L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Monter une cloison en plaques de plâtre

le
Monter une cloison en plaques de plâtre
Monter une cloison en plaques de plâtre © Martial Pénicaud

Pour diviser une grande pièce en deux plus petites ou isoler une cloison existante, rien de mieux qu'une cloison en plaques de plâtre. Encore faut-il savoir correctement la monter...

Le tracé de la cloison

Les cloisons en plaques de plâtre se montent sur une ossature métallique. Elle est composée de rails horizontaux fixés au sol et au plafond ainsi que de montants verticaux vissés sur ces rails, distants de 0,60 m les uns des autres.

Tracer au sol et sur les murs d'appui, avec une règle et un fil à plomb, l'emplacement de la future cloison. Le tracé, sur lequel viendront prendre place les rails est constitué de deux traits parfaitement parallèles correspondant à l'épaisseur des rails.

Avec la règle métallique et le fil à plomb, marquer l'emplacement des rails au plafond de manière à avoir une cloison parfaitement verticale.

L'installation des rails et des montants

Couper les rails aux bonnes dimensions avec une scie à métaux. Les fixer au sol et au plafond avec une perceuse, des vis et des chevilles.

Les montants verticaux venant se fixer aux murs et ceux espacés tous les 0,60 m sur le tracé de la cloison, devront avoir une hauteur correspondant à la hauteur totale de la pièce moins 1 cm.

Placer les montants métalliques qui supporteront les huisseries des portes. Installer ensuite les portes qui seront maintenues par les montants et un rail disposé au-dessus.

La pose des plaques de plâtre

Avant de mettre les plaques en place, il faut les tailler aux bonnes dimensions, avec un cutter ou une scie égoïne. Leur hauteur doit correspondre à celle de la pièce moins 1 cm.

Sous chaque plaque, disposer des cales qui permettront d'avoir un vide d'air les protégeant des remontées humides. Visser les plaques sur les montants et sur les rails, avec des vis spéciales pour plaques de plâtre disposées tous les 30cm. C'est à ce moment qu'il faut prévoir les passages des gaines électriques.

Une fois la cloison installée, placer de l'autre côté, s'il doit y avoir isolation, la laine minérale. Puis mettre en place la deuxième paroi de plaques.

Il est conseillé de décaler les plaques, par rapport à la première cloison posée, afin d'alterner les joints pour augmenter la résistance.

Avec du mortier-colle, boucher les trous des vis et les jointures entre les plaques. Laisser sécher. Poser une bande de calicot puis passer un enduit de finition. Une fois l'enduit séché, poncer les raccords. Il ne reste plus qu'à peindre.

Le truc du pro :

Il existe des lève-plaques pour aider à soulever les plaques de plâtre dont le poids et l'encombrement peuvent poser des problèmes.

Fiche technique :

Niveau de difficulté : moyen

Matériel nécessaire :

- mètre
- niveau
- fil à plomb
- crayon
- grande règle métallique
- perceuse
- tournevis ou visseuse
- scie à métaux
- scie égoïne
- auge
- truelle
- ponceuse ou abrasifs

Budget à prévoir hors achat de matériel :

- plaques de plâtre : de 2 à 6 € le m2

- montants et rails métalliques : de 2 à 5€ l'unité
- vis spéciales : environ 6 € les 1000 vis
- bande de calicot : de 4 à 5 € pour un rouleau de 50 m
- mortier-colle : environ 10 € le sac de 25kg

Temps passé : en fonction de la taille de la pièce

Monter une cloison en plaques de plâtre
Partagez - commentez
à lire aussi
Prix du gaz : +3,9% en octobre, d'autres hausses en vue ?
Comme prévu, les tarifs du gaz ont connu une hausse de 3,9% au 1er octobre. La tendance devrait se maintenir pour la fin de l'année, annulant ainsi les baisses successives depuis février 2014.
Nous vous recommandons

La rentrée est synonyme de nouvelles tendances : profitez en pour rénover votre habitat. Découvrez la sélection de Maison à Part pour améliorer, changer ou encore embellir votre chez vous.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic