L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Des maisons sociales en bois isolées à la paille

Par C.G.
,
le 03 Novembre 2011
Des maisons sociales en bois isolées à la paille
1/14
maison paille
maison paille

Si la paille est surtout appréciée des ruminants, elle fait depuis quelques temps son apparition dans le secteur de la construction où elle est utilisée comme isolant. Près de Reims, un programme de dix maisons sociales à ossature bois est en cours de réalisation. Alliant paille mais aussi chanvre, ce projet atypique devrait atteindre le label BBC effinergie. Découverte.

Si la maison en paille des trois petits cochons n'a pas résisté au souffle du loup, il en sera sûrement tout autrement pour le nouveau programme de maisons sociales de Plurial L'effort Rémois, organisme HLM.

En effet, un chantier a débuté depuis quelques mois mettant en scène dix maisons à ossature bois, d'environ 100 m2 chacune, destinées à la location. Mais pour trouver l'aspect atypique du projet, il faut se tourner du côté de l'isolation puisque celle-ci est assurée par des bottes de paille et de la laine de chanvre. Ainsi, 35 cm de paille, provenant des agriculteurs du département, couvrent murs et plafonds : un choix porté par les qualités "naturelles" et par "la bonne régulation de l'humidité" du matériau, précise Alain Niboyet, directeur produits nouveaux et haute qualité environnementale au sein du groupe Plurial L'effort Rémois.

Des précautions de mise en œuvre

Mais sa mise en œuvre n'est pas sans contrainte : "La paille ne supporte pas la pluie, c'est pourquoi la construction s'appuie sur des panneaux préfabriqués et pré-assemblés en atelier. Une fois sur le chantier, ils sont montés et remplis de paille en 1 ou 2 jours", raconte Alain Niboyet. De plus, comme le note l'architecte du projet, Stephan Brackmann, des précautions sont à prendre comme "entourer le socle de la maison avec une grille en fil métallique pour se protéger des souris", mais aussi "faire attention à la qualité de la paille et veiller à ce qu'elle soit suffisamment sèche" sans oublier "la taille des ballots". Enfin, le chantier a également été confronté à un obstacle inopiné : la météo. Avec la sécheresse du mois de juin, la paille s'est faite plus rare et les travaux ont, par conséquent, été retardés.

De la paille et du... chanvre

Outre la paille, les maisons sont également constituées d'une cloison bois et d'une cloison plâtre (qui joue un rôle de coupe-feu) et entre les deux, se trouve de la laine de chanvre : "Nous avons souhaité rester sur un matériau perspirant laissant passer la vapeur d'eau", souligne Alain Niboyet. Mais attention tout de même, ce type de construction étanche nécessite le respect de certaines règles comme «ne pas trop chauffer» ou «aérer les pièces grâce à une ventilation double flux». Objectif : éviter les moisissures. Toutefois, pour les périodes de grands froids, des poêles à granulés de bois sont prévus. Et pour optimiser au maximum les performances de leur maison, les locataires auront droit à un accompagnement pédagogique.

Estimée à 140.000 euros chacun, les logements devraient accueillir leurs premiers occupants l'été prochain. Quant à envisager de reproduire cette opération, Alain Niboyet en doute : "Nous sommes allés très loin dans les matériaux écologiques". Du coup, les locataires devraient pleinement apprécier de vivre dans des maisons non seulement respectueuses de l'environnement mais aussi assez uniques !

Des maisons sociales en bois isolées à la paille
Vos commentaires
à lire aussi
A deux pas du palais de l'Elysée, dans un véritable immeuble haussmannien, ont démarré les travaux de rénovation d'un plateau sous combles, abritant une vingtaine de chambres de service, qui deviendra, sous l'œil vigilant de l'architecte ...
Nous vous recommandons

Aujourd’hui, plus question de gaspiller les énergies mises à notre disposition pour se chauffer, se laver et s’éclairer. Focus sur notre sélection de produits novateurs en matière de chauffage et d’alimentation électrique.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic