L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Les fenêtres et le vitrage

La composition d'une fenêtre

Une fenêtre se compose de plusieurs éléments. Un ouvrant, lorsqu'il s'agit d'un carreau qui peut s'ouvrir, un dormant, fixé au mur, garantit l'étanchéité de la fenêtre, et un battant qui est la partie mobile de la fenêtre et s'ouvre de façon à former un angle vertical avec le mur.
Les vitres peuvent être conçues à partir de divers matériaux, les plus fréquents étant le PVC, le bois et l'aluminium. Le bois, qui se retrouve principalement dans les maisons rurales, n'est pas le matériau idéal car il demande à être entretenu et verni régulièrement.
Le PVC reste le plus sollicité, non seulement parce qu'il possède une durée de vie assez longue (en moyenne 60 ans) mais aussi parce qu'il s'agit d'un excellent isolant. Totalement imperméable et personnalisable, la fenêtre en PVC demande très peu d'entretien par rapport à une fenêtre en bois et s'avère très résistante. De plus en plus de particuliers optent pour le PVC du fait de ses nombreuses qualités mais également parce qu'il s'agit d'un produit écologique pouvant être recyclé par la suite.
Les fenêtres en aluminium sont surtout choisies par les constructeurs ou les particuliers résidant dans des milieux chauds, car elles résistent beaucoup mieux aux fortes températures. Leur coût est plus élevé que celui d'une fenêtre en bois. Les différents types de fenêtre
Lucarne, baie vitrée, hublot, vasistas, il existe différents types de fenêtres que l'on peut trouver sur le marché. La baie vitrée, par exemple, est très présente dans les maisons avec jardin pour profiter de la vue et illuminer le living room. Composée de plusieurs panneaux et souvent coulissante, elle permet dans une maison plain-pied de passer rapidement de l'intérieur de la bâtisse au jardin.
Avant qu'elles ne soient commercialisées, les fenêtres sont testées sur leur efficacité. C'est le cas en Europe, où elles sont soumises à des essais permettant de vérifier leur étanchéité et leur résistance.
Afin d'assurer la bonne isolation des fenêtres, aussi bien au niveau phonique que thermique, l'utilisation du double vitrage s'avère de nos jours incontournable. Ce type de vitrage assure un véritable confort, une certaine sécurité et participe à la préservation de l'environnement. Il existe une large gamme de vitrage, ainsi le triple vitrage est encore plus efficace comme isolant thermique et phonique que le double vitrage, tandis qu’on utilisera le verre feuilleté pour se protéger des effractions dans les fenêtres du rez-de-chaussée par exemple. La fonction du vitrage
Le vitrage possède des fonctions pratiques selon les besoins.
Il existe une multitude de verre selon les goûts et l’usage que l’on veut en faire. Cela va du simple vitrage au triple vitrage, en passant par le vitrage trempé, feuilleté. Ce dernier est appelé ainsi car il est constitué de feuilles de verre superposées les unes aux autres lui conférant une très bonne résistance. Le vitrage trempé se différencie des autres vitrages du fait qu'il est nettement plus résistant aux variations de températures.
Le double vitrage, se compose de deux vitres séparées par du vide. Ce vide que l'on appelle également "lame d'air" est à l'origine de la bonne isolation d'une fenêtre.
Il existe par ailleurs des vitrages solaires thermiques. Ces derniers constituent un double vitrage mais contiennent en plus un capteur solaire thermique semi-transparent. Par leur système intégré, les vitrages solaires thermiques permettent de transformer la protection solaire en eau chaude. Une fonction supplémentaire à celle d'isolant qui ne peut que ravir les usagers écologistes qui veulent réduire leur facture énergétique.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic