L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Five Hôtel : ''Un hôtel qui a du nez''

Par Pauline Polgar
,
le 01 Décembre 2006
Five Hôtel : ''Un hôtel qui a du nez''
1/15
five hotel facade ter
five hotel facade ter © PP-MAP

A deux pas de Port-Royal à Paris, le Five Hôtel, un petit hôtel design, a ouvert ses portes à la fin septembre dernier, dans la rue Flatters. Sa particularité : être le premier hôtel sensoriel de la capitale.

Au 3 de la rue Flatters, il ne reste plus que les murs et la façade de l'ancienne pension de famille du début du xxe siècle. Le Five Hôtel est le dernier né de l'imagination de Vincent Basti, le spécialiste de la rénovation d'hôtel design (le Murano), aidé de Marie-Paule Clout, décoratrice. Neuf couleurs, 5 senteurs, des tissus choisis, des œuvres d'art au mur et du goût : il est une invitation sensorielle au bien-être. Le visiteur admire un jeu de couleurs et de matières sur 6 étages et en 24 chambres, dont une suite avec sauna et une autre au lit suspendu.

A la réception, toute de noir et blanc vêtue, le client choisit la couleur et la senteur de sa chambre. Au choix neuf ambiances déco « tendance » : blanc, noir, turquoise, anis, violet, rouge, or, orange et taupe. Pour les « signatures olfactives », créées par le parfumeur Diptyque, les senteurs se déclinent en gourmande, tonique, relaxante, sensuelle ou naturelle. L'odeur sera distillée à partir d'une lampe discrète posée sur une table de chevet dans la chambre.

Les paresseux prendront l'ascenseur, équipé d'une télévision, pour accéder à leur chambre. Mais ce serait se priver, non seulement d'un peu d'exercice (!), mais surtout d'un escalier graphique, plongé dans une ambiance à l'américaine, à la moquette orange et rouge (EGE). Il s'inscrit comme la colonne vertébrale de ce lieu tout en hauteur. Chaque numéro de chambre s'affiche digitalement au dessus des portes en métal frappé (PRINT) qui contribuent également à donner cette ambiance très « L.A. ».

A l'intérieur des chambres, souvent petites, la couleur et le graphisme se déclinent à l'envi du sol au plafond en passant par les murs. Les sculptures en laque d'Isabelle Emmerique (cf. diaporama) donnent aux chambres leur identité. Les draps comme les tissus (Lelièvre, Missoni, Kenzo, ELITIS, Designer's Guild, Jab) choisis pour leur toucher délicat, s'inscrivent dans l'ambiance cosy du lieu.

Les cinq sens en éveil

Touche subtile : le romantisme de la fibre optique. Elle sublime les murs ou les plafonds, par l'intégration d'un ciel étoilé aux couleurs changeantes ou celle de points lumineux sur les carreaux de la salle de bains. Dans les chambres single, elle se transforme en sculpture de filaments lumineux au charme fou.

Le petit déjeuner, servi en chambre à la demande, est présenté dans une vaisselle Gargantua aux formes fines et longues, dont s'élèvent les senteurs gourmandes des viennoiseries de la boulangerie Monge toute proche.

Odorat, vue, toucher, goût, ouïe (un calme !) : le Five Hôtel interpelle son visiteur en lui offrant une parenthèse sensorielle à l'esthétisme sans pareil, et met le design à la portée de tous.

Five Hôtel : ''Un hôtel qui a du nez''
à lire aussi
Une nouvelle maison d'édition de meubles et d'objets design, baptisée TOG, vient de voir le jour. Son crédo : libérer le design en permettant aux clients de personnaliser les pièces de ses collections. Elle compte également s'appuyer sur de ...
Nous vous recommandons

Cette semaine, Maison à Part vous propose un zoom sur les menuiseries et les ouvertures qui équipent votre habitat, tout en assurant une bonne isolation et la luminosité essentielle à votre confort. Découvrez sans attendre notre sélection comprenant 15 systèmes de menuiseries performants, durables et agréables à l’oeil

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic