L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La technologie au service d'une meilleure gestion de l'énergie

Par L.P.
,
le 22 janvier 2008
dossier ordi
dossier ordi © Michael-Pemberton FOTOLIA
Afin d'apprendre à mieux gérer leur consommation et aborder sereinement le grand virage énergétique du 21è siècle, une centaine de foyers américains a testé pendant un an un système de domotique permettant de réguler leur consommation électrique et de l'ajuster aux humeurs du réseau. Une expérience riche d'enseignements, qui prouve que la technologie peut venir en aide à une gestion intelligente des ressources énergétiques.
C'est le Pacific Northwest National Laboratory, rattaché au ministère de l'Energie et basé dans l'Etat de Washington, qui a lancé ce programme. L'idée : donner au consommateur la possibilité de gérer efficacement sa consommation énergétique. Avec une double finalité : faire des économies et réduire les charges de pointes du réseau. En moyenne, les participants ont réduit leur facture d'électricité de 10 %. Quant au réseau, il a été soulagé de 15 % de charges de pointes.
Le programme d'expérimentation mené par le laboratoire et baptisé Pacific Northwest GridWise fonctionne en partie grâce à une installation domotique. Les participants se sont vus remettre un nouveau compteur électrique, des thermostats numériques, des chauffe-eaux et sèches linges… le tout relié à un logiciel IBM, lui-même connecté à Internet. Le logiciel permettait ainsi aux abonnés du réseau de régler la température de leur maison et d'observer en direct les conséquences sur leur facture. De même, la consommation des appareils électroménagers y était répercutée et ceux-ci étaient équipés d'un contrôleur suspendant automatiquement leur fonctionnement lors des périodes de pics de consommation.

"Des recherches vitales"

Ces moments critiques de surcharge du réseau correspondent aussi à une hausse du prix de l'électricité. En répartissant mieux la consommation de chacun sur la journée, on peut ainsi réduire à la fois sa facture et la charge assumée par le réseau électrique. "Ces recherches sont vitales car réduire la consommation en énergie pendant les périodes de pointe du réseau améliore l'efficacité et la disponibilité des ressources et réduit ainsi le besoin de construire de nouvelles infrastructures", a déclaré la sénatrice Patty Murray, à l'issue de cette expérience.
Quand on sait que les périodes de pic surviennent en moyenne une fois par jour et qu'elles ne durent que quelques minutes, l'idée est loin d'être mauvaise puisqu'elle a prouvé son efficacité. Reste à savoir comment la technologie sera déployée à travers le pays. Premier obstacle, son prix, environ 1.000 dollars par foyer. Quoiqu'il en soit, les participants du programme se sont dit satisfaits et ont relevé peu ou pas de désagréments. La majorité d'entre eux seraient même prêt à acquérir un tel système de façon définitive.
La technologie au service d'une meilleure gestion de l'énergie
Nous vous recommandons

A l'occasion des Assises du logement en novembre dernier, les experts se sont relayés pour dresser un portrait-robot de nos habitations. Zoom sur le confort et la qualité de l'air intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic