L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES
Bien choisir ses lampes électriques
Par
,
le

Lampes électriques - Des watts aux lumens

2/6

En cherchant à remplacer votre lampe à incandescence de 60 watts, vous pourriez rester dubitatif face au rayon des ampoules. En effet, la plupart des produits ne présentent plus d'indication de puissance en watts ! On parle aujourd'hui en lumen, l'unité de mesure du flux lumineux, c'est-à-dire la puissance émise par la lampe.

La puissance électrique, mesurée en watt, correspond à l'énergie consommée. C'était ainsi que l'on comparait les lampes à incandescence, mais ce n'est aujourd'hui plus valable avec les alternatives, choisies justement parce qu'elles consomment moins d'énergie pour produire une même puissance lumineuse !

On estime que les anciennes lampes à incandescence présentent un rendement énergétique de 12 lumens par watt. Une ampoule de 60 watts produisait donc environ 720 lumens. Pour remplacer votre ancienne ampoule de 60 watts, optez donc pour une lampe donc le flux lumineux, indiqué sur l'emballage, est environ égal à 720 lm.

Les alternatives aux lampes à incandescence classiques proposent des rendements plus intéressants : 14 lm/W pour les lampes halogènes, 50 à 70 lm/W pour les fluocompactes, et jusqu'à 80 lm/W pour les Leds.

Attention !

Même avec les nouvelles lampes, vous ne devez jamais installer une ampoule dont la puissance dépasse celle indiquée sur le luminaire.

La suite de la fiche pratique en pages suivantes.

Lampes électriques - Des watts aux lumens
  • Bien choisir ses lampes électriques
  • Lampes électriques - Des watts aux lumens
  • Lampes électriques - Température de couleur et indice de rendu de couleur
  • Lampes électriques - Lampes à incandescence halogène
  • Lampes électriques - Lampes fluorescentes compactes
  • Lampes électriques - Lampe à diodes électroluminescentes (LED)
Partagez - commentez
Vos commentaires
à lire aussi
Tendance habitat : "Nous sommes dans une année de rupture"
Alors que la 112ème édition de la Foire de Paris s'ouvrira le 29 avril prochain à la porte de Versailles, les organisateurs de l'événement ont fait appel à Nathalie Damery, sociologue pour décrypter les grandes évolutions de la maison et de ...
Nous vous recommandons

Au deuxième étage d'un immeuble parisien, un appartement avec jardin suspendu avait besoin d'un rafraîchissement. Après avoir découvert ce bien atypique, l'architecte Benjamin Godiniaux a proposé une restructuration complète des espaces intérieurs et extérieurs.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic