L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La réplique d'un village autrichien en Chine

le 21 juin 2011
Hallstatt
Hallstatt © Hallstatt
Située entre un lac et des montagnes, Hallstatt est une ville très pittoresque, digne d'une carte postale. D'ailleurs, le tourisme est son fonds de commerce, surtout depuis que le village est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Pourtant, la tranquillité des villageois est mise à rude épreuve ces derniers jours. La raison : des "espions chinois" venus copier la petite bourgade.
Le talent des chinois pour l'imitation et la copie sont connus partout dans le monde, seulement voilà : pour les habitants de Hallstatt, les Asiatiques poussent la copie un peu loin. En effet, rarement la bourgade située au bord du lac Hallstättersee et ses 900 habitants ont été aussi agités. Et pour cause, une entreprise chinoise de BTP est en train reproduire leur village à l'identique dans la province de Guangdong, au sud-est de la Chine. Cerise sur le struddel : les Chinois n'avaient prévenu personne de leur projet !
L'affaire a été révélée aux médias locaux le 14 juin dernier par la patronne du Grüner Baum, un hôtel surplombant le lac qui hébergeait depuis deux semaines une touriste chinoise. Etonnée de la voir attablée en train de travailler sur son ordinateur avec des plans d'architecte, elle lui fait remarquer sur le ton de la plaisanterie qu'il ne faut pas travailler en vacances. La "touriste" lui explique alors qu'elle est en fait architecte et qu'elle travaille pour l'entreprise China MinMetals. Ou, plus exactement, pour sa filiale immobilière.
De son côté, le maire avait appris seulement quelques mois plus tôt, en mai 2011, qu'une entreprise chinoise envisageait de reproduire à Boluo, au sud-est de la Chine, 27 bâtiments de sa ville et de creuser un lac artificiel à l'image de celui d'Hallstat. Le groupe de BTP souhaite en effet faire de ce cadre "exotique" un complexe avec appartements de luxe et centres commerciaux. Yin Liang, le Vice-président de la branche immobilière de China Minmetal a seulement annoncé que "les travaux devraient durer six ans et coûter 645 millions d'euros".

Une population qui n'apprécie guère

La population d'Hallstatt, elle, n'était au courant de rien jusqu'à cette semaine. Alors que les travaux viennent de commencer en Chine, le maire, Alexender Scheulz se trouve pris de cours et déplore avoir été mis devant le fait accompli.
Fiers de leur ville et de son patrimoine culturel, les habitants n'ont d'abord pas été étonnés de voir Hallstatt être visitée par des centaines de touristes chinois ces derniers mois. Mais depuis le début de la semaine dernière, un vent de suspicion a gagné le village. "Tout est devenu clair pour les 900 âmes de la commune : il s'agissait en réalité d'architectes espions qui voulaient observer l'endroit très précisément", a signalé la presse suisse.
La réplique d'un village autrichien en Chine
Nous vous recommandons

Avec le froid qui s'installe, la tentation de rallumer son chauffage se fait sentir. Les gestes indispensables pour chaque type d'équipements.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic