L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Brocante, braderie : 10 conseils pour bien chiner

Par
,
le
La saison des brocantes et des braderies bat son plein. Vous adorez chiner mais avez toujours du mal à faire de bonnes affaires ? Découvrez nos conseils pour ne pas repartir les mains vides et pour obtenir vos objets coups de coeur à bons prix.
Vous adorez arpenter les allées des brocantes, surtout à l'occasion de ces belles journées d'été. Le seul bémol, c'est que vous ne savez jamais vraiment par où commencer et quoi acheter. La valeur des objets ? Vous n'en avez aucune idée. Où se rendre pour dénicher la perle rare ? Encore moins.
Maison à part a interviewé un expert du domaine, Emmanuel Layan, le célèbre commissaire-priseur de l'émission Un trésor dans votre maison, diffusée sur M6, et auteur de Savoir chiner*. Et c'est avec passion qu'il vous livre ses conseils clés pour, enfin, savoir (bien) chiner. Explications.
* Savoir chiner, le guide qui dépoussière la brocante. Éditions du Chêne - mai 2016, 176 pages, 19,90 euros

Choisissez une brocante peu fréquentée

Dans les grandes villes ou chez les professionnels du secteur, les prix des objets peuvent parfois grimper très haut. "Ces personnes se sont renseignées en amont et savent gonfler leur prix en fonction des tendances. Eloignez-vous des villes et des lieux trop fréquentés", conseille Emmanuel Layan, commissaire-priseur. Tout en ajoutant : "vous ne trouverez pas forcément d'objets incroyables dans les endroits isolés, mais les prix seront moins élevés et vous pourrez vous frotter concrètement à l'exercice de la chine".

N'arrivez pas tôt sur une brocante

Pas besoin de mettre son réveil à 3 heures du matin pour réussir à trouver la perle rare. "Pour commencer, apprenez surtout à vous faire plaisir. Prenez l'expérience avec décontraction", précise le commissaire-priseur.
Il tempère toutefois : "ne laissez pas filer la journée malgré tout. Les objets partent vite... Vous pouvez vous y rendre tranquillement dans la matinée ou le soir, au moment du remballage".

Soyez curieux de tout pour développer vos connaissances d'apprenti chineur

"C'est en chinant qu'on devient chineur", explique Emmanuel Layan. "Commencez par ouvrir grand vos yeux et vos oreilles. La chine est un travail de longue haleine qui s'apprend en permanence. Ayez soif de découvrir sur ce qui vous entoure et ne vous mettez pas de barrières. Il faut vraiment être dans une démarche de curiosité", insiste le spécialiste.
Au fil des rencontres, la chine n'aura plus aucun mystère pour vous. Mais avant cela, commencez par vous intéresser à tout et soyez très attentif à ce que les brocanteurs ou les professionnels peuvent vous dire. La règle de base de tout bon chineur, c'est de savoir écouter. "A la fin, vous connaîtrez et vous saurez reconnaître les objets". Les meilleures affaires arrivent toujours au moment où on s'y attend le moins. L'imprévu rythmera vos séances de chine.

Ne partez pas avec une idée précise d'un objet à trouver

Gardez en tête qu'il ne faut pas arriver avec une idée précise de l'objet à priser. Vous risqueriez de passer à côté de plein de choses.
Dans les débuts, essayez de vous laisser séduire par l'objet. "C'est le charme qui se dégage d'un objet qui doit vous donner envie de l'acheter. Et non son aspect 'tendance'. D'ailleurs, dès lors que les produits sont à la mode, ils sont chers. Commencez petit à petit, et allez crescendo dans les prix", conseille Emmanuel Layan. "Caressez-le, touchez-le et apprenez à ressentir les choses avec vos sens", lance-t-il enfin.
Chiner, c'est donc aussi savoir tomber amoureux des objets et des meubles qui ont une histoire.

Observez les objets avec précaution

"Il faut toujours regarder sous l'objet pour y découvrir une signature ou une information. Vous apprendrez toujours sur sa provenance", conseille l'expert. L'observation fait partie de l'exercice. Un objet regorge de secrets et délivre des indices clés pour comprendre son passé. A vous de les saisir !

Soyez prêt à chercher... très longtemps

A force d'arpenter les allées des brocantes et de chercher en vain un objet, vous finissez pas vous décourager. "Cela fait partie du jeu", explique le commissaire-priseur. "Il faut savoir être patient et attendre le bon moment. Mais surtout, ne vous enfermez pas avec une idée précise en tête. Soyez curieux". Et on n'est jamais à l'abri d'un coup de c½ur...

Sachez négocier avec les brocanteurs

"La règle numéro un, c'est de ne pas craindre le dialogue", confie l'expert. "Osez poser les questions. On regrette trop souvent de ne pas avoir fait les choses après coup. Et surtout, demandez le prix ! Ne voyez pas cela comme un tabou".
Et si la négociation s'apparente souvent à une partie de bras de fer entre le vendeur et vous, Emmanuel Layan insiste sur le fait qu'"il ne faut pas voir cet échange comme un rapport de force. Au contraire, il faut privilégier le dialogue, l'écoute et le partage de connaissances. Apprenez à capter et à boire les paroles".

Ne chinez pas un objet pour le customiser

Tout bon chineur doit apprendre à respecter l'âme de l'objet trouvé. Son histoire l'a forgé au fil des années et c'est ce qui en fait un produit d'exception. "Je suis pour remettre en forme un objet, mais je lutte contre sa customisation. Les gens ont tendance à vouloir tout refaire, mais il faut faire très attention", précise le spécialiste.
Tout en ajoutant : "informez-vous auprès du brocanteur qui vous a vendu l'objet pour en savoir plus sur son origine. Mais surtout, ne vous lancez pas dans des réparations au risque d'abîmer et de faire perdre de la valeur au produit".

Repartez toujours avec un objet... même sans trop de valeur

"Chine" rime souvent avec "frustration". Quand l'objet rêvé n'a pas su se présenter à vous, "tournez-vous vers autre chose. Ma règle d'or, c'est de toujours repartir de la brocante avec quelque chose sous le bras. Cela pansera votre déception. Et les brocantes regorgent de richesses insoupçonnées", conclut Emmanuel Layan. "Fouillez !"

Tournez-vous vers des pro de la chine pour estimer votre achat... mais pas que

Si vous émettez des réserves sur l'objet que vous avez chiné, il vous sera possible de demander conseils auprès d'experts du domaine, comme des commissaires-priseurs. "Sachez tout de même que tout professionnel du secteur sera motivé à l'idée de dénicher la perle rare. Il faut apprendre à se méfier des professionnels qui, indirectement, veulent faire tourner leur commerce", souligne Emmanuel Layan.
L'autre conseil que rapporte l'expert est "qu'il faut apprendre à chercher et à savoir ce qu'on a entre les mains pour ne pas se faire avoir". En rencontrant des personnes, en lisant des ouvrages ou en consultant certains sites Internet comme par exemple toutestimer.com, qui réalise des diagnostics d'objets.
Brocante, braderie : 10 conseils pour bien chiner
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic