L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Tout savoir sur la terrasse bois

Par Valentin Boudonnet
,
le 4 juillet 2013
Que ce soit pour des raisons esthétiques ou écologiques, la terrasse bois reste très prisée en extérieur. Seulement, avant de se lancer dans une réalisation, il faut se poser les bonnes questions : quelle essence de bois utiliser ? Où l'installer ? Quelle forme lui donner ? Maison à part répond à toutes ces interrogations.
Alors qu'une étude réalisée en février 2012* indiquait que 65 % des Français préfèrent le bois pour un projet de rénovation ou d'agrandissement, il convient de s'intéresser aux raisons qui pourraient pousser un particulier à vouloir une terrasse bois.
La première est, bien sûr, l'apport esthétique d'un tel aménagement. Il suffit d'habiller une terrasse de caillebotis en bois pour se croire aux Seychelles, ou tout autre endroit paradisiaque. L'autre raison avancée dans l'étude est celle du respect de l'environnement. En effet, contrairement à une dalle en béton, la terrasse bois, laisse, elle, respirer le sol et son bilan carbone est bon.
Seulement, avant de passer à l'acte, il est indispensable de se poser les bonnes questions. Quelle essence de bois privilégier ? Quel type de pose est la plus adaptée à mon terrain ? Peut-on installer sa terrasse bois soi-même ? Des interrogations auxquelles, Maison à part répond en pages suivantes.
*Etude IFOP réalisée pour Bois.com en février 2012, par Internet, sur un échantillon de 992 personnes
Tout savoir sur la terrasse bois

Etape préliminaire : bien étudier la nature du terrain

Carrelage imitant - marches
Carrelage imitant - marches © Castorama
Lorsque l'on souhaite réaliser une terrasse bois chez soi, la première des précautions à prendre est de s'assurer que son terrain est bien adapté à un tel aménagement, autrement dit que l'on pourra construire correctement l'ouvrage et qu'il perduera bien dans le temps.
"Si vous n'êtes pas certain de pouvoir déterminer vous-même le dénivelé du terrain ou s'il est de nature rocailleuse ou argileuse, il vaut mieux faire appel à un expert-installateur" conseille Yohann Attia, directeur des achats chez Décoplus Parquets.
Toutefois, même sur un terrain accidenté, une terrasse reste possible à installer grâce à des plots en béton ou des plots réglables. Par exemple, explique Rodolphe Dourthe, chef de groupe bâti-extérieur chez Castorama, si l'on désire réaliser une terrasse bois sur de la terre meuble "il est possible d'enfoncer des plots en béton afin de stabiliser la structure. Le choix de la hauteur de terrasse est ensuite permis par des plots réglables qui se fixent sur le béton et que l'on visse ou dévisse."
Rodolphe Dourthe préconise, également, l'utilisation systématique de lambourdes - pièces de bois très solides utilisées pour soutenir les parquets - pour éviter la rétention d'eau.
Et lorsque l'on dispose déjà d'une dalle en béton, Yohann Attia recommande plutôt "des plots réglables afin d'assurer une étanchéité optimale." A noter que les lambourdes peuvent se poser sur le sol directement s'il est suffisamment plat ou être fixées aux plots réglables.
Les deux professionnels reconnaissent par ailleurs, qu'aujourd'hui, avec les systèmes et produits, très performants sur le plan technique, proposés sur le marché, une dalle en béton n'est plus indispensable pour installer une terrasse en bois.
Etape préliminaire : bien étudier la nature du terrain

Les différents types de lames pour sa terrasse bois

Lames terrasses bois
Lames terrasses bois © Castorama
Le choix du type de lames est également très important. Il en existe deux : les lames à clipser ou à visser. Si les premières offrent d'une esthétique agréable car elles cachent entièrement les fixations, elles sont aussi plus chères.
Comme le rappelle Rodolphe Dourthe, les lames à visser oeuvent, quant à elles, "connaître parfois quelques soucis de rétractabilité à cause de l'humidité, et l'on peut perdre jusqu'à 3 cm en bout de terrasse."
De son côté, Yohann Attia informe que ce type de lame assure "une meilleure durée de vie de la terrasse et une plus grande sécurité."

Lames striées ou lisses ?

Outre, la technique de pose, les lames se différencient également par leur aspect. Elles peuvent être striées ou lisses, une finition qui va avoir un impact non négligeable sur l'entretien.
Les lames striées, d'un point de vue esthétique, sont particulièrement adaptées aux grandes surfaces, en revanche, de la mousse et divers champignons se logent régulièrement entre les rainures et cela oblige à un nettoyage plus régulier.
Il peut exister aussi une légère différence d'adhérence en cas de pluie ou de gel, puisque les lames lisses vont se révéler un peu plus dangereuses. Toutefois, comme le précise Rodolphe Dourthe, "les deux types de lames offrent la même qualité, la différence se fait sur l'esthétique."
Les différents types de lames pour sa terrasse bois

Le choix de l'essence de bois pour sa terrasse

Décoplus parquets - lames de bois
Décoplus parquets - lames de bois © Décoplus parquets
Concernant le choix de l'essence de bois, Yohann Attia, rappelle "l'importance de contrôler le taux d'humidité du bois qui doit être adapté à chaque région. Par exemple, on va plutôt s'orienter vers un bois entre 16 et 18% de taux d'humidité si l'on vit en région parisienne."
Lorsque cette donnée est prise en compte, à vous de déterminer si vous êtes plutôt bois exotique ou bois clair. Bien sûr, de ce choix dépendra la qualité, la durée de vie de votre terrasse. Il faut également tenir compte du budget que vous avez à votre disposition car des variations de prix importantes sont constatées entre les essences.

Du bois tendre au bois dur

Parmi les essences disponibles sur le marché, on trouve du pin, du sapin, du mélèze et d'autres essences de bois de classe 3 considérées comme "tendres". Les bois tendres sont réputés pour être un peu plus fragiles en extérieur. Moins chers, ils marquent de façon importante et donc nécessitent beaucoup de précautions lorsque l'on utilise sa terrasse, notamment lorsqu'il s'agit de déplacer des meubles. D'une durée de vie de 10 ans environ, ces bois clairs sont également particulièrement employés en montagne, comme le note Yohann Attia, "mais peu adaptées au bord de mer."
Les bois exotiques vont être plus durs et denses et donc plus solides. Ils sont naturellement sombres, imputrescibles (c'est-à-dire qu'ils ne pourrissent pas) et jouissent d'une durée de vie supérieure à 50 ans, à condition qu'ils soient traités correctement. De plus, même si la terrasse est orientée plein Sud, ils ne se décoloreront pas sous l'action des U.V. Du fait de leurs qualités, leur prix est élevé mais nous en reparlerons dans les pages suivantes.
Le choix de l'essence de bois pour sa terrasse

Matériau composite : avantages et inconvénients

Terrasse composite - Castorama
Terrasse composite - Castorama © Terrasse composite - Castorama
Véritable alternative au bois, le composite a l'apparence du bois, mais, énrome avantage, il n'en a pas les inconvénients.Nous vous en avions déjà parlé sur Maison à part, mais ce matériau a le vent en poupe. Ce matériau mélange du PVC et de la poudre bois afin de produire un effet bois, sans souffrir des inconvénients du matériau.
Le composite est donc pratique, mais a ses qualités et ses défauts. En termes d'avantages, Rodolphe Dourthe reconnaît, par exemple, qu'il "permet un grand choix de couleur. Même si les ventes se répartissent plutôt entre quatre coloris principaux, il suffit d'injecter dans le PVC un colorant pour obtenir la couleur de composite souhaitée. Il ne nécessite également presque aucun entretien, ni de traitement spécifique et est quasi-indiscernable du bois dans le haut-de-gamme."
Néanmoins, ses défauts ne sont pas négligeables. "C'est un matériau qui retient énormément la chaleur et en plein été, il est très déconseillé de marcher pieds nus dessus" ajoute Rodolphe Dourthe. Yohann Attia renchérit sur le fait qu'il "subit lui aussi la dilatation à cause de la poudre de bois qui le constitue. Et comme il ne peut pas s'entretenir, on ne peut pas lutter contre son grisaillement, qui est un phénomène naturel sur une terrasse bois, mais que l'on peut combattre avec des produits spécifiques."
Matériau composite : avantages et inconvénients

Peut-on installer sa terrasse soi-même ?

Dalles composite avec LED intégrées - Castorama
Dalles composite avec LED intégrées - Castorama © Castorama
Installer soi-même sa terrasse ou faire appel à un professionnel pour le chantier, ce choix dépend de votre "capacité à bricoler", d'après Rodolphe Dourthe.
Si vous choisissez de vous y atteler, vous-même, sachez que le matériel requis pour installer la terrasse est disponible dans n'importe quel magasin de bricolage.
Si vous ne le possédez pas déjà, les principaux outils à avoir sont : une perceuse, une visseuse, un niveau et un tournevis. Le plot en béton peut être acheté ou fabriqué à la main, quant aux lambourdes et aux plots, ce sont des éléments indispensables que l'on peut, là aussi, trouver facilement en magasin.
Très faciles à poser, préférez les dalles ou caillebotis par rapport aux lames en bois. Leur grande modularité (on peut déplacer à volonté les dalles pour créer des formes géométriques particulières) est un véritable atout. En revanche, il faut savoir que leur coupe est plus délicate et qu'elles ont une durée de vie moindre par rapport aux lames.
En ce qui concerne l'ajout d'accessoires, Rodolphe Dourthe dispense le même conseil : être à l'aise avec la menuiserie et l'électricité est un pré-requis indispensable avant de se lancer dans l'intégration de LED, par exemple, ou d'une rampe en bois. "Les dalles avec LED intégrées existent bien entendu, mais elles sont plus chères" avoue ce dernier.
Peut-on installer sa terrasse soi-même ?

Quel prix pour sa terrasse bois ?

Castorama - parquet Ipé
Castorama - parquet Ipé © Castorama
Le prix d'une terrasse dépend de nombreux critères. Allez-vous faire appel à un installateur-poseur ? Allez-vous opter pour du bois exotique ou du bois tendre ? Quelle longueur et quelle épaisseur de lame allez-vous choisir ? Tous ces paramètres influent directement sur le prix de votre terrasse.
Yohann Attia distingue le bois tendre (sapin, mélèze), originaire de France, du bois exotique, plus rare, mais de bien meilleure qualité. Comme sa durée de vie est moindre, le bois tendre affiche des prix entre 40 € et 80 € le m².
Les bois exotiques comme l'Ipé et le Maçaradunba (Brésil) sont, eux, d'avantage considérés comme du bois haut-de-gamme. Souvent supérieurs à 100 € le m², ils sont aussi très rares comme le rappelle Rodolphe Dourthe. Ce dernier justifie d'ailleurs ces prix élevés par "la nécessité de certification du bois et la lutte contre la déforestation." Cependant, on trouve désormais des bois exotiques à des tarifs plus avantageux comme le Bankiraï, un bois d'Asie du Sud-est dont le prix débute à partir de 50 € le m².
Outre la longueur et l'épaisseur (qui doit être proportionnelle à la largeur des lambourdes ou la solidité de votre installation) des lames, l'autre point à retenir est celui de l'installation. Yohann Attia indique ainsi qu'il faut compter environ "40 € supplémentaire à rajouter par m²." Il ajoute aussi que lorsque l'on fait réaliser sa terrasse par un professionnel, les travaux rentrent dans le cadre d'une rénovation et donc le taux de TVA appliqué descend à 7% sur l'achat du matériel. Une raison pour préférer, selon lui, l'appel à un installateur-poseur.
En revanche, si vous vous sentez l'âme d'un bricoleur et que vous possédez déjà la plupart du matériel, le travail n'est pas titanesque et loin d'être insurmontable à condition d'être rigoureux.
Quel prix pour sa terrasse bois ?

L'entretien de sa terrasse bois

Dalles bois - Castorama
Dalles bois - Castorama © Castorama
Maison à part vous avait déjà donné quelques conseils à ce sujet, mais l'entretien d'une terrasse est primordiale afin de garantir une excellente durée de vie et une belle couleur à sa terrasse. Yohann Attia estime ainsi que sitôt la terrasse installée, il faut commencer à la traiter.
La procédure est simple : "après la pose, il faut l'arroser de saturateur bois. C'est une huile végétale, biodégradable, qui permet de résister à la chaleur et au gel. Répétez l'opération ensuite tous les ans."
Le léger grisaillement du bois est un phénomène entièrement naturel et ne résulte pas d'un mauvais entretien, en revanche, si vous souhaitez que votre terrasse garde sa couleur naturelle en permanence, des dégriseurs écologiques existent.
En cas de traces ou de nettoyage, les nettoyeurs haute-pression sont déconseillés : ils risquent d'éclater le bois et de créer des échardes. "Un simple détergeant léger appliqué avec un rouleau suffit pour les petites taches" rappelle Yohann Attia.
L'entretien de sa terrasse bois
Nous vous recommandons

Cloisons déposées, ouvertures agrandies, circulation facilitée... cette maison occitane a été transformée de l'intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic