L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

"Réaliser une extension demande un savoir-faire", Nicolas Duverger, architecte.

Par Propos recueillis par Pauline Polgar
,
le 15 mars 2007
nicolas duverger
nicolas duverger © DR
Les conseils de Nicolas Duverger, architecte et directeur du Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et de l'Environnement de la Sarthe, organisateur du concours "Petites machines à habiter" sur l'extension d'une maison de ville.
Pour un particulier qui souhaite faire construire une extension, entre une architecture qui se fond dans la construction préexistante ou une qui se démarque complètement, le choix est difficile...
L'origine de l'extension est de remettre sa maison au goût du jour, de la moderniser. Son objet est souvent une pièce à vivre, un séjour. Le travail subtil de l'architecte est de faire oublier la présence de l'extension, d'en faire un lieu de vie à part entière. Le choix est donc contextuel. La tendance s'accentue vers des constructions qui se démarquent de l'existante, ce qui est possible pour une extension d'une maison ancienne, où l'on évitera le pastiche. Mais le particulier aura tendance à se tourner vers une inspiration de l'existant pour une extension de maison de lotissement moderne. Le respect du gabarit et des matériaux étant plus facile.
Un particulier peut-il se lancer seul dans un projet d'extension ? Pourquoi vaut-il mieux faire appel à un architecte ?
Le particulier peut essayer de se lancer dans une extension simple en autoconstruction, notamment si elle ne nécessite pas de permis de construire (en dessous de 170 m² SHON). Sinon, il devra faire appel à un architecte, ce qui est plus intéressant. Faire une extension demande un savoir-faire sur l'espace, la lumière, la connaissance des matériaux, cela requalifie la maison existante, la volumétrie extérieure… J'incite le particulier à faire confiance aux jeunes architectes, qui sont souvent porteurs de projets intéressants. Le coût se situe à environ 10 % du coût total des travaux hors taxes pour une mission de base du dépôt du permis de construire à la réception des travaux.
Quels conseils donneriez-vous à un particulier qui se lance dans un projet d'extension de sa maison ?
Il faut bien définir son programme en termes de surface et de lien avec l'existant. Le définir également par rapport à la maison, le jardin, la vue, la mitoyenneté - éviter d'ouvrir chez le voisin- le mode de chauffage, les matériaux utilisés...
Justement, quelles sont les tendances en terme de matériaux dans le choix de ces derniers ?
Aujourd'hui, beaucoup d'extensions de maisons sont faites à base de bois. Cela est dû à une réelle prise de conscience environnementale. La filière s'organise de mieux en mieux, est de plus en plus industrialisée, avec un renouveau de l'usage contemporain du matériau avec des formes et des ambiances nouvelles. Il y a un réel aspect esthétique, la légèreté. Le temps de mise en œuvre est également un facteur, il n'y a pas de fondation, par exemple. L'acier, le polycarbonate, le zinc en couverture, sont aussi utilisés, mais il y a aussi un problème de coût.
CAUE Sarthe
1, rue Mariette 72 000 Le Mans
T. 02 43 72 35 31
www.caue-sarthe.com
"Réaliser une extension demande un savoir-faire", Nicolas Duverger, architecte.
Nous vous recommandons

Transformée du sol au plafond, cette petite maison bretonne a complètement changé de visage. Modernisée, agrandie par deux extensions et entièrement repensée, elle affiche désormais un profil contemporain, où ses propriétaires profitent d'une vue dégagée sur la mer

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic