L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Préparer son jardin au printemps

Par Rouba Naaman
,
le 1 avril 2011
Pour un jardin bien fleuri en été, c'est au printemps qu'il faut s'en occuper ! Désherber, tailler, aérer, nourrir, et enfin semer, les étapes sont précises et cruciales. Suivez nos conseils pour un jardin splendide dès les beaux jours.
Dès l'arrivée du printemps et des premiers rayons de soleil, l'envie de se prélasser dans son jardin se fait sentir. Affaibli par le froid de l'hiver, votre coin de verdure a besoin de soins pour refleurir au plus vite. Thierry Belliard, de l'association Jardiniers de France, vous explique les étapes à suivre pour bien préparer votre jardin à l'été.
La suite de l'article en pages suivantes.
Préparer son jardin au printemps

Le grand ménage de printemps... pour le jardin

Le grand ménage de printemps... pour le jardin - Préparer son jardin au printemps
Le grand ménage de printemps... pour le jardin - Préparer son jardin au printemps © Fiskars
La première chose à faire, c'est débarrasser le terrain des indésirables : herbes, mousses, fleurs et tiges fanées. Pour éviter au maximum les produits chimiques, Thierry Belliard encourage le désherbage à la main, ou à l'aide d'outils comme la binette ou la griffe, ou encore d'un désherbeur thermique qui brûle la plante.
Armez-vous également d'un bon sécateur, pour tailler rosiers, arbustes, arbres, et leur permettre de repousser plus vite et mieux. Éliminez aussi les parties frêles des plantes, les fleurs et feuilles mortes et les branches cassées.
"La mousse sur le gazon est très coriace, elle revient tous les ans même quand on désherbe correctement" explique Thierry Belliard, avant d'avouer que lui préfère la laisser pousser tranquillement ! Si vous n'êtes pas de son avis, vous pouvez investir dans un scarificateur-démousseur. Derrière ce nom barbare, se cache une machine qui arrache la mousse du gazon tout en aérant la terre.
La suite de l'article en pages suivantes.
Le grand ménage de printemps... pour le jardin

Nourrir le sol pour qu'il nourrisse les plantes

Nourrir le sol pour qu'il nourrisse les plantes - Préparer son jardin au printemps
Nourrir le sol pour qu'il nourrisse les plantes - Préparer son jardin au printemps © Fiskars
Pour bien préparer le terrain, il faut l'aérer. "Mais surtout pas le labourer" précise Thierry Belliard. Griffer les vingt premiers centimètres de terre suffit largement à revigorer le sol. Pas plus, pour ne pas bouleverser l'écosystème et les insectes qui y vivent.
Pour les petites surfaces, une griffe suffit ; si votre jardin est plus grand, optez pour une fourche ou un aérateur, sorte de rouleau incrusté de pointes avec un long manche. Vous pouvez aussi équiper vos chaussures de semelles à pointes dites "aératrices" et vous promener sur votre terrain !
"C'est le sol qu'il faut nourrir, et pas la plante !" insiste Thierry Belliard. Une fois le sol aéré, nourrissez-le donc avec des substances riches mais naturelles : amendement organique, fumier animal, engrais à base d'algues, etc. Notre spécialiste opte pour un bon compost fait maison : "ça ne coûte rien, ça vaut de l'or et c'est excellent pour la terre".
Enfin, la règle à ne pas oublier pour un sol bien nourri : "pailler, pailler, pailler !" insiste Thierry Belliard. Il s'agit de disposer des résidus végétaux (feuilles mortes, branchages, gazon séché, fougères, etc.) au pied des plantations, pour reconstituer un humus comme à l'état naturel. Si vous n'avez pas de quoi réaliser un pallis maison, vous trouverez du paillis d'écorces dans les magasins de jardinage.
La suite de l'article en pages suivantes.
Nourrir le sol pour qu'il nourrisse les plantes

Semer des plantes et légumes résistants

Semer des plantes et légumes résistants - Préparer son jardin au printemps
Semer des plantes et légumes résistants - Préparer son jardin au printemps © Castorama
Le printemps n'est pas l'été ! Même si le soleil pointe son nez, la nature n'est pas à l'abri d'une gelée tardive ou d'un épisode de froid. "Ne vous précipitez pas sur la plantation, car la terre est encore froide" précise Thierry Belliard.
Laissez donc les semences les plus délicates (fraises, cucurbitacées, tomates et fleurs annuelles) pour le mois de mai. Quelques salades et légumes fragiles peuvent cependant être plantés mais uniquement sous une couverture protectrice en plastique.
Choisissez un terreau de qualité, "même s'il est plus cher", il sera plus riche et nourrira mieux vos plantations. Vous pourrez y semer carottes, pois, fèves, oignons, pommes de terre, radis, salsifis, et les plantes aromatiques (basilic, persil, menthe, etc.).
Quelques fleurs peu frileuses, comme les violettes, narcisses et jacinthes, peuvent également être plantées. Mais l'idéal, selon Thierry Belliard, est de semer des jachères fleuries : "Elles forment une couverture qui laisse peu de place aux mauvaises herbes, et apportent le gîte et le couvert à la faune !". Peu onéreuses, sans entretien, ces fleurs aux multiples couleurs poussent facilement et fleuriront tout l'été.
Enfin, c'est le moment de faire le bilan de votre gazon : une fois les mousses éliminées, vous pourrez boucher les trous à l'aide d'un semis de gazon spécial, et éventuellement le nourrir avec un peu d'engrais.
Semer des plantes et légumes résistants
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic