L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La Maison des Lumières : nouveau musée en hommage à Diderot

Par Valentin Boudonnet
,
le 14 octobre 2013
Pour les 300 ans de la naissance de Diderot, la ville de Langres, où est né le philosophe, inaugure la Maison des Lumières. A l'intérieur d'un ancien hôtel particulier, entièrement rénové, sont présentées une multitude d'œuvres originales créées par l'homme de lettres. Interactif et accessible, le musée s'adresse à tous. Plongée dans l'époque des Lumières.
Quel plus beau cadeau qu'un musée pour fêter un tricentenaire ? Diderot et les philosophes des Lumières n'auraient pu rêver meilleure célébration de la connaissance et du savoir accessible à tous.
A l'occasion du 300ème anniversaire de la naissance de l'homme de lettres Denis Diderot, la ville de Langres, qui a vu naître le philosophe, inaugure un musée retraçant sa vie, ses œuvres les plus connues et un panorama du monde intellectuel au temps des Lumières. Tables entièrement tactiles, la fameuse Encyclopédie (et ses 35 volumes) numérisée... l'établissement se veut accessible à tous et dans l'air du temps.
"Ce n'est pas le musée de Diderot, mais la Maison des Lumières" tient à rappeler l'architecte Sébastien Loiseau, responsable de l'architecture extérieure et intérieure du bâtiment. Une distinction qui se veut nette afin d'exprimer la différence entre un musée traditionnel et cet ancien hôtel particulier qui lui sert d'écrin, aux salles étroites mais taillées à l'échelle humaine.
Toujours dans ce respect du lieu, le conservateur et les architectes ont souhaité éviter les meubles trop imposants : "Nous avons voulu éviter l'étouffement et avons préféré installer du petit mobilier, comme si l'on était invité chez quelqu'un" nous confie Sébastien Loiseau de l'agence "Basal Architecture". L'occasion de découvrir des consoles ou bien des tableaux ayant appartenu à Diderot, prêtés, parfois, gracieusement par le Louvre et d'autres grands musées.

Un chantier dantesque

Gilles Viguier, architecte d'intérieur pour l'atelier "à-Kiko" et spécialisé dans la muséographie, a lui aussi participé au projet. "C'était un projet fascinant. Il y a eu, en tout, 13 mois de chantier intensif puisque le musée devait être prêt pour la date anniversaire de la naissance de Diderot, c'est-à-dire le 5 octobre 2013. Deux semaines avant, nous étions encore dans les combles à parfaire certains aménagements."
Travail de reconstitution - "lorsque les informations précises relatives au lieu étaient retrouvées" explique Sébastien Loiseau - mais aussi d'imagination, la réhabilitation de l'ancien hôtel particulier est d'une extrême finesse. Gilles Viguier est d'ailleurs fier des nombreux réaménagements qui ont dû être faits pour permettre à la Maison des Lumières de pouvoir accueillir tous les visiteurs qui arpenteront désormais ces lieux : "l'ancien hôtel possédait jusqu'à 20 niveaux différents ! Cela a été un travail de titan de tout remettre aux normes, et notamment pour les personnes à mobilité réduite."
Estimés à plus de 5,5 millions d'euros, les travaux de la Maison des Lumières ont duré quatre ans. Période durant laquelle de nombreux financeurs, outre l'État dont la participation s'élève à 80%, se sont ajoutés au projet, y compris des acteurs locaux comme la société Plastic Omnium, implantée depuis 50 ans à Langres. Ce grand événement rentre également dans une démarche débutée il y a 5 ans par la mairie : obtenir l'intégration de Langres dans le patrimoine mondial de l'UNESCO.
Découvrez des photos de la Maison des Lumières en pages suivantes.

Maison des Lumières :

1 place Pierre Burelle
Langres 52 200
Plein tarif : 5 € / Réduit : 3 € / Gratuit moins de 12 ans
Site officiel de la Maison des Lumières
La Maison des Lumières : nouveau musée en hommage à Diderot

Une présentation moderne et astucieuse

Maison des Lumières - musée Diderot - Langres
Maison des Lumières - musée Diderot - Langres © V.B / MAP
Outre l'Encyclopédie numérisée et accessible directement sur des bornes prévues à cet effet dans les combles, la Maison des Lumières dispose d'autres équipements modernes pour faire découvrir l'époque des Lumières aux plus jeunes.
Ainsi, dans plusieurs salles ont été installées des tables tactiles afin de proposer "une expérience augmentée" aux visiteurs.
Il devient alors possible de consulter les oeuvres détenues par l'établissement, mais aussi de les manipuler comme bon vous semble. Par exemple, vous pouvez afficher un tableau commenté par Diderot sur toute la table tactile en effectuant un zoom avec les doigts, aussi facilement qu'avec un smartphone ou une tablette numérique.
Une présentation moderne et astucieuse

Une optimisation maximale de l'espace

Une optimisation maximale de l'espace - Maison des Lumières - musée Diderot - Langres
Une optimisation maximale de l'espace - Maison des Lumières - musée Diderot - Langres © V.B / MAP
Les pièces de la Maison des Lumières étant assez étroites, les architectes en charge de la muséographie ont du rivaliser d'ingéniosité pour proposer au public une collection aussi vaste que diversifiée.
Dans les premières salles, des commodes à tiroirs coulissants cachent de cette façon des petits tableaux ou accessoires qui méritent d'être vus, mais qui sont astucieusement "rangés", eu égard à l'espace disponible restreint.
Une optimisation maximale de l'espace

Un respect total envers l'époque des Lumières

Un respect total envers l'époque des Lumières - Maison des Lumières - musée Diderot - Langres
Un respect total envers l'époque des Lumières - Maison des Lumières - musée Diderot - Langres © V.B / MAP
Si la typographie visible sur les murs de la Maison des Lumières est exactement celle utilisée par Diderot pour son Encyclopédie, ce n'est en rien un hasard.
En effet, les architectes intérieurs responsables de la muséographie ont souhaité plonger complètement le visiteur dans l'époque des Lumières, comme en témoignent ces petits écriteaux humoristiques (voir ci-contre), indiquant la position des escaliers et de l'ascenseur.
Un respect total envers l'époque des Lumières

Le véritable portrait de Diderot

Le véritable portrait de Diderot - Maison des Lumières - musée Diderot - Langres
Le véritable portrait de Diderot - Maison des Lumières - musée Diderot - Langres © V.B / MAP
Peu connu du grand public, ce portrait de Diderot par Van Loo a été choisi comme fer de lance de la Maison des Lumières.
Van Loo a aussi peint un portrait de Diderot, plus jeune et bien plus reconnu internationalement, seulement l'oeuvre est actuellement détenue par le musée du Louvre qui ne souhaite pas la céder.
Ironiquement, un troisième portrait de Diderot, encore plus célèbre que les deux précédents n'a pas été choisi comme mascotte du musée. Celui-ci a été présenté comme peint par Fragonard pendant des siècles, avant que l'on se rende compte, en novembre 2012, que l'artiste n'avait jamais voulu peindre Diderot mais bien un illustre inconnu.
Le véritable portrait de Diderot

L'Encyclopédie : trésor imposant du musée

L'Encyclopédie : trésor imposant du musée - Maison des Lumières - musée Diderot - Langres
L'Encyclopédie : trésor imposant du musée - Maison des Lumières - musée Diderot - Langres © V.B / MAP
Présente en vitrine avec ses 35 volumes, l'Encyclopédie est un des trésors de la Maison des Lumières.
Par ailleurs, en comptant le musée et la bibliothèque municipale, la ville de Langres possède quatre versions originales de l'oeuvre réalisée par Diderot et d'Alembert.
L'Encyclopédie : trésor imposant du musée

Des plafonds peints

Des plafonds peints - Maison des Lumières - musée Diderot - Langres
Des plafonds peints - Maison des Lumières - musée Diderot - Langres © V.B / MAP
Dans certaines salles, en avançant dans le chantier, ont été retrouvés des plafonds entièrement peints.
Afin de respecter une véritable fidélité au lieu, les architectes ont rénové et réhabilité ces plafonds peints dans leurs moindres détails.
Des plafonds peints

Les combles : l'imprimerie de l'Encyclopédie

Les combles : l'imprimerie de l'Encyclopédie - Maison des Lumières - musée Diderot - Langres
Les combles : l'imprimerie de l'Encyclopédie - Maison des Lumières - musée Diderot - Langres © V.B / MAP
Le dernier étage de la Maison des Lumières est consacré à l'imprimerie et exposent des objets qui on servi à l'écriture et la publication de l'Encyclopédie. Pour l'anecdote, cette dernière est composée de 20 millions de mots !
Les combles, entièrement restaurés, sont aussi l'occasion de consulter les bornes numériques mises à disposition et de parfaire ses connaissances sur l'oeuvre du philosophe.
Les combles : l'imprimerie de l'Encyclopédie

Langres, une ville marquée par Diderot

Langres, une ville marquée par Diderot - Maison des Lumières - musée Diderot - Langres
Langres, une ville marquée par Diderot - Maison des Lumières - musée Diderot - Langres © V.B / MAP
Langres n'est pas seulement la ville où Diderot est né, c'est aussi la ville où il a passé la majeure partie de son enfance, ainsi que son éducation.
Ainsi, cette statue se trouve sur la place Diderot, place au carrefour de la maison d'enfance de Diderot où il vivait avec son père qui était coutelier, et du collège des Jésuites, le lieu où il a étudié pendant presque toute son adolescence.
Langres, une ville marquée par Diderot
Nous vous recommandons

L'association Coénove a comparé les coûts d'investissement et de consommation et de maintenance de différentes solutions de chauffage

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic