L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Comment réaliser une isolation phonique ?

Vous souhaitez réduire les nuisances sonores en provenance de l'extérieur ? L'isolation phonique vous permet de lutter contre le bruit en optimisant vos fenêtres, murs et plancher intermédiaires. Découvrez les solutions et la réglementation sur l'isolation phonique dans ce guide, ainsi que le budget d'une isolation phonique sur Travaux à Part.

 

Isolation phonique de l'habitat

l'isolation phonique, ou l’isolation acoustique est, par définition, un moyen de réduire les nuisances sonores, quelles soient intérieures ou extérieures.

Le bruit se propage dans l’air par vibration, ainsi que par certains éléments solides, tels que les sols (pour les bruits d’impact notamment).

Pour se protéger efficacement contre le bruit, des travaux peuvent être faits pour isoler phoniquement les portes, les fenêtres et vitrages, les murs et cloisons, ainsi que sur les planchers intermédiaires.

Solutions pour une isolation phonique efficace

L’isolation phonique consiste à réduire la propagation du son à l’intérieur de la maison. Le son se propageant par vibration, il faut arrêter ces vibrations pour profiter d’un environnement plus calme. Il existe ainsi deux principes d’isolation phonique.

Le principe de masse consiste à utiliser une paroi épaisse et lourde pour freiner les vibrations. Plus la paroi est lourde, plus elle est efficace contre le bruit. Il est ainsi très difficile de faire vibrer un mur en béton armé. Le deuxième principe est le principe de ressort. Il consiste en une double paroi séparée par du vide. Le fonctionnement est simple : la première paroi vibre, mais la deuxième non, le bruit est stoppé. C’est le principe du double-vitrage.

Il faut savoir qu’il y a deux types de bruits contre lesquels il faut se prémunir. Les bruits « aériens » en provenance de l’extérieur de la maison, et les bruits de « chocs » intérieurs comme les bruits de pas. Les isolants phoniques ne sont pas forcément efficaces sur les deux plans. Il est conseillé de choisir un bon isolant « aérien » pour les murs, toitures, portes et fenêtres et un bon isolant de « chocs » pour les planchers.

Toutes les ouvertures d'une maison à savoir les portes et fenêtres, ainsi que les murs, doivent être conçus de manière à réduire au maximum la propagation du son venant de l'extérieur (isolant « aérien »). Les planchers à l'intérieur de l'habitat doivent aussi être munis d'isolant pour que les bruits de pas ne soient pas audibles d'un étage à un autre (isolant de « chocs » intérieur).

En ce qui concerne les fenêtres, s'équiper de vitrages épais constitue une solution efficace pour que le son de l'extérieur ne perturbe pas la tranquillité au sein de la maison (principe de masse). Il existe une large gamme de vitrage, dont le double ou triple-vitrage qui sont redoutablement efficace en tant qu'isolant phonique et thermique (principe de ressort).

Pour l’isolation des bruits internes, prévoir des portes lourdes empêche efficacement la propagation des sons d'une pièce à une autre. De même pour les murs et les cloisons, plus le matériau isolant utilisé est épais, moins le son se fera entendre. Recourir à des planchers intermédiaires constitue aussi une solution pour minimiser les bruits de pas ou des chocs à l'étage.

Pour un résultat efficace une bonne isolation des fenêtres et vitrages, et des murs et cloisons est nécessaire. L'isolation phonique (autant que thermique d'ailleurs) doit être pensé dans sa globalité.

Pour obtenir rapidement plusieurs propositions pour vos travaux, vous pouvez utiliser notre service Enchantier :
EnChantier.com

Réglementation et isolation phonique en France

La nouvelle réglementation acoustique concerne tous les bâtiments résidentiels dont le permis de construire est postérieur à janvier 1996. Elle impose une exigence minimale en matière d’isolement par rapport aux tiers.

Les maisons individuelles indépendantes sont uniquement soumises à une réglementation aux bruits aériens (en provenance de l’extérieur). Les maisons mitoyennes ou immeubles résidentiels sont soumis à une exigence minimum en isolation aux bruits aériens et aux bruits d’impacts et de chocs (bruits intérieurs) par rapport aux logements voisins.

Il existe ainsi 5 catégories de bruits extérieurs auxquels correspondent 5 minimums d’isolation. Pour un niveau sonore environnant de 60 dB, il vous faudra obligatoirement installer une isolation phonique en façade de 30 dB minimum.

 

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic