L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un château éco-responsable

Par C.Chahi
,
le 12 mars 2009
Chateau de la Bourdaisiere
Chateau de la Bourdaisiere © Château de la Bourdaisière
Le château de la Bourdaisière, demeure située au cœur de la Vallée de la Loire, s'apprête à subir d'importants travaux de rénovation. Son propriétaire, Louis Albert de Broglie veut en faire un exemple d'habitat écologique. Reste à trouver des solutions de restauration durable adaptables dans un bâtiment classé...
Trois ans. C'est le temps que s'est donné le prince Louis Albert de Broglie pour faire de son château "un exemple d'habitat écologique". Une lubie ? "Assurément pas", répond l'intéressé dont l'engagement en faveur de l'environnement remonte en réalité à plus de vingt ans et qui a fait de son château un véritable outil au service de la cause écologique. Depuis qu'il en est propriétaire, Louis Albert de Broglie y multiplie les actions et les événements pour sensibiliser les visiteurs aux enjeux de la préservation de la biodiversité et, plus largement, à toutes les questions en rapport avec le développement durable. Une démarche éco-responsable qu'il entend à présent poursuivre avec la restauration du château. Le prince met d'ailleurs la barre très haut : "je veux faire de mon château un cas pratique parfait de restauration durable, qu'il devienne un exemple de réflexion et d'analyse de choix techniques et de mises en place de solutions adaptées", explique-t-il.
Un plan d'action prêt pour fin 2009
Louis Albert de Broglie, propriétaire du château de la Bourdaisière.
Château de la Bourdaisière © Château de la Bourdaisière
Louis Albert de Broglie, propriétaire du château de la Bourdaisière.
 
Afin de mener à bien ce projet, Louis Albert de Broglie a sollicité l'aide d'ECO2 Initiative, un organisme certifié par l'ADEME pour la réalisation de Bilan Carbone. A charge pour lui d'analyser le fonctionnement et les besoins du château puis de proposer un plan d'action concret permettant à la fois d'économiser de l'énergie, de mieux gérer les déchets et d'apporter un meilleur confort à ses occupants. Au terme de cette réflexion, des travaux d'isolation devraient être entrepris fin 2009 au niveau du toit et des fenêtres. Ils permettront au château de mieux conserver la chaleur et, peut-être, comme l'espère le propriétaire, "de rester ouvert au public pendant l'hiver". Quant au chauffage, qui est actuellement assuré par une chaudière au fioul, il devrait lui-aussi être remplacé. Différents modes de production sont envisagés : biomasse, éolienne, panneaux solaires, géothermie.... "Toutes les solutions, du moment qu'elles n'endommagent pas le bâti existant et garantissent un bon retour sur investissement, sont envisageables, s'enthousiasme Louis Albert de Broglie. Le fait de nous trouver dans un château classé ne doit pas être considéré comme un frein". Le prince caresse d'ailleurs l'espoir de pouvoir remettre en service une vieille éolienne située dans le potager du domaine ou d'en faire fabriquer sa réplique exacte...
Dimension pédagogique
Parallèlement, des études seront également menées pour faire des économies d'eau et mieux gérer les déchets. Elles devraient aboutir sur la mise en place du tri sélectif, sur le recyclage du verre pour réaliser des constructions dans le jardin ou encore sur la transformation des déchets alimentaires en compost... "En combinant l'utilisation des ressources naturelles et la valorisation des ressources propres au château, notamment celles du potager, nous devrions pouvoir parvenir, même si l'objectif n'est pas là, à rendre le château presque complètement autonome", confie Louis Albert de Broglie.
Conscient que la réussite de son projet est conditionnée par un effort collectif, ce dernier a entrepris un travail de sensibilisation. Depuis 2008, le personnel du château et les visiteurs sont en effet incités à adopter des comportements éco-responsables. Dans une perspective pédagogique, toutes les étapes de la réflexion et des travaux seront d'ailleurs commentées et illustrées au fil des mois sur le site Internet du château. Un projet qui, espère le prince, devrait "servir de référent pour d'autres projets, publics et privés, afin de construire un monde meilleur pour nous et les générations futures". Rendez-vous à la fin de l'année 2009 pour le coup d'envoi des travaux.
Renseignements sur le : www.labourdaisiere.com
Un château éco-responsable
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic