L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Focus sur les vitrages "intelligents"

Par
,
le
Focus sur les vitrages "intelligents"
1/10
Vitrages intelligents
Vitrages intelligents © Juha Iisakki Koivisto - Quantum Glass
Les vitrages du futur sont déjà sur le marché ! Auto-nettoyantes, électrochromes, chauffantes ou éclairantes, les vitres changent d'état en fonction de l'environnement... ou de vos envies. Des créations exceptionnelles, bien qu'encore peu accessibles.
Et si demain, votre fenêtre s'adaptait à vos besoins ? Si la vitre s'opacifiait à mesure que le soleil chauffe ? Si elle pouvait se nettoyer toute seule ou éviter les traces de pluie ? Ces fenêtres qui semblent tout droit sorties d'un film futuriste, elles existent déjà. Les grandes marques de vitrage travaillent depuis des années pour développer des surfaces toujours plus "intelligentes", ou du moins actives et modulables. Tour d'horizon des possibilités.
Les prémices : solidité et résistance
En matière de vitrage, le focus est mis depuis longtemps sur la solidité des matériaux. Après des années de recherche, les fabricants proposent aujourd'hui des vitres suffisamment solides pour en faire... des sols ! Le vitrage résistant au feu est également un must utilisé dans de nombreuses entreprises et usines.
De même, le vitrage anti-pluie a conquis le marché depuis longue date. Même s'il reste onéreux - et plus utilisé dans le secteur automobile que dans l'habitat - ce verre super-hydrophobe fait le bonheur de certaines salles de bains. Sa sœur cadette, la vitre auto-nettoyante, pousse la technologie encore plus loin : recouverte d'un revêtement photocatalytique, elle n'accroche ni eau ni poussière, et reste propre plus longtemps.
L'écologie à l'honneur
Pour Frédéric Gervais, de la marque Fred&Fred - à qui l'on doit Pict, un module en verre à optique photographique - "un vitrage intelligent est un verre capable de changer d'état". De nombreux ingénieurs se penchent sur le sujet, et développent des vitrages toujours plus perfectionnés. Le respect de l'environnement est devenu l'un des moteurs de cette recherche. Face à des réglementations thermiques de plus en plus dures, le secteur de la construction se penche ainsi sur des vitrages, non seulement isolants, mais qui s'adaptent à la chaleur extérieure.
On parle alors de vitrages électrochromes. En touchant la surface de la vitre, les rayons du soleil déclenchent une réaction chimique similaire à celle d'une pile, qui provoque la coloration du vitrage. Ainsi artificiellement opacifiée, la fenêtre laissera passer moins de lumière, donc moins de chaleur. Plus ingénieux qu'un store, et surtout automatique !
Des innovations pas toujours adaptées au marché
"Des produits extraordinaires" avoue Frédéric Gervais, "mais sont-il vraiment si écologiques ?". La question du recyclage de ces vitrages est en effet posée, aussi bien pour des vitrages électrochromes (contenant de l'oxyde de tungstène) que pour des parois vitrées contenant des diodes électroluminescentes, ou des vitres à cristaux liquides. Au-delà de cet aspect, Frédéric Gervais s'interroge sur le bien fondé de créer des matériaux dont la nécessité n'est pas prouvée...
Prenons par exemple un vitrage pouvant changer de couleur à la demande. Il passe du transparent à l'opaque, pour plus d'intimité, et peut également afficher une image ou des couleurs, comme un écran. Bien qu'impressionnantes, "ces vitres sont des produits de niche destinés à l'hôtellerie de luxe ou aux bureaux de très grandes entreprises" regrette Frédéric Gervais. Le créateur prône plutôt une discussion avec les architectes et décorateurs d'intérieur, "pour définir ensemble ce dont ils ont besoin et imaginer le vitrage idéal".
Changer le mode de pensée
Naziha Mestaoui, designer du duo Electronic Shadow - qui a présenté une exposition autour de Privalite, un vitrage à l'opacité modulable - confirme que "certains produits sont sur le marché depuis quinze ans, mais ne sont toujours pas répandus". La jeune femme a cependant plus d'espoir pour la filière. "C'est le mode de pensée qu'il faut changer ! Comme dans la culture japonaise, une seule pièce pourra prendre plusieurs fonctions selon nos besoins. Le vitrage à adaptation sera alors un outil pour faciliter cette modularité des lieux" explique-t-elle.
Inspirée par ces matériaux "qui se métamorphosent", Naziha Mestaoui rappelle en effet que chaque culture a ses habitudes. "Le vitrage chauffant [raccordé à une alimentation électrique, ndlr] est beaucoup utilisé en Russie, pour faire fondre la neige sur les verrières".
Les innovations sont ainsi au rendez-vous dans ce secteur. Beaucoup sont spectaculaires, sources d'inspiration pour de nombreux artistes, mais encore trop chères pour se généraliser dans les maisons françaises.
Découvrez en pages suivantes quelques exemples de vitrages "intelligents".
Focus sur les vitrages "intelligents"
  • Focus sur les vitrages "intelligents"
  • Auto-nettoyant
  • Résistant au feu
  • Teinté
  • À contrôle solaire
  • Contrôle de chaleur
  • Proctection solaire
  • Contrôle solaire autonettoyant
  • À cristaux liquides
  • Chauffant
Nous vous recommandons

Leader européen des systèmes d’évacuation de fumées, Cheminées Poujoulat conçoit des solutions innovantes qui optimisent les performances des appareils de chauffage. Personnalisables et design, les sorties de toit et conduits en inox apportent confort et sécurité

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic