L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le cocon zinc de Patrick Jouin

Par C.Chahi
,
le 29 mars 2010
Ayant souvent été amené à collaborer avec l'agence SLA Architecture, le designer Patrick Jouin a décidé de lui confier la conception de sa maison personnelle. Une réalisation résolument moderne qui, à l'instar de ses créations, s'est adaptée avec audace à son environnement. Découverte.
Avec ses lignes déstructurées et son enveloppe en zinc, la maison de Patrick Jouin revendique haut et fort sa différence. Il faut dire que le designer avait bien insisté pour qu'elle possède sa propre identité architecturale quitte, d'ailleurs, à être en rupture avec le style des pavillons environnants. Sa silhouette, son implantation, la position des ouvertures... Autant de questions sur lesquelles Patrick Jouin s'était déjà penché plusieurs fois en solitaire, mais sans parvenir à prendre de décision. Voilà pourquoi il s'est tourné vers l'agence SLA Architecture. Une agence qu'il connaissait bien pour avoir déjà collaboré avec elle sur de nombreux projets : la boutique Van Cleef & Arpels, place Vendôme, par exemple, ou encore le 58 Tour Eiffel, restaurant situé au premier étage de celle que l'on surnomme "la dame de fer".
Le designer ayant déjà bien amorcé la réflexion de son côté, Alexandre Bélémi et Jacques Goubin, les architectes en charge du projet, ont pu rapidement faire avancer le projet. "Comme Patrick Jouin est quelqu'un qui, de par son métier, sait très bien dessiner, nous avons repris toutes ses propositions une à une et les avons rassemblées de manière à former un ensemble cohérent", explique Jacques Goubin. Toutes les idées du designer, comme celle consistant, par exemple, à rénover la maison existante, n'ont toutefois pas pu être gardées.

Une façade à deux visages

Le terrain étant situé en zone inondable, il a également fallu que le designer renonce à l'idée d'une maison de plain pied. A la place, les architectes ont suggéré une habitation juchée sur pilotis et située en retrait du bord de l'eau de manière à bénéficier d'un jardin le plus vaste possible. L'espace disponible sous la maison pourrait ainsi être utilisé pour créer un garage et une terrasse couverte. Une proposition qui a tout de suite plue à Patrick Jouin, soucieux d'offrir à sa famille un cadre de vie agréable.
En ce qui concerne la silhouette générale de la maison, les architectes ont imaginé un bâtiment constitué de deux blocs distincts. Le premier, dont la forme est calquée sur celle de la coque d'un bateau et qui est presque entièrement vitré, est réservé aux pièces de jour - salon, salle à manger et cuisine - tandis que l'autre, seulement ponctué par deux hautes et étroites ouvertures, est dévolu aux pièces de nuit. Au final, comme le fait remarquer Jacques Goubin, l'habitation se retrouve avec une façade à deux visages. "Le volume de vie est un grand espace traversant qui s'ouvre à deux extrémités par de grandes baies, commente-t-il. Le volume de nuit, quant à lui, se confine et se cloisonne pour apporter calme et repos".

Enveloppe zinc

SLA Architecture
SLA Architecture © SLA Architecture - Valérie Bovio
 Le designer souhaitant bénéficier d'une double hauteur dans le salon, il a été décidé d'opter pour un système constructif mixte : maçonnerie dans la partie inférieure de l'habitation et ossature bois dans la partie supérieure. "Le bois est un matériau avec lequel nous n'avions pas eu souvent l'occasion de travailler, explique l'architecte. Ici, il a été très utile puisqu'il nous a permis de réaliser de grandes portées et c'est grâce à elles que nous avons obtenu de grands volumes libres et des façades très ouvertes". Une présence massive mais totalement imperceptible depuis l'extérieur puisque façade et toiture de la maison ont été habillées de grandes feuilles de zinc pliées comme l'on plie du papier à origami. "Ce matériau a été choisi pour ses qualités plastiques et esthétiques", précise Jacques Goubin.
Du béton, du bois, du zinc... Un véritable mélange ! Beaucoup de clients auraient sans doute été frileux à utiliser autant de matériaux dans une même maison mais pas Patrick Jouin. "En sa qualité de designer, ce qu'il aime au contraire, c'est explorer le champ des possibles", confirme l'architecte. Une audace récompensée en 2008 par l'obtention d'une mention spéciale dans le cadre du concours d'architecture organisé chaque année par le salon de la Maison Bois d'Angers.
Pour découvrir la maison du designer Patrick Jouin, cliquez sur suivant.

Fiche technique

:
Maître d'ouvrage : Patrick Jouin
Architectes : SLA Architecture
Entreprise zinc : Lisandre
Entreprise bois : Séquoia
Date de réception : juillet 2008
Surface de la maison : 173 m2
Surface de l'ouvrage en zinc : 149 m2
Le cocon zinc de Patrick Jouin

Projet à 4 mains

SLA Architecture
SLA Architecture © SLA Architecture
Le designer Patrick Jouin s'est tourné vers l'agence SLA Architecture, avec qui il avait l'habitude de travailler, pour l'aider à finaliser son projet de construction.
Projet à 4 mains

Plan façade - Le cocon zinc de Patrick Jouin

Plan façade - SLA Architecture
Plan façade - SLA Architecture © SLA Architecture
En ce qui concerne la silhouette générale de la maison, les architectes ont imaginé un bâtiment constitué de deux blocs distincts.
Plan façade - Le cocon zinc de Patrick Jouin

Coupe - Le cocon zinc de Patrick Jouin

Coupe - SLA Architecture
Coupe - SLA Architecture © SLA Architecture
Le terrain étant situé en zone inondable, la maison est juchée sur des pilotis en béton. L'espace disponible sous la maison pourrait ainsi être utilisé pour créer un garage et une terrasse couverte.
Coupe - Le cocon zinc de Patrick Jouin

Construction mixte - Le cocon zinc de Patrick Jouin

Construction mixte - Maison Patrick Jouin
Construction mixte - Maison Patrick Jouin © SLA Architecture - Valérie Bovio
Les architectes ont décidé d'opter pour un système constructif mixte : maçonnerie dans la partie inférieure de l'habitation et ossature bois dans la partie supérieure.
Construction mixte - Le cocon zinc de Patrick Jouin

Volume nuit - Le cocon zinc de Patrick Jouin

Volume nuit - SLA Architecture
Volume nuit - SLA Architecture © SLA Architecture - Valérie Bovio
La façade du volume réservé aux pièces de nuit est seulement ponctuée par deux hautes et étroites ouvertures tandis que celle du deuxième volume est presque entièrement vitré.
Volume nuit - Le cocon zinc de Patrick Jouin

Volume jour - Le cocon zinc de Patrick Jouin

Volume jour - SLA Architecture
Volume jour - SLA Architecture © SLA Architecture - Valérie Bovio
En plus de ses larges baies vitrées, le volume dédié aux pièces de jour est agrémenté d'un balcon en bois dont le garde-corps a été dessiné par Patrick Jouin.
Volume jour - Le cocon zinc de Patrick Jouin

Enveloppe zinc - Le cocon zinc de Patrick Jouin

Enveloppe zinc - SLA Architecture
Enveloppe zinc - SLA Architecture © SLA Architecture
Façade et toiture de la maison ont été habillées de grandes feuilles de zinc pliées comme l'on plie du papier à origami.
Enveloppe zinc - Le cocon zinc de Patrick Jouin

Enveloppe zinc - Le cocon zinc de Patrick Jouin

Enveloppe zinc - SLA Architecture
Enveloppe zinc - SLA Architecture © SLA Architecture
"Le zinc a été choisi pour ses qualités plastiques et esthétiques ", précise Jacques Goubin, l'un des architectes responsables du projet.
Enveloppe zinc - Le cocon zinc de Patrick Jouin

Détail façade - Le cocon zinc de Patrick Jouin

Détail façade - SLA Architecture
Détail façade - SLA Architecture © SLA Architecture - Valérie Bovio
Les architectes décrivent la façade comme "une sorte d'origami". "Grâce à elle, poursuivent-ils, la maison plie et déplie l'espace".
Détail façade - Le cocon zinc de Patrick Jouin
Nous vous recommandons

Deux artistes ont construit, sur un plateau rocheux de Norvège, une résidence secondaire recourant à un procédé original.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic