L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Et, soudain, surgit un jardin au cœur de la ville...

Par C. Chahi Bechkri
,
le 14 octobre 2010
Il n'aura fallu qu'une semaine de travail au designer paysagiste Patrick Bossa pour créer un jardin d'inspiration japonaise sur un terrain laissé à l'abandon depuis plus de dix ans. L'endroit offre une quiétude inattendue au cœur de la tumultueuse ville de Marseille...
La création de ce jardin en plein cœur de la cité phocéenne a laissé à Patrick Bossa un très agréable souvenir. Le chantier aura en effet été exactement comme le paysagiste les aime : rapide, facile à mettre en place et, surtout, avec un résultat spectaculaire à la clé. Pourtant, la mission qui lui avait été confiée au départ n'était pas simple. Il s'agissait de transformer un terrain laissé à l'abandon depuis plus de dix ans en un jardin comprenant un coin repas et un espace de détente. Le tout en un minium de temps et avec un budget limité à 8.000 €.
Un projet d'autant plus complexe qu'à ces deux contraintes fortes venaient s'en ajouter d'autres liées à l'implantation et à la nature du terrain. Etant à la fois enclavé et totalement encerclé par de hauts immeubles, l'accès y était difficile et le vis-à-vis très important. "Le lieu était loin d'être intime puisque tous les appartements situés au-dessus avaient une vue directe sur lui", précise Patrick Bossa. Par ailleurs, n'ayant pas été entretenu depuis longtemps, il fallait procéder à un nettoyage complet.
"Une très belle découverte"
Mais avant d'entamer les travaux, Patrick Bossa a d'abord tenu à visiter l'appartement des propriétaires du terrain. "Je commence toujours par faire un tour à l'intérieur pour voir ce qui s'y passe. J'observe les couleurs, les objets, la disposition des meubles... Bref, tout ce qui peut m'aider à cerner leurs goûts, le but étant, bien sûr, d'imaginer un jardin le plus en adéquation possible avec leur style de vie", explique le paysagiste. Ayant remarqué la présence de nombreux objets d'inspiration japonaise, ce dernier a donc décidé d'introduire dans le jardin de nombreux éléments minéraux : ardoises, galets, pierres naturelles intégrées dans le gazon façon "pas japonais"... Pour compléter l'ensemble, une terrasse bois en ipé chapeautée d'une structure en bambou a été installée. Grâce à elle et surtout aux voiles qui peuvent lui être ajoutés, les habitants se retrouvent protégés des regards extérieurs.
Une fois l'ambiance bien définie et le croquis validé par les propriétaires, le coup d'envoi des travaux a été donné. Première étape : le "grand nettoyage". "Lorsque j'ai découvert le jardin, le sol était jonché de toute une accumulation de vieux objets. Il nous a donc fallu faire place nette", se rappelle Patrick Bossa. Une opération de routine qui s'est révélée être d'une importance capitale puisqu'elle a permis de faire "une très belle découverte". Enfouis sous des caillebottis se cachaient en effet des carreaux de ciments peints en parfait état de conservation. que le paysagiste a jugé bon de laisser apparents pour donner encore plus de caractère à l'endroit.

Chantier express

Reportage - un jardin urbain
Reportage - un jardin urbain © Baogarden - Patrick Bossa
 Après cet épisode inattendu, le cours normal du chantier a repris, avec la mise en place des matériaux non seulement au sol mais également sur les murs. Faute de budget cependant, ces derniers n'ont pas pu être remis en état. "Lorsqu'on dispose d'une petite enveloppe pour réaliser les travaux, il faut trouver des astuces, confie Patrick Bossa. Ici, la mienne, ça a été d'habiller les murs avec des nattes de Camargue, matériau présentant un très bon rapport qualité/prix et surtout offrant un très beau rendu".
L'aménagement s'est ensuite poursuivi avec le jardinage. Le sol a d'abord été aéré puis enrichi de terreau et, enfin, planté. Au pied des murs sont venues prendre place des plantes d'ombres : azalées, fougères, graminées... "Plus le terrain est petit et mieux vaut planter à l'extérieur", commente le paysagiste. La dernière touche finale a été apportée avec le gazon. Mais pas n'importe quel gazon ! Le choix de Patrick s'est porté sur du zoysia, un gazon ayant, une fois installé, le même aspect qu'une moquette et, surtout, l'avantage d'être facile d'entretien.
Au final, le terrain avait été complètement transformé en seulement une semaine. Un chantier express qui, en plus de n'engendrer qu'une faible gêne auprès des occupants de l'immeuble, a surtout permis aux propriétaires d'en profiter tout de suite !
Pour avoir un aperçu du jardin avant et après, cliquez sur suivant.
Et, soudain, surgit un jardin au cœur de la ville...

Avant - Et, soudain, surgit un jardin au cœur de la ville...

Avant - Reportage - un jardin urbain
Avant - Reportage - un jardin urbain © Baogarden - Patrick Bossa
Le designer et paysagiste Patrick Bossa s'est vu confier la création d'un jardin urbain de 90 m2 en plein coeur de Marseille. "Lorsque j'ai découvert le jardin, le sol était jonché de toute une accumulation de vieux objets. Il nous a donc fallu faire place nette", se rappelle-t-il.
Avant - Et, soudain, surgit un jardin au cœur de la ville...

Après - Et, soudain, surgit un jardin au cœur de la ville...

Après - Reportage - un jardin urbain
Après - Reportage - un jardin urbain © Baogarden - Patrick Bossa
Après avoir observé les habitudes de vie et cerné les goûts de ses clients, Patrick Bossa a décidé de donner au jardin des accents japonais.
Après - Et, soudain, surgit un jardin au cœur de la ville...

Dalles en pierre naturelle

Dalles en pierre naturelle - Reportage - un jardin urbain
Dalles en pierre naturelle - Reportage - un jardin urbain © Baogarden - Patrick Bossa
Des dalles en pierre naturelle ont été installées dans le gazon pour imiter les "pas japonais" qui, comme le veut la tradition, sont censés guider les visiteurs à travers le jardin.
Dalles en pierre naturelle

Eléments minéraux - Et, soudain, surgit un jardin au cœur de la ville...

Eléments minéraux - Reportage - un jardin urbain
Eléments minéraux - Reportage - un jardin urbain © Baogarden - Patrick Bossa
La terrasse en ipé est délimitée par des bordures constituées d'ardoises et de galets blancs.
Eléments minéraux - Et, soudain, surgit un jardin au cœur de la ville...

"Belle surprise" - Et, soudain, surgit un jardin au cœur de la ville...

"Belle surprise" - Reportage - un jardin urbain
"Belle surprise" - Reportage - un jardin urbain © Baogarden - Patrick Bossa
Une "une très belle découverte" a été faite lors de l'étape du nettoyage du terrain. Enfouis sous des caillebottis se cachaient en effet des carreaux de ciments peints en parfait état de conservation. que le paysagiste a jugé bon de laisser apparents pour donner encore plus de caractère à l'endroit.
"Belle surprise" - Et, soudain, surgit un jardin au cœur de la ville...

Nattes de Camargue

Nattes de Camargue - Reportage - un jardin urbain
Nattes de Camargue - Reportage - un jardin urbain © Baogarden - Patrick Bossa
Au lieu d'être remis en état, les murs ont été habillés de nattes de Camargue, matériau offrant, d'après le paysagiste, non seulement "un très bon rapport qualité/prix mais également un très beau rendu".
Nattes de Camargue

Plantes d'ombre

Plantes d'ombre - Reportage - un jardin urbain
Plantes d'ombre - Reportage - un jardin urbain © Baogarden - Patrick Bossa
Au pied des murs prennent place des plantes d'ombres : azalées, fougères, graminées...
Plantes d'ombre

Zoysia - Et, soudain, surgit un jardin au cœur de la ville...

Zoysia - Reportage - un jardin urbain
Zoysia - Reportage - un jardin urbain © Baogarden - Patrick Bossa
Pour ce qui du gazon, le choix de Patrick s'est porté sur du zoysia. Une fois installé, il présente le même aspect qu'une moquette et, surtout, il a l'avantage d'être facile d'entretien.
Pour plus de renseignements sur cette réalisation, cliquez ici.
Zoysia - Et, soudain, surgit un jardin au cœur de la ville...
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic