L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Des logements sociaux orientés nord et passifs

Par M.D.
,
le 17 janvier 2011
L'ensemble de logements sociaux récemment livré par l'atelier Pascal Gontier dans le nord-est de Paris sera bientôt labellisé Passivhaus. Pour cela, l'architecte a opté pour une volumétrie minimaliste et de grandes ouvertures vitrées avec de multiples expositions. Détails.
"Aujourd'hui, on peut faire du passif partout ; même dans un bâtiment principalement orienté vers le nord", affirme l'architecte Pascal Gontier. Cela tombe bien, puisque les 17 logements que son cabinet vient de livrer dans le 20e arrondissement de Paris sont en passe d'être labellisés Passivhaus. Le maître d'œuvre a donc opté pour une volumétrie minimaliste supportée par de grandes surfaces vitrées, en apportant une attention particulière au détail des menuiseries.
L'ensemble est composé de deux bâtiments, respectivement en R+2 et R+6, reliés par des coursives et des terrasses suspendues. Dans chacun des bâtiments, tous les logements bénéficient au moins d'une double exposition, et l'utilisation du triple vitrage permet d'optimiser cet apport en lumière naturel. Le chauffage est assuré par une ventilation double flux, qui assure également la ventilation. En outre, un puits canadien hydraulique préchauffe l'air en hiver et le rafraichit en été. "Ainsi les logements sont très largement ventilés, et il n'est presque pas utile de les aérer", précise Pascal Gontier.
Pour l'architecte, vivre dans des bâtiments Passivhaus ne nécessite pas de prendre des habitudes différentes. "Je ne pense pas que l'on habite des logements passifs différemment. Il faut faire confiance au double flux pour la ventilation des logements !" Le maitre d'ouvrage, en revanche, doit être sensibilisé à l'entretien du système de ventilation. "Mais ce n'est pas un problème. Nous travaillons plus facilement auprès des bailleurs sociaux, qui ont un désir d'innover et d'alléger les charges de chauffage" observe Pascal Gontier.

Bardage bois et acier

Les bâtiments sont isolés grâce à 26 cm de laine de verre et de roche en façade, elle-même recouverte de bardage en Mélèze et acier corten autopatinable sur les parties soubassement. "Lorsque l'on fait de l'isolation par l'extérieur, il faut trouver une peau. J'ai opté pour le bardage bois pour son bilan écologique, mais aussi parce qu'il allait bien avec l'esprit du quartier : on est à Paris, mais pas dans une rue Haussmannienne", explique Pascal Gontier. La toiture du R+2 est végétalisée de manière à retenir les eaux pluviales et d'obtenir un rafraichissement par évapotranspiration en été. Quant à celle du R+6, elle devrait bientôt être recouverte de 33 m2 de panneaux solaires thermiques. Ils contribueront à produire 40% d'eau chaude sanitaire pour un bâtiment adjacent.

Diminuer encore la consommation d'énergie

Le cahier des charges imposé par le maître d'ouvrage, la Société immobilière d'économie mixte de Paris (Siemp), demandait des bâtiments labellisés au minimum THPE. Le cabinet d'architecture est allé plus loin en proposant ce projet en cours de labellisation Passivhaus. Quelle sera l'étape suivante dans la réduction de la consommation d'énergie ? "Il faudra travailler à diviser encore par deux la consommation de ventilation, en se mettant à la ventilation naturelle", estime Pascal Gontier. "Surtout, nous devrons diminuer fortement la consommation en énergie grise, c'est-à-dire celle produite pendant la construction du bâtiment. Ce sera la prochaine étape, et cela nous concerne directement, nous les architectes, dans le choix des matériaux et des systèmes constructifs".

Fiche technique

Maîtrise d'œuvre : Atelier Pascal Gontier
Maîtrise d'ouvrage : SIEMP
Programme : 17 logements Sociaux BBC, Plan Climat, Passivhaus
Surface : 1.640 m2
Budget : 2,6 millions d'euros
BET : Cabinet MTC
Entreprise générale : Francilia
Livraison : Octobre 2010

Le label Passivhaus

Ce label allemand correspond aux logements neufs ayant des besoins en chauffage inférieurs à 15 kWh/m2/an ou présentant une puissance de chauffe inférieure à 10 W/m2. Parmi les critères à respecter, la consommation totale doit être inférieure à 120 kWh/m²/an, en prenant en compte le chauffage, la ventilation, l'eau chaude sanitaire, l'éclairage et les équipements domestiques. L'étanchéité de l'enveloppe doit correspondre à n50 ≤ 0,6 vol/h.
L'un des principes à respecter dans la construction d'une maison passive est que le taux de récupération de la chaleur de l'air sortant doit être supérieur à 75%.
Des logements sociaux orientés nord et passifs

Plan masse - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Plan masse - passivhauss Paris 20e
Plan masse - passivhauss Paris 20e © Atelier Pascal Gontier
Les deux bâtiments ont pris place sur le terrain d'un ancien parking.
Plan masse - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Orientation - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Orientation - passivhauss Paris 20e
Orientation - passivhauss Paris 20e © S. Lucas
Les deux bâtiments de logements sont principalement orientés nord, dans le 20e arrondissement de Paris.
Orientation - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Label - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Label - passivhauss Paris 20e
Label - passivhauss Paris 20e © Stephan Lucas
Le cahier des charges imposé par le maître d'ouvrage, la Société immobilière d'économie mixte de Paris (Siemp), demandait des bâtiments labellisés au minimum THPE. Le cabinet d'architecture est allé plus loin en proposant ce projet en cours de labellisation Passivhaus.
Label - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Bardage - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Bardage - passivhauss Paris 20e
Bardage - passivhauss Paris 20e © Stephan Lucas
La façade des bâtiments est recouverte de bardage en Mélèze et acier corten autopatinable sur les parties soubassement.
Bardage - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Bois - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Bois - passivhauss Paris 20e
Bois - passivhauss Paris 20e © Stephan Lucas
«Lorsque l'on fait de l'isolation par l'extérieur, il faut trouver une peau. J'ai opté pour le bardage bois pour son bilan écologique, mais aussi parce qu'il allait bien avec l'esprit du quartier : on est à Paris, mais pas dans une rue Haussmannienne», explique Pascal Gontier.
Bois - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Coursive - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Coursive - passivhauss Paris 20e
Coursive - passivhauss Paris 20e © Stephan Lucas
Les deux bâtiments, un R+2 et un R+6, sont reliés par des coursives.
Coursive - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Toitures - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Toitures - passivhauss Paris 20e
Toitures - passivhauss Paris 20e © Stephan Lucas
La toiture du R+2 est végétalisée de manière à retenir les eaux pluviales et obtenir un rafraichissement par évapotranspiration en été. Quant à celle du R+6, elle devrait bientôt être recouverte de 33 m2 de panneaux solaires thermiques. Ils contribueront à produire 40% d'eau chaude sanitaire pour un bâtiment adjacent.
Toitures - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Acier - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Acier - passivhauss Paris 20e
Acier - passivhauss Paris 20e © Stephan Lucas
Les parties en soubassement ont été bardées d'acier corten autopatinable.
Acier - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Vitrage - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Vitrage - passivhauss Paris 20e
Vitrage - passivhauss Paris 20e © Stephan Lucas
Le maître d'œuvre a donc opté pour une volumétrie minimaliste supportée par de grandes surfaces vitrées, en apportant une attention particulière au détail des menuiseries.
Vitrage - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Intérieur - Des logements sociaux orientés nord et passifs

Intérieur - passivhauss Paris 20e
Intérieur - passivhauss Paris 20e © Stephan Lucas
Chaque logement est doté au minimum d'une double exposition, pour optimiser l'apport en lumière naturelle.
Intérieur - Des logements sociaux orientés nord et passifs
Nous vous recommandons

Découvrez la rénovation de cette maison ancienne et sa grange pour créer un lieu de vie intimiste.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic