L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Chauffage : halte aux idées reçues !

Par Propos recueillis par Céline Chahi
,
le 1 octobre 2009
Radiateurs, chaudières, cheminées, poêles ne vont pas tarder à reprendre du service. Mais attention aux mauvais réflexes lors de leur utilisation. Mickaël Duforet, responsable du Pôle Opérationel de Chauffage Fioul, nous enseigne les bons gestes pour faire des économies d'énergie sans perdre la notion de confort...
Maison à part : Dans une maison, la température ne doit pas dépasser 19°C dans les pièces à vivre et 16°C dans les chambres. Vrai ou faux ?
Mickaël Duforet : Vrai. Ces températures sont fixées par le code de la construction, et permettent un confort thermique sans gaspillage. L'une des recommandations de l'Ademe, l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie, est de bien respecter ces températures car passer de 19°C à 20°C, c'est 7 % de consommation en plus.
MAP : Quand il fait froid, pour conserver la chaleur, il faut éviter d'ouvrir ses fenêtres. Vrai ou faux ?
M.D : Faux. Ouvrir ses fenêtres fait perdre de la chaleur, certes, mais cela reste le seul moyen pour obtenir une bonne qualité de l'air à l'intérieur de son logement. Pour conserver la chaleur, il est plus judicieux, par exemple, de penser à bien fermer ses volets. L'isolation s'en trouvera ainsi améliorée.
MAP : Pour conserver la chaleur, on peut aussi obstruer les ventilations. Vrai ou faux ?
M.D : Faux. Empêcher la ventilation de se faire à l'intérieur est très mauvais, voire même dangereux ! Sans renouvellement, l'air d'un logement se dégrade : il se charge en humidité, les risques de pathologies diverses et d'intoxication augmentent. Le plus mauvais dans tout ça, c'est que les appareils de chauffage, essentiellement lorsqu'il s'agit d'appareils à combustion, n'ont plus assez d'air pour fonctionner normalement. Et lorsque la combustion est incomplète, des rejets de monoxyde de carbone sont à craindre...
MAP : Pousser à fond la température de son appareil de chauffage est contre-productif lorsqu'il fait très froid dehors. Vrai ou faux ?
M.D : Vrai. Contrairement à ce que l'on pense, mettre son radiateur plus fort ne permet pas forcément d'avoir plus chaud plus vite. D'ailleurs, ils ne s'arrêteront pas à la bonne température et vous surchaufferez.
MAP : Pour faire des économies de chauffage, il faut baisser la température de ses équipements avant de quitter son domicile. Vrai ou faux ?
M. D : Vrai. Baisser la température de ses radiateurs, ne serait-ce qu'à 16°C au lieu de 19°C lorsque l'on s'absente de son domicile, permet en effet de faire de réelles économies sans perdre au niveau du confort. Le plus simple est d'équiper son installation de chauffage d'un programmateur, qui modifiera la température à l'intérieur du logement en fonction de l'activité de ses occupants. Grâce à leur réglage très précis, il n'y a jamais d'inconfort et au retour à la maison, la température est idéale.
Pour découvrir la suite des conseils de Mickaël Duforet, cliquez sur suivant.
Chauffage : halte aux idées reçues !

Trois questions à propos des radiateurs

Radiateur en fonte
Radiateur en fonte © C.Chahi
MAP : Il est impossible d'obtenir une température durable et constante dans une pièce avec un radiateur. Vrai ou faux ?
M.D : Faux. C'est tout à fait possible. Le tout est de s'équiper d'une régulation performante et de têtes thermostatiques. Grâce à eux, on peut aujourd'hui facilement arriver à obtenir et surtout, à maintenir, au degré près la température souhaitée dans une pièce. L'Ademe indique d'ailleurs une économie d'énérgie de 10% lors de l'installation d'une régulation de la température ambiante.
MAP : Les radiateurs en fonte nécessitent d'être régulièrement purgés. Vrai ou faux ?
M.D : Vrai. En fait, tous les radiateurs à eau chaude, qu'ils soient en fonte, en acier ou en aluminium, doivent être purgés une fois par an avant la remise en route du chauffage. La purge permet de vérifier qu'il n'y a pas d'air mais bien que de l'eau dans le circuit. L'opération est simple puisqu'elle consiste à utiliser le système de purge existant, situé soit sur chaque radiateur du circuit, soit au niveau du point le plus haut de l'installation. Si de l'air est emprisonné dans le circuit, des dysfonctionnements importants peuvent survenir tels que du bruit ou bien encore des radiateurs qui restent froid en partie haute.
MAP : Faire sécher du linge sur un radiateur n'est pas recommandé. Vrai ou faux ?
M.D : Vrai. A la base, un radiateur n'est pas conçu pour sécher du linge ! En posant des serviettes dessus, on risque tout simplement de l'abîmer ou de faire apparaître des traces. Cela ne vaut pas le coup de prendre ce risque surtout qu'il existe des accessoires spécifiques spécialement conçus pour cet usage, les porte-serviettes, par exemple.
Trois questions à propos des radiateurs

Trois questions à propos des cheminées

cheminée Georges 3
cheminée Georges 3 © MAP
MAP : Pour le bien de sa santé, il est un indispensable de faire ramoner sa cheminée au moins une fois par an. Vrai ou faux ?
M.D : Vrai. C'est vrai pour la santé mais aussi et surtout pour la sécurité ! En fait, faire ramoner sa cheminée une fois par an par un professionnel est obligatoire et garantit le bon fonctionnement des appareils de chauffage. Des appareils de chauffage ou d'appoint mal entretenus ou mal réglés, des conduits d'évacuation mal ramonés peuvent être à l'origine d'intoxications graves voire mortelles par le monoxyde de carbone.
MAP : Faire ramoner une cheminée dont on ne sert pas dans un appartement est obligatoire. Vrai ou Faux ?
M.D : Vrai. Même si on ne sert pas de la cheminée, à partir du moment où elle est en état de marche, son propriétaire doit la faire ramoner. Par contre, si elle est simplement décorative et que le conduit est obstrué c'est-à-dire que l'on ne peut plus rien faire brûler dedans, cela ne sert absolument à rien.
MAP : Plus haute est la cheminée est plus il y a de tirage. Vrai ou faux ?
M.D : Vrai. Le tirage dépend à la fois de la hauteur et de la section du conduit. Ce phénomène naturel est sensible et certains éléments peuvent le déséquilibrer d'où l'intérêt de le faire entretenir réguliérement.
Trois questions à propos des cheminées

Trois questions à propos des chaudières

chauffe-eau solaire
chauffe-eau solaire © L C-M
MAP : Avant d'installer une chaudière, il faut réaliser une étude thermique de son habitation. Vrai ou faux ?
M.D : Faux. Il est conseillé de réaliser une étude thermique mais souvent, il suffit que l'installateur réalise un "état des lieux". En général, il passe en revue l'isolation, la ventilation de la maison et la configuration de l'installation existante. Le seul cas où une étude thermique poussée est systématique est celui d'une rénovation lourde.
MAP : Les performances des chaudières se sont considérablement améliorées depuis vingt ans. Vrai ou Faux ?
M.D : Vrai. Non seulement les nouveaux modèles polluent moins mais en plus, ils permettent de réaliser d'importantes économies d'énergie. Selon l'Ademe, en optant pour un modèle « à condensation », on peut réduire sa consommation jusqu'à 30 ou 40 %.
MAP : Une chaudière doit être révisée tous les ans. Vrai ou faux ?
M. D : Vrai. L'entretien des chaudières est obligatoire une fois par an. Il garantit le bon fonctionnement du matériel, mais il améliore également sa longévité. A ce sujet, l'Ademe mentionne qu'un entretien régulier permet de générer de 8 à 12% d'économie d'energie.
Trois questions à propos des chaudières
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic