L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Les normes françaises de construction des centrales nucléaires

Par M.D. et R.N.
,
le 15 mars 2011
Centrale nucléaire flamanville
Centrale nucléaire flamanville © Bridot Willerval
La situation de catastrophe nucléaire déclenchée par les séismes au Japon a relancé le débat sur la sécurité autour de cette forme d'énergie. En Europe et en France, il existe des normes à respecter dans la construction des centrales, d'autant plus importantes si le site choisi se trouve en zone d'aléa sismique.
Au Japon, pays où l'activité tectonique est particulièrement importante, tous les bâtiments sont construits selon des normes sismiques très poussées... y compris les centrales nucléaires. Le pays vient pourtant de connaître un séisme d'une violence historique, suivi d'un tsunami dévastateur, qui ont entraîné, à ce jour, au moins 5.000 morts et 10.000 disparus. Une catastrophe qui a aussi ébranlé les réacteurs nucléaires de la centrale de Fukushima, au point d'inquiéter les instances mondiales.
La France est relativement épargnée par les tremblements de terre. Si le risque zéro n'existe pas, les normes sont nombreuses en matière de construction afin de protéger les ouvrages et leurs occupants en cas de catastrophe naturelle ou de séisme. Mais on ne construit pas de la même manière à Paris ou à Marseille, justement parce que les risques n'y sont pas les mêmes. "La nouvelle carte de France éditée par le Ministère du développement durable met en valeur non plus l'aspect probable mais l'aspect statistique des séismes", indique Gaël Chollet-Meirieu, chef de projet normalisation au sein du groupe Afnor.

A chaque région son risque sismique

En effet, les spécialistes se sont aperçus que, dans une région donnée, les séismes revenaient de manière régulière. Ainsi, en étudiant le violent tremblement de terre de Lambesc (Bouches-du-Rhône) en 1909, qui avait causé la mort de 46 personnes, ils ont déclaré que ce type de séisme se produisait une fois par siècle dans cette zone.
Cet événement - d'une puissance estimée à 6 sur l'échelle ouverte de Richter - a été considéré comme un "séisme de référence" pour la région. En majorant de 0,5 point la puissance des séismes de référence, on estime la violence des prochaines activités sismiques, et on adapte en conséquence la résistance de la construction - en l'occurrence, le futur EPR de Cadarache.
Cependant, si l'aspect cyclique de ces événements est connu, on ne peut pas déterminer quand ils se produiront. Les règles de calcul concernant les normes de construction sont donc variables d'une région à l'autre, selon que l'on se trouve en zone d'aléa sismique.

De nombreuses normes de sécurité

Les centrales nucléaires, comme les ponts et autres ouvrages de génie civil, doivent respecter le NF EN 1998, annexe nationale des normes européennes en la matière (aussi appelées Eurocode 8) : elles s'appliquent au dimensionnement et à la construction de bâtiments et d'ouvrages de génie civil en zone sismique.
Concernant les centrales nucléaires plus particulièrement, il existe des codes industriels utilisés par les constructeurs et les exploitants. Ils sont élaborés par l'Association française pour les règles de conception, construction et surveillance en exploitation des matériels de chaudières électronucléaires (AFCEN).

Les centrales françaises seront inspectées

Mardi, François Fillon a annoncé devant l'Assemblée nationale le contrôle prochain des 58 centrales nucléaires que compte le territoire français. Le Premier ministre a précisé que les résultats seraient rendus publics. "Nous devrons tirer tous les enseignements de cette catastrophe pour renforcer la sécurité de notre parc nucléaire", a-t-il déclaré.
Hasard du calendrier, dans le même temps, Laurent Michel, directeur général de la prévention des risques, a présenté le bilan de l'inspection des installations classées pour 2010 et les priorités d'actions pour 2011. Cette action, qui entre dans le cadre des engagements du Grenelle Environnement, a pour vocation de contrôler les exploitations industrielles ou agricoles susceptibles de créer des risques ou de provoquer des pollutions ou nuisances et concernent 500.000 installations à travers la France.
Dans les axes de travail pour 2011, on notera la prévention des risques accidentels liés aux sites de production, ainsi qu'un plan visant à lutter contre l'endommagement involontaire des canalisations. Le plan prévoit aussi d'accentuer la prévention des risques dans les 4.200 carrières de France.

Pour ou contre l'énergie nucléaire ?

Quelles que soient les mesures de prévention prises, la catastrophe humaine et environnementale que subit le Japon a lancé le débat, en France, sur le choix du nucléaire. Dans un pays où près de 80% de l'électricité est fournie par 19 centrales, Nicolas Sarkozy ne pouvait que réaffirmer son attachement au nucléaire civil.
Le président de la République soutient par ailleurs que la France était "le pays qui a le secteur nucléaire le plus sécurisé". Les associations de défense de l'environnement (Greenpeace, les Amis de la Terre, Sortir du nucléaire...) n'en sont pas si sûres, et alimentent le débat, de même que le parti politique Europe Ecologie - Les Verts qui demande notamment la tenue d'un référendum pour recueillir l'avis de la population sur cette question.
Pour en savoir plus sur la gestion des risques nucléaires :
Portail interministériel de prévention des risques majeurs
Site de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN)
Site de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN)
Les normes françaises de construction des centrales nucléaires
Nous vous recommandons

A l'occasion des Assises du logement en novembre dernier, les experts se sont relayés pour dresser un portrait-robot de nos habitations. Zoom sur le confort et la qualité de l'air intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic