L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Chaise bistrot : 8 modèles cultes signés Thonet

Par
,
le
Les classiques chaises en bois signées Thonet
Les classiques chaises en bois signées Thonet © Thonet
La "chaise bistrot" a su traverser les époques sans prendre une ride. Retour sur cette histoire incroyable qui débute en 1859 grâce aux mains talentueuses de l'ébéniste Michael Thonet.
Ses formes galbées, son look rétro et ses pieds fins et gracieux continuent de séduire les adeptes de la décoration. Pratique, élégante et peu encombrante, la fameuse "chaise bistrot" a traversé les époques pour devenir au fil des années, une chaise culte. Et c'est l'univers de la restauration qui en tire les premiers bénéfices, dès le milieu du 19e siècle. Petit à petit, elle envahit les terrasses et devient l'assise phare !
Aujourd'hui, des grandes villes jusqu'aux villages plus excentrés, l'assise a su se frayer un chemin. L'esprit Thonet est partout... Jusqu'à atterrir dans nos intérieurs et devenir un véritable objet décoratif ! D'ailleurs, la tendance industrielle témoigne du phénomène grandissant : la chaise bistrot (déclinée cette fois en métal) s'y intègre parfaitement.
Une histoire qui débute en 1859
Ce sont les mains et l'imagination sans fin de l'ébéniste allemand-autrichien Michael Thonet qui ont donné naissance à la chaise bistrot, autrement appelée la chaise n°14. Bien avant déjà, à partir des années 1830, le professionnel façonne le bois au gré des besoins. On parle de lui comme d'un "avant-gardiste", celui qui imagine pour ses nouveaux meubles, une technique de placage de bois innovante.
D'ailleurs, son savoir-faire n'échappe pas à ses contemporains : "il est remarqué par le Prince Metternich, qui l'appelle à Vienne en 1842 afin d'œuvrer dans ses palais", explique la marque Thonet.
A cette même époque, il conçoit sa première assise en bois courbé pour un célèbre café de la capitale autrichienne ! C'est le début d'une longue et belle histoire qui marquera les esprits des décorateurs aguerris... jusqu'à nos jours. Bien plus qu'un mobilier, c'est une véritable œuvre d'art. En témoigne son prix, puisque certains modèles peuvent atteindre les 1.200 euros.
Découvrez sans plus attendre la chaise bistrot et son évolution dans le temps...

La chaise "bistrot" : le premier meuble en kit

La chaise bistrot signée Thonet
La chaise bistrot signée Thonet © Thonet
 
Ses caractéristiques : première chaise "bistrot", c'est une référence dans le secteur du mobilier. On aime ses courbes et sa silhouette élancée. "Michael Thonet invente une nouvelle technologie de cintrage du bois de hêtre", explicite la marque Thonet.
L'anecdote : Incroyable, mais vrai... la chaise bistrot - appelée chaise n° 14, puis référence 214 - marque le début du meuble en kit. L'idée de l'ébéniste : vendre et exporter ses chaises dans le monde entier. Les chaises sont alors désassemblées avant d'être expédiées puis montées sur place.
Prix public indicatif : à partir de 648 €

La chaise 214 K : la version oeuvre d'art

La chaise 214 K signée Thonet
La chaise 214 K signée Thonet © Thonet
 
Ses caractéristiques : Reconnaissable de loin grâce à son élégant nœud, la chaise 214 K est digne d'une sculpture. Le mobilier est comme une œuvre d'art.
L'anecdote : elle a été conçue ... 111 ans après l'originale ! Le nœud symbolise le lien avec la célèbre chaise 214.
Prix public indicatif : à partir de 1.236 €
Découvrez ici une autre version de la 214, réinventée pour Muji.

La chaise 215 R : une variante de la chaise 214 avec cannage

La chaise 215 R signée Thonet
La chaise 215 R signée Thonet © Thonet
 
Ses caractéristiques : Un dossier et une assise tendus de cannage ou revêtus de cuir ou de tissu. C'est le petit plus qui sublime la fameuse chaise bistrot. A la clé : confort et esthétique garantis.
L'anecdote : "Cette nouvelle série rend visible les traces d'utilisation. Elle joue sur un 'look usagé' dans un esprit très contemporain", souligne la marque Thonet.
Prix public indicatif : à partir de 810 €

La chaise 209, la chaise plébiscitée par Le Corbusier

La chaise 209 signée Thonet
La chaise 209 signée Thonet © Thonet
 
Ses caractéristiques : Les lignes et les courbes de la chaise 209 ne sont pas sans rappeler celles de l'originale. Ce qui change ? Son dossier et ses accoudoirs sont formés d'un unique cadre courbé, fabriqué avec une seule pièce de hêtre massif.
L'anecdote : La chaise 209 a été repérée par les plus grands architectes du XXe siècle. Parmi eux, l'architecte suisse Le Corbusier qui a tout de suite cru en l'assise. Il affirmait même : "cette chaise qui est en usage à des millions d'exemplaires sur le continent Européen et dans les deux Amériques, possède de la noblesse."
Prix public indicatif : à partir de 846 €

La chaise 233 : les restaurants et les cafés en raffolent toujours

La chaise 233 signée Thonet
La chaise 233 signée Thonet © Thonet
 
Ses caractéristiques : Descendante indirecte de la fameuse chaise bistrot, la chaise 233 ne passe pas non plus inaperçue. Son design, avec ses courbes et ses lignes plus droites, marquent le début d'une nouvelle ère pour la marque Thonet. Elle est plus confortable et semble plus stable. Ses accoudoirs, par exemple, sont saillants. On l'assimile davantage au fauteuil qu'à une chaise.
L'anecdote : En 1900, la chaise 233 se retrouve dans de nombreux restaurants et cafés du monde entier. Aujourd'hui encore, elle continue de sublimer les terrasses.
Prix public indicatif : à partir de 924 €

La chaise 404 : nouvelles courbes, nouvelle technologie

La chaise 404 signée Thonet
La chaise 404 signée Thonet © Thonet
 
Ses caractéristiques : Elle s'inspire de la méthode du bois courbée, mais présente de nouvelles caractéristiques : l'esthétique change et la technologie aussi. Elle est signée du designer Stefan Diez, en 2007.
L'anecdote : Les pieds et les accoudoirs courbés se prolongent jusque sous l'assise.
Prix public indicatif : à partir de 492 €

La chaise 107 renoue avec ses origines

La chaise 107 signée Thonet
La chaise 107 signée Thonet © Thonet
 
Ses caractéristiques : Son design n'est pas sans rappeler celui de la chaise bistrot. Elle retrouve ses élégantes courbes et son assise élancée. On la doit au designer Robert Stalder qui l'a conçue en 2011.
L'anecdote : l'assise peut être rembourrée en cuir ou en tissu ce qui magnifie la pièce.
Prix public indicatif : à partir de 360 €

La chaise 330 : moins de courbes, plus d'angles droits

La chaise 330 signée Thonet
La chaise 330 signée Thonet © Thonet
 
Ses caractéristiques : la chaise rompt partiellement avec les traditions. Cette fois, les courbes ont laissé place aux lignes et aux angles droits. L'assise et le dossier, quant à eux, sont rembourrés afin de renforcer le confort de l'usager.
L'anecdote : Les assises sont empilables ce qui facilite leur utilisation.
Prix public indicatif : à partir de 390 €
Chaise bistrot : 8 modèles cultes signés Thonet
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic