 3 à 8 mètres d'épaisseur.
En 1633, pendant la guerre de Trente ans, le château est à nouveau assiégé. "Au bout de 53 jours de siège, la garnison affamée se rend" raconte Maryam. Le Haut-Koenigsbourg est brûlé, et ses ruines sont abandonnées pendant près de deux siècles.
La suite de l'article et les photos du château en pages suivantes.
Une forteresse du Moyen Âge qui traverse les époques

Une rénovation au plus près de l'original

Château du Haut Koenigsbourg
Château du Haut Koenigsbourg © Jean-Luc Stadler
La troisième vie du château commence au XIXème siècle, lorsque l'époque romantique remet au goût du jour les châteaux du Moyen Âge. Acquise en 1862 par la ville de Sélestat, la forteresse est offerte à l'empereur Guillaume II de Hohenzollern en 1899. Le monarque décide de la rénover entièrement, pour en faire un musée à la gloire du Saint Empire romain germanique.
Pour ce faire, il engage un jeune architecte allemand, Bodo Ebhardt. "Il prend des photos et étudie les archives et les inventaires, pour rénover le château au plus près de sa structure historique" explique Maryam. Les tourelles et les serrures des portes sont reproduites à l'identique. Pas question pour autant de cacher les rénovations : chaque pierre nouvelle est gravée d'un aigle, symbole de l'empire germanique, d'un W (pour Wilhelm II) ou d'un logo mêlant les initiales de l'architecte.
La rénovation, un coup d'éclat de Guillaume II
Guillaume II fournit à Ebhardt des moyens hors normes, mais réclame en échange un château équipé du top de la technologie - ou du moins de ses prémices ! La cuisinière, son chauffe-eau avec mitigeur et sa glacière en attestent notamment. Il impose également à l'architecte la création d'une pièce détonante, le salon impérial, à la gloire de l'Allemagne. "Elle jure avec le reste de la rénovation, mais c'est le coup d'éclat que l'empereur recherchait" explique Maryam.
Par le traité de Versailles en 1919, ce lieu symbolique devient propriété de la France - et, par la même, un lieu touristique autant apprécié que critiqué. Aujourd'hui, le château du Haut-Koenigsbourg a repris ses galons, grâce notamment à une rénovation et une mise aux normes entamées en 2010. "Le lieu a retrouvé sa magie, et il est plus que jamais au cœur de l'histoire de l'Alsace" conclut l'actuel "monseigneur du château", Laurent Schmitt, son directeur.
Une rénovation au plus près de l'original

Château du Haut-Koenigsbourg vue d'ensemble

Château du Haut-Koenigsbourg vue d'ensemble - Château du Haut Koenigsbourg
Château du Haut-Koenigsbourg vue d'ensemble - Château du Haut Koenigsbourg © RNB / MAP
Le château se dresse fièrement sur la colline et semble observer l'Alsace. A droite, on aperçoit le moulin à vent... bien qu'il n'y ait pas beaucoup de vent dans la région. C'est là, une énième lubie de Guillaume II...
Château du Haut-Koenigsbourg vue d'ensemble

Entrée du château

Entrée du château - Château du Haut Koenigsbourg
Entrée du château - Château du Haut Koenigsbourg © RNB / MAP
Sur cette façade, on aperçoit quelques vestiges murés de la structure romane du XIIème siècle. Les machicoulis et les armoiries ne laissent pas de doute : le Haut-Koenigsbourg était une place forte au Moyen Âge.
Entrée du château

Basse-cour du château

Basse-cour du château - Château du Haut Koenigsbourg
Basse-cour du château - Château du Haut Koenigsbourg © Jean-Luc Stadler
La basse-cour et le village alsacien restent un lieu agité, comme à l'époque !
Basse-cour du château

Galeries en bois

Galeries en bois - Château du Haut Koenigsbourg
Galeries en bois - Château du Haut Koenigsbourg © Jean-Luc Stadler
Les galeries ont été reproduites de manière très stricte.
Galeries en bois

Escalier et tourelle

Escalier et tourelle - Château du Haut Koenigsbourg
Escalier et tourelle - Château du Haut Koenigsbourg © Jean-Luc Stadler
L'escalier menant à la cuisine a également été refait à l'identique. Mais les pierres sont marquées du sceau de l'empereur.
Escalier et tourelle

La cuisine "high-tech"

La cuisine "high-tech" - Château du Haut Koenigsbourg
La cuisine "high-tech" - Château du Haut Koenigsbourg © RNB / MAP
Même si elle fait pâle figure de nos jours, la cuisine était équipée avec le summum du confort de l'époque : un chauffe-eau, une cuisinière, un robinet mitigeur, une glacière, un grand billot... Elle n'a pourtant presque pas servi.
La cuisine "high-tech"

Pilon de la cuisine

Pilon de la cuisine - Château du Haut Koenigsbourg
Pilon de la cuisine - Château du Haut Koenigsbourg © RNB / MAP
Sur cet élément de la cuisine, le chiffre 1908 : l'année de l'inauguration du château rénové.
Pilon de la cuisine

Salle impériale - Une forteresse du Moyen Âge qui traverse les époques

Salle impériale - Château du Haut Koenigsbourg
Salle impériale - Château du Haut Koenigsbourg © Jean-Luc Stadler
La salle impériale détonne avec le reste du château. Elle n'a pas été reproduite à l'identique, et est une ode à l'empire germanique. Un aigle gigantesque au plafond, qui a d'ailleurs été surélevé, un poêle en céramique surdimensionné, et...
Salle impériale - Une forteresse du Moyen Âge qui traverse les époques

Fresques de la salle impériale

Fresques de la salle impériale - Château du Haut Koenigsbourg
Fresques de la salle impériale - Château du Haut Koenigsbourg © Jean-Luc Stadler
... des fresques loufoques peintes par un certain Leo Schnug !
Fresques de la salle impériale

Chambre lorraine - Une forteresse du Moyen Âge qui traverse les époques

Chambre lorraine - Château du Haut Koenigsbourg
Chambre lorraine - Château du Haut Koenigsbourg © Klaus Stoeber
Cette pièce, au plafond plus bas que la salle impériale, est pourtant attenante. La chambre lorraine est meublée uniquement de cadeaux faits par la région à Guillaume II.
Chambre lorraine - Une forteresse du Moyen Âge qui traverse les époques

Gravures des emblèmes sur les pierres

Gravures des emblèmes sur les pierres - Château du Haut Koenigsbourg
Gravures des emblèmes sur les pierres - Château du Haut Koenigsbourg © RNB / MAP
Plusieurs emblèmes ont été gravés sur les pierres lors de la rénovation, afin de marquer les parties neuves.
A droite, l'aigle germanique, qui est aussi composé de 3 lettres H, des initiales des trois familles qui ont marqué le château. En bas à gauche, un W pour Wilhelm II. Et en haut, les initiales de l'architecte Bodo Ebhardt entrelacées.
Gravures des emblèmes sur les pierres

Chambre - Une forteresse du Moyen Âge qui traverse les époques

Chambre - Château du Haut Koenigsbourg
Chambre - Château du Haut Koenigsbourg © Klaus Stoeber
Dans la partie habitée autrefois, une chambre a été reconstituée.
Chambre - Une forteresse du Moyen Âge qui traverse les époques

Salle des armes

Salle des armes - Château du Haut Koenigsbourg
Salle des armes - Château du Haut Koenigsbourg © Klaus Stoeber
La salle des armes expose quelques pièces d'époque. A gauche, un poêle en céramique voulu par Guillaume II.
Salle des armes

Pont-levis - Une forteresse du Moyen Âge qui traverse les époques

Pont-levis - Château du Haut Koenigsbourg
Pont-levis - Château du Haut Koenigsbourg © Klaus Stoeber
Pont-levis, gargouilles, portes en bois lourd, tout est réuni pour rappeler les châteaux-forts des contes de fée !
Pont-levis - Une forteresse du Moyen Âge qui traverse les époques

Serrures et portes

Serrures et portes - Château du Haut Koenigsbourg
Serrures et portes - Château du Haut Koenigsbourg © RNB / MAP
Les serrures des portes ont été reproduites à partir des archives du château.
Serrures et portes
Nous vous recommandons

Ambiance ethnique chic, champêtre, orientale ou encore "jungle", découvrez le jardin qui vous inspire.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic