L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Zoom sur les gîtes Panda

Par Leslie Cottenceau-Mathurin
,
le 24 juillet 2008
Gîte Panda de Thérèse Meurville-Dethune
Gîte Panda de Thérèse Meurville-Dethune © Meurville-Dethune
A l'heure des départs en vacances, certains préfèrent se ressourcer à la campagne plutôt que de se faire bronzer sur des plages bondées. Pour ces amoureux de la nature, Gîtes de France propose des hébergements dédiés à l'écologie : les gîtes Panda. Découverte.
Cela fait près de 20 ans que le label "Gîtes de France" propose des gîtes ruraux, des chambres d'hôtes ou encore des gîtes de séjour caractérisés par le sceau "Gîtes Panda". Choisis par WWF (Fonds Mondial pour la Nature) pour leur cadre exceptionnel et la volonté de leur propriétaire de s'ancrer dans le développement durable et la biodiversité, ils sont près de 300 dans tout l'Hexagone. Pourtant, cette appellation et ses spécificités sont encore peu connues de nos compatriotes.
Pour faire partie des gîtes Panda, il faut avant tout bénéficier d'un cadre privilégié : "l'environnement naturel autour du gîte doit être classé remarquable, explique Jean-Marie Gérard, propriétaire d'un gîte à Ohis, dans le nord de la France et labellisé Panda. C'est pour cela que les sites retenus sont souvent localisés dans un parc naturel régional ou national". C'est le cas des chambres et tables d'hôtes de Thérèse Meurville-Dethune : "il y a 18 ans, nous avons été parmi les tout premiers à recevoir ce label en France. Cela a été assez facile car nous sommes situés sur la forêt d'Orient, en Champagne, classée parc naturel ".
Matériaux sains et économie d'énergie
Gîte labellisé Panda de Jean-Marie Gérard à Ohis dans le nord de la France.
Gîte Panda de Jean-Marie Gérard
Gîte labellisé Panda de Jean-Marie Gérard à Ohis dans le nord de la France.
 
Au cadre extérieur s'ajoutent l'architecture et les matériaux utilisés dans l'habitation : "notre gîte a été construit en bois et avec les briques rouges typiques de la région de la Grande Thiérache", précise Jean-Marie Gérard. La consommation d'énergie est également surveillée : "les énergies fossiles sont très peu utilisées au profit de l'électricité qui produit peu de gaz à effets de serre. L'eau de pluie est également récupérée". Même chose pour Thérèse Meurville-Dethune qui a mis en place un chemin, en plus de la route : "pour donner envie aux pensionnaires de partir se balader à pied plutôt qu'en voiture".
Mais attention, écologie et développement durable ne veulent pas forcément dire confort spartiate. Pas question pour Jean-Marie Gérard de se mettre, notamment, aux toilettes secs : "l'objectif n'est pas de contraindre les locataires à se mettre au vert mais bien plus de faire passer un réel message écologique et d'amener progressivement à consommer durablement. Dans cette optique, les bains ne sont pas proscrits mais nous renseignons notre clientèle sur les avantages de la douche pour l'environnement".
Des propriétaires exemplaires
En premier lieu, c'est donc aux propriétaires de montrer l'exemple et leur motivation : "cela est d'ailleurs pris en compte pour la délivrance du label par WWF, souligne Jean-Marie Gérard. Il faut montrer patte blanche concernant les matériaux de construction utilisés pour le gîte. Ceux-ci doivent être traditionnels et le plus naturels possible". Les insecticides sont proscrits. La biodiversité est favorisée tant sur le plan de la flore que de la faune. Les haies ne doivent, par exemple, pas contenir plus de trois végétaux de la même espèce à la suite et certaines parcelles de terrain ne sont pas tondues pour ne pas nuire à la présence d'insectes et de petits rongeurs.
Pour joindre l'utile à l'agréable, toutes sortes d'activités consacrées à la nature ou aux traditions sont proposées aux locataires. Alors que le gîte de Thérèse Meurville-Dethune offre de superbes points de vue sur les lacs, Jean-Marie Gérard organise des randonnées équestres et des initiations de peinture à la chaux. De quoi satisfaire les petits comme les grands. Reste maintenant à faire passer le message dans l'Hexagone car, pour l'instant, les gîtes Panda sont davantage plébiscités par les étrangers. Sur cette seule année, 85% des clients de Thérèse Meurville-Dethune venaient d'Europe du nord et seulement 15% de France.
Zoom sur les gîtes Panda
Nous vous recommandons

Cette demeure californienne a retrouvé une nouvelle jeunesse grâce à une transformation pharaonique

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic