L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Tout savoir sur les WC lavants

Par C. Chahi Bechkri
,
le 28 janvier 2013
Les WC lavants constituent une alternative méconnue aux WC traditionnels. Ils sont pourtant particulièrement efficaces sur le plan de l'hygiène. Fonctionnement, installation, impact écologique, prix... Maison à part lève le voile sur ce produit qui s'avère extrêmement pratique, notamment pour les personnes en perte d'autonomie, mais pas seulement.
Utiliser de l'eau au lieu du papier pour se nettoyer après avoir fait ses besoins. Voilà tout le concept des WC lavants résumé en une phrase. L'idée est on ne peut plus simple mais elle s'avère particulièrement efficace, notamment sur le plan de l'hygiène.
Dans les pays asiatiques, où l'eau a une importance particulière depuis toujours dans la culture, les habitants l'ont compris et ils ont adopté majoritairement cet équipement. Résultat : l'on en trouve presque partout : dans les lieux publics comme privés. "Au Japon et en Corée du sud, les WC lavants sont vraiment rentrés dans les mœurs, témoigne Johann Suzanne, chef de marché Geberit AquaClean, fabricant qui fut l'un des premiers à exporter le concept en France. Plus de 70% des foyers en sont aujourd'hui équipés, soit près de deux sur trois, contre seulement 30% dans les années 90".

Un produit qui suscite des réticences en France

En France, en revanche, la situation n'est pas du tout la même. Parce qu'il bouscule les habitudes et touche à notre intimité, le produit suscite encore des réticences chez les particuliers. Ces réticences s'expliquent en raison des tabous qui règnent en France autour de toutes les questions relatives au corps et à l'hygiène intime mais aussi et, surtout, à une méconnaissance du produit. "Près de la moitié des Français n'ont jamais entendu parler des WC lavants, rapporte Johann Suzanne. S'ils ne s'équipent pas plus, poursuit-il, c'est tout simplement parce qu'ils ne connaissent pas les produits c'est pourquoi nous déployons d'importants moyens de communication".
Et même lorsqu'ils les connaissent, de nombreuses interrogations subsistent sur le fonctionnement, la mise en œuvre, la consommation d'eau, mais aussi sur des points plus précis comme, par exemple, la compatibilité des produits avec des WC broyeurs ou avec de l'eau très calcaire. Un flou que Maison à part a décidé d'éclaircir.
Pour en savoir plus sur les WC lavants, rendez-vous en pages suivantes.
Tout savoir sur les WC lavants

L'origine des WC lavants

L'origine des WC lavants - Geberit
L'origine des WC lavants - Geberit © Geberit
Si les WC lavants sont utilisés majoritairement dans les pays asiatiques, ce n'est pourtant pas là qu'ils sont nés. Les WC lavants viennent en réalité de Suisse où un certain M. Hans Maurer dépose en 1957 un brevet pour le premier WC à douchette.
Seulement voilà : les problèmes techniques se multiplient et la fiabilité du produit s'en trouve remise en cause, ce qui freine les acheteurs. Brevet oblige, il faut attendre un délai de vingt ans pour que le concept puisse être réutilisé. Il le sera en 1977 par la société Geberit qui lancera son premier WC lavant un an plus tard. D'autres sociétés, telles que Toto ou encore Inax, suivront et développeront elles-aussi des produits sur le même concept.
L'origine des WC lavants

Le fonctionnement des WC lavants

Le fonctionnement des WC lavants - Geberit
Le fonctionnement des WC lavants - Geberit © Geberit
Les WC lavants fonctionnent comme tous les autres WC, simplement, ils proposent, en prime, une fonction lavage. Leur particularité réside dans le fait qu'ils sont agrémentés d'une douchette grâce à laquelle l'utilisateur peut se nettoyer après avoir fait ses besoins. "Il n'y a rien de plus naturel que l'eau, commente Johann Suzanne, chef de marché Geberit AquaClean. Elle est saine et délicate et nettoie mieux et plus en douceur que le papier", assure-t-il.
Concrètement, comment cela marche ? Dès que l'utilisateur approche du WC, sa présence est détectée grâce à un capteur infra-rouge. L'appareil se met automatiquement en chauffe et capte les odeurs grâce à son filtre à charbon actif. Une fois assis sur la cuvette, l'utilisateur n'a plus qu'à appuyer sur le boîtier de commande latéral ou sur la télécommande pour faire fonctionner la douchette. Le jet dure vingt secondes. A noter que l'utilisateur peut régler la température et l'intensité de ce jet ainsi que la position de la douchette afin que les équipements s'adaptent parfaitement à ses besoins et à son corps.
A l'issue de ses vingt secondes, la buse de la douchette est nettoyée de manière automatique avant de rentrer dans la cuvette. Une fonction "séchage", avec réglage de la température, peut être ajoutée afin de procurer un meilleur confort à l'utilisateur.
Différentes options peuvent également être ajoutées : sécurité enfant, douchette dame, jet de massage à intensité variable, jet oscillant - va-et-vient- du bras de la douchette, nettoyage supplémentaire la douchette avec un nettoyant spécifique, scénarios pré-programmables, etc.
Le fonctionnement des WC lavants

La technique des WC lavants

La technique des WC lavants - Geberit
La technique des WC lavants - Geberit © Geberit
Que se passe-t-il sous le capot, ou plutôt sous l'abattant d'un WC lavant ? La question mérite d'être posée car, en apparence, mise à part le boîtier de commande situé sur le côté de la cuvette, les WC lavants ressemblent à n'importe quel autre WC.
Les produits sont en réalité bien plus techniques qu'il n'y paraît puisqu'ils intègrent un moteur qui fait fonctionner la douchette et l'abattant, pour qu'il s'abaisse automatiquement. Ils renferment également une résistance qui permet de chauffer l'eau et sont équipés d'un capteur à infra-rouge qui détecte la présence de l'utilisateur dès qu'il s'approche des WC ainsi que d'un filtre à charbon actif qui filtre les odeurs. "Il y a beaucoup de pièces et de composants cachés à l'intérieur des WC lavants ce qui oblige les fabricants à réaliser de nombreux tests avant la commercialisation et à être extrêmement vigilants au niveau de la sécurité", explique Johann Suzanne.
Bon à savoir : Conscients que les WC lavants reposent, pour une grande part, sur de la technique, les fabricants veille à garder disponibles les pièces détachées sur de très longues durées. "Chez Geberit, certaines sont disponibles pendant plus de douze ans, indique Johann Suzanne. "Les utilisateurs peuvent ainsi faire face en cas de panne éventuelle, même longtemps après avoir acheté leurs WC", rassure-t-il.
La technique des WC lavants

Les différents types de WC lavants

Les différents types de WC lavants - Geberit
Les différents types de WC lavants - Geberit © Geberit
Il existe deux grandes catégories de WC lavants : les sièges WC adaptables et les WC complets intégrés. Les sièges WC adaptables sont des abattants qui s'installent - en seulement une heure, sans poussière - sur la cuvette existante. L'avantage de cette solution est que l'on peut donc les installer après-coup dans un logement ancien, sans avoir à engager d'importants travaux, et les emporter lorsque l'on déménage, comme on peut le faire avec un système d'aspiration centralisé.
Les WC complets intégrés, quant à eux, viennent remplacer la cuvette entière. Pour les installer, il faut donc retirer l'intégralité du bloc existant ce qui engendre, vous l'aurez compris, quelques travaux supplémentaires, surtout si les WC viennent prendre place dans un logement ancien.
Dans un cas comme dans l'autre, les seules choses à prévoir sont une alimentation en eau, bien entendu, mais aussi un raccordement électrique car les WC lavants ont besoin d'électricité pour fonctionner.
Bon à savoir : la plupart des modèles de WC lavants complets intégrés sont disponibles en version "sol" ou "suspendue". Les utilisateurs ont également le choix entre plusieurs coloris, plusieurs esthétiques et, bien sûr, plusieurs fonctions.
Les différents types de WC lavants

Le profil des utilisateurs des WC lavants

Le profil des utilisateurs des WC lavants - Geberit
Le profil des utilisateurs des WC lavants - Geberit © Geberit
Les WC lavants sont comme les WC traditionnels : ils peuvent être utilisés par tout le monde, y compris les enfants mais seulement à partir de six/sept ans. "Lorsqu'ils sont petits, les enfants s'assoient sur le bord de la cuvette. Ils ont par conséquent du mal à profiter des bienfaits de la douchette", précise Johann Suzanne.
Si les WC peuvent être utilisés par un large public, on a quand même tendance, étant donné qu'ils assurent une hygiène parfaite sans aucun effort, à les préconiser en priorité aux personnes âgées et à mobilité réduite.
Bon à savoir : parce qu'il est dur de se familiariser avec les WC lavants sans les avoir essayés, le fabricant Geberit a eu l'idée de créer sur Paris un "lounge" au sein duquel il est possible de tester gratuitement quelques-uns ces produits. Pour en savoir plus, cliquez ici.
Le profil des utilisateurs des WC lavants

L'impact écologique des WC lavants

L'impact écologique des WC lavants - Geberit
L'impact écologique des WC lavants - Geberit © Geberit
La question écologique est essentielle car elle constitue souvent un frein à l'acte d'achat. Les utilisateurs s'inquiètent de l'impact sur l'environnement des WC lavants et de voir leur consommation d'eau et d'électricité terriblement augmenter suite à l'achat d'un WC lavant.
Qu'en est-il réellement ? A partir du moment où il y a utilisation d'électricité pour faire fonctionner les WC conventionnels alors qu'il n'y en pas besoin pour les WC conventionnels, il y a forcément des dépenses supplémentaires mais elles ne sont pas aussi importantes que certains le disent. "D'après nos calculs, confient Johann Suzanne, le coût d'utilisation pour l'électricité s'élève à 1,50 €/mois pour un ménage de 4 personnes".
Quant à l'eau, certes il en faut plus pour faire fonctionner un WC lavants mais, encore une fois, Johann Suzanne temporise : "le jet de la douchette n'a besoin que d'environ 0,6 litre pour fonctionner ce qui est vraiment très peu et l'on peut toujours utiliser la chasse d'eau économique qui permet de consommer seulement 3 litres au lieu de six". Et de rajouter : "n'oublions pas que dans le même temps, il y a une grosse économie de papier car, avec les WC lavants, il n'y en a, en théorie, plus besoin".
Au final, il est donc dur de comparer le coût d'utilisation d'un WC lavant par rapport à celui d'un WC conventionnel car les dépenses engendrées par l'un peuvent être compensées par les économies réalisées par l'autre. Sans oublier qu'il y a, pour réaliser une vraie comparaison, tout un tas de paramètres à prendre en compte : le nombre de personnes vivant dans le foyer et leurs habitudes respectives ou encore le type de modèle et les fonctions choisis.
Bon à savoir : pour réduire la consommation électrique de son WC lavant, l'on peut débrayer l'option "chauffage en continu". Le WC chauffera uniquement lors de l'utilisation.
L'impact écologique des WC lavants

Le prix des WC lavants

Le prix des WC lavants - Geberit
Le prix des WC lavants - Geberit © Geberit
Le prix des WC lavants dépend, bien sûr, du modèle choisi et des différentes options qu'il comporte. Pour vous donner quand même une idée, sachez qu'un modèle "simple" de type "abattant adaptable", vaut environ entre 500 et 1.500 euros tandis qu'un modèle intégré coûte entre 2.000 et 4.000 euros.
A cela viennent s'ajouter les frais liés à l'intervention d'un électricien - entre 250 à 300 euros environ pour une installation en configuration simple - afin d'amener l'électricité jusqu'aux WC et de raccorder l'appareil.
Le prix des WC lavants

Foire aux questions autour des WC lavants

Foire aux questions autour des WC lavants - Geberit
Foire aux questions autour des WC lavants - Geberit © Geberit
Les WC lavants sont encore mal connus des particuliers c'est pourquoi ils suscitent de nombreuses interrogations. Maison à part fait donc le tour des questions les plus fréquemment posées. Découvrez les réponses de Johann Suzanne, chef de marché Geberit AquaClean.
Maison à part : Les WC lavants sont-ils difficiles à utiliser ?
Johann Suzanne : Non, rien de plus simple au contraire ! Il suffit d'appuyer sur un bouton pour faire fonctionner l'appareil. Après, tout est automatique. Il faut quand même bien sûr un petit temps d'adaptation pour s'habituer à l'appareil. Il faut prendre le temps de trouver les bons réglages pour qu'il s'adapte parfaitement à ses besoins et à son corps.
Maison à part : Un WC lavant est-il compatible avec un WC broyeur ?
Johann Suzanne : Si le système broyeur est indépendant du WC, cela ne pose aucun problème. Les deux appareils fonctionneront l'un après l'autre de manière complémentaire. Les choses sont différentes lorsque le système est intégré au WC : impossible en effet de combiner la technique du WC lavant avec celle du broyeur.
MAP : Comment faire lorsque son eau est calcaire ? Ne risque-telle pas d'abîmer le WC lavant ?
J. S : Les WC lavants sont comme tous les appareils fonctionnant avec de l'eau : ils n'aiment pas le calcaire. Pour éviter qu'il ne s'en dépose trop dans ses canalisations, il convient d'installer un adoucisseur d'eau en amont de tous les appareils. Tout le réseau sera ainsi protégé.
MAP : Les WC lavants réclament-il plus d'entretien que des WC traditionnels ?
J. S : Non pas du tout. Il y a seulement deux ou trois petites choses à faire mais c'est comme pour tous les équipements de la maison : si l'on veut les conserver longtemps en bon état, il faut en prendre soin. La buse de la douchette doit être nettoyée régulièrement de manière manuelle et ce, même si elle l'est déjà automatiquement. Par ailleurs, le filtre à charbon actif doit être remplacé environ tous les six à huit mois pour garantir son efficacité optimale.
Foire aux questions autour des WC lavants
Nous vous recommandons

Pour sublimer leur résidence et profiter des beaux jours, des propriétaires décident de réaliser une généreuse piscine sur leur parcelle.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic