L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Démographie : les chiffres à retenir pour 2013

Par C. Chahi Bechkri
,
le 20 janvier 2014
Insee
Insee © Insee
L'Insee vient de communiquer les chiffres de son traditionnel bilan démographique. Que faut-il retenir pour 2013 ? Nombre d'habitants, fertilité, espérance de vie... Petit tour d'horizon de tous les indicateurs afin de mieux cerner la population française.
Population française en 2013 : 66 millions d'habitants
On vous l'avait appris à l'école mais depuis le chiffre a bien grossi. En 2013, d'après les chiffres du dernier bilan démographique de l'Insee, la France compte 66 millions d'habitants résident en France, dont 63,9 millions en France métropolitaine, 1,9 million dans les départements d'outre-mer hors Mayotte (0,2 million d'habitants). La population s'est accrue d'un peu moins de 300 000 personnes ce qui représente, comme l'indique l'Insee, la croissance la plus faible depuis 2000. Un résultat qui s'explique par la "relative" faible différence entre le nombre de naissances et celui des décès, 810.000 contre 572.000.
Evolution des naissances : 810.000 bébés ont vu le jour
810.000 bébés sont nés en 2013. "C'est 11.000 de moins qu'en 2012 (- 1,3% avec une baisse plus marquée au premier semestre
qu'au second",
précise l'Insee. Et d'ajouter : "Après avoir atteint un pic en 2010, le nombre de nouveau-nés diminue légèrement depuis cette date". Désormais, on établit le nombre d'enfant par femme à 1,99, contre deux en 2012 et 2,03 enfants par femme en 2010.
Par ailleurs, on fixe à 30,1 ans, soit une progression de 0,6 an en dix ans, l'âge moyen des mères à l'accouchement.
A noter que ces chiffres placent la France, ainsi que l'Irlande, en tête des pays plus fécond d'Europe.
Evolution des décès : 572.000 personnes sont décédées
En 2013, environ 572 000 personnes sont décédées en France (hors Mayotte), soit légèrement plus qu'en 2012. "Depuis 2006, indique l'Insee, le nombre de décès augmente en continu (hormis 2011). Il atteint en 2013 son plus haut niveau depuis 1994, devançant notamment 2003, année d'importante canicule estivale".
Outre les conditions climatiques, parfois extrêmes, qui peuvent avoir un impact néfaste sur la santé de la population et donc la disséminer, l'Insee avance également une explication purement générationnelle. Le fait étant que des générations plus nombreuses atteignent des âges avancés, en particulier celles du baby boom.
A noter que les décès de 2013 se répartissent sur l'année comme ceux de 2012, avec une mortalité plus importante sur les quatre premiers mois de l'année.

Evolution de l'espérance de vie : légère augmentation

C'est la bonne nouvelle de ce dernier bilan. L'espérance de vie à la naissance augmente légèrement après avoir marqué une pause en 2012. Une femme vivrait désormais en moyenne 85,0 ans et un homme 78,7 ans (+0,2 an par rapport à 2012).
En dix ans, l'espérance de vie des hommes a ainsi progressé de 2,9 ans, celle des femmes de 2,1 ans. "L'écart entre les deux sexes ne
cesse de se réduire",
note l'Insee.
Avec de tels chiffres, la France se classe en tête des pays où l'espérance de vie est la plus élevée pour les femmes. L'Espagne et l'Italie sont également sur la même marche du podium.
Les mariages et les pacs : léger fléchissement du nombre de mariages
En 2013, on estime à environ 231.000 le nombre de mariages de personnes de sexe différent et à 7.000 le nombre de mariages de personnes de même sexe officialisés. Un léger fléchissement est donc observé puisqu'en 2012, on dénombrait 246.000 unions.
Concernant les Pactes civils de solidarité (Pacs) nouvellement
conclus n'a cessé de progresser entre 2001 et 2010, puis a diminué fortement en 2011, pour remonter ensuite légèrement (+ 5,5 %) en 2012.
L'Insee rappelle enfin qu'en 2012, pour la première fois depuis 2003,
le nombre de divorces repasse légèrement sous la barre des 130.000 divorces par an (128.400).
Démographie : les chiffres à retenir pour 2013
Nous vous recommandons

Découvrez cette résidence norvégienne secondaire recourant à un procédé original : le bois utilisé est chauffé avec de l'alcool furfurylique afin de renforcer sa solidité et sa durabilité.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic