L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Tout savoir sur la domotique

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 10 novembre 2014
Quel est le rapport entre un volet roulant, un interphone et un variateur de lumière ? La domotique, bien sûr ! Derrière ce terme souvent mal compris, se cachent de nombreuses applications électroniques et multimédias qui facilitent la vie à la maison. Découverte.
La domotique, tout le monde en parle, mais peu de gens savent réellement expliquer le concept. L'imaginaire public s'arrête au milliardaire qui claque des mains pour allumer la lumière, et ferme entièrement sa maison en appuyant sur un seul bouton ! Mais le fantasme tend à rejoindre la réalité, avec le développement de systèmes de plus en plus performants.
Alors, que peut-on faire exactement avec la domotique ? Comment ça marche - et surtout, combien ça coûte ? Toutes les réponses à ces questions en pages suivantes.
Article publié en novembre 2011, mis à jour en novembre 2014.
Tout savoir sur la domotique

La domotique, qu'est ce que c'est ?

La domotique, qu'est ce que c'est ? - FP domotique
La domotique, qu'est ce que c'est ? - FP domotique © Legrand
Derrière ce terme barbare - et pourtant souvent entendu - se cache une définition un peu floue. "La domotique, c'est l'ensemble des technologies de l'électronique, de l'informatique et des télécommunications utilisées dans l'habitat" explique Damien Hasbroucq, de l'association Promotelec. Cela couvre donc aussi bien le volet roulant motorisé que le courant porteur en ligne, ou encore le câblage Internet.
Mais attention ! Il faut distinguer motorisation classique et domotique. "Lorsque j'actionne une télécommande pour ouvrir mon portail, c'est de la motorisation. En revanche, si cette même télécommande actionne aussi la porte du garage et la lumière de l'allée, alors c'est de la domotique" précise Damien Hasbroucq. Les différents équipements sont commandés par la même technologie, qu'elle soit filaire ou radio (voir page 3).
Comment ça marche ? La réponse en page suivante.
La domotique, qu'est ce que c'est ?

Système domotique filaire ou sans fil ?

Système domotique filaire ou sans fil ? - FP domotique
Système domotique filaire ou sans fil ? - FP domotique © Somfy
Il existe deux grandes familles de systèmes domotiques : filaire ou non filaire. Les deux sont compatibles, mais ne conviennent pas à toutes les constructions ni à toutes les utilisations. Explications.
Le système filaire est installé dans la maison au moment de sa construction. Il peut utiliser le câblage électrique (courant porteur en ligne), téléphonique (en perte de vitesse) ou informatique. Dans ce dernier cas, les câbles sont tirés en parallèle du réseau électrique, de manière à relier tous les équipements (volets roulants, éclairage, etc.) et les commandes (interrupteurs, écrans tactiles) à un tableau de communication, placé le plus souvent à côté du tableau électrique.
"C'est un peu l'entonnoir d'entrée des signaux, qui sont ensuite redistribués dans toute la maison" explique Mariline Thiebaut-Brodier, auteur du livre Domotique : préparez-vous à la révolution énergétique (voir page 6). L'avantage, c'est l'universalité du système. L'inconvénient, c'est qu'il faut réfléchir aux besoins futurs de la famille, afin de prévoir les prises nécessaires. "L'idéal est alors d'équiper toutes les pièces" ajoute Mariline Thiebaut-Brodier.

Commandes à distance

Dans le cas d'une rénovation, où le réseau filaire est plus coûteux à mettre en place, on optera pour un système sans fil. Les équipements sont alors actionnés par ondes radio, par le biais de télécommandes, de tablettes tactiles, ou plus simplement d'un smartphone ou d'un ordinateur. "C'est intéressant si l'on arrive au bout de la technologie initiale" suggère Damien Hasbroucq.
Plus cher (voir page 5), la technologie est plus simple à mettre en place, puisqu'elle ne nécessite pas de tirer des câbles. En revanche, tous les fabricants n'utilisent pas la même technologie ! "Certains se basent sur les normes européennes ou internationales, et leurs équipements sont donc compatibles entre eux, explique Mariline Thiebaut-Brodier. Mais pas tous !".
Le protocole le plus répandu est le KNX, basé sur la norme européenne, et utilisé par plusieurs grandes marques. D'autres utilisent Zigbee, basé sur la norme internationale, "un protocole qui a de l'avenir" selon Mariline Thiebaut-Brodier. D'autres encore ont développé leur propre "protocole propriétaire", un langage que ne comprendront pas les équipements des autres fabricants... Il faudra donc réfléchir soigneusement à ses besoins, et comparer les équipements proposés par les fabricants, avant de choisir.
La domotique, à quoi ça sert ? La réponse en page suivante.
Système domotique filaire ou sans fil ?

Les utilisations de la domotique

Les utilisations de la domotique - FP domotique
Les utilisations de la domotique - FP domotique © Legrand
"A chacun sa domotique !" Damien Hasbroucq note quatre familles de besoins auquel la domotique peut répondre. La plus connue est peut-être la sécurité domestique, avec en tête la vidéosurveillance. Un scénario possible ? Un détecteur de mouvement déclenche une alarme sonore et une caméra vidéo, qui filme les cambrioleurs en pleine action, et envoie les images sur le smartphone des habitants.
Mais la domotique intervient également dans la détection des fuites, grâce à l'installation de capteurs dans la maison. "Le propriétaire peut être averti en cas de fuite d'eau, ou d'incendie, lorsque le détecteur de fumée s'est mis en route" imagine Damien Hasbroucq.

Économies d'énergie et multimédia

Mis en avant dans le cadre de la réglementation thermique 2012, la domotique joue un rôle de plus en plus important dans la gestion de l'énergie. Pilotage des ouvertures (volets, brise-soleil), contrôle du chauffage et surveillance de la température intérieure, gestion centralisée de l'éclairage, voire de l'électroménager, sont autant d'utilisations possibles (et cumulables).
Plus ludique, la domotique se plie aux envies multimédias. Imaginez-vous confortablement installé dans votre canapé. A partir de votre tablette tactile, grâce à un scénario pré-enregistré, vous pouvez simultanément éteindre les lumières, dérouler l'écran de projection, allumer le rétroprojecteur pour lancer le film... voire débrancher le téléphone !
Des systèmes de diffusion sonore permettent également de transporter la musique partout dans la maison, par le biais de haut-parleurs intégrés. Plus généralement, la domotique permet aussi un accès multi-pièces aux télécommunications.

Des utilisations plus inattendues

Des lumières qui s'allument seules ou un volet qui s'abaisse sans effort, ce n'est plus seulement un gadget. "Le secteur le plus important, mais le plus méconnu, c'est l'aide au maintien à domicile des personnes âgées ou à mobilité réduite" ajoute Damien Hasbroucq. Les fabricants développent des systèmes programmables qui facilitent la vie des personnes handicapées. "La chute est l'une des causes principales de décès des personnes âgées, explique-t-il. On peut l'éviter en installant un détecteur de mouvement au pied du lit, qui déclenche la lumière du couloir jusqu'aux toilettes, par exemple".
Combien ça coûte ? La réponse en page suivante.
Les utilisations de la domotique

La domotique, combien ça coûte ?

La domotique, combien ça coûte ? - FP domotique
La domotique, combien ça coûte ? - FP domotique © Bubendorff
Difficile d'estimer précisément combien coûte une installation domotique complète. Le montant dépend, non seulement du type d'installation (filaire ou non) et du nombre d'équipements installés, mais aussi du nombre et du type de commandes choisies. Les écrans tactiles et autre serveur web qui permettent de contrôler les équipements à distance, sont les éléments les plus chers du système.
On a tendance à penser que la domotique coûte cher. Pourtant, dans une installation filaire, les câblages en eux-mêmes sont parfaitement abordables. "Ce sont les motorisations et les systèmes radio qui pèsent dans le prix total" explique Mariline Thiebaut-Brodier. Des équipements plus sophistiqués, comme une station météo connectée aux volets roulants, augmentent sensiblement la facture.
Quelques exemples : comptez environ 100 euros pour une télécommande radio, 600 pour un écran tactile. Pour un système d'éclairage d'une douzaine de lampes, contrôlées par un détecteur de mouvement, la facture avoisine les 4.000 euros, hors pose. Si vous souhaitez un équipement beaucoup plus sophistiqué, prévoyez jusqu'à plusieurs dizaines de milliers d'euros ! La preuve en image, avec cette maison toute équipée.
La suite de l'article en pages suivantes.
La domotique, combien ça coûte ?

Pour en savoir plus sur la domotique

Journées nationales de la domotique 2014
Journées nationales de la domotique 2014 © Promotelec
Du 14 au 30 novembre prochains, l'association Promotelec organise les journées Nationales de la Domotique. Au programme : des visites gratuites de logements et de showrooms équipés de solutions "connectées" innovantes. Un rendez-vous à ne pas manquer pour en savoir plus sur cette nouvelle facette de notre habitat. Cliquez ici pour en savoir plus.

Pour aller plus loin :

Mariline Thiebaut-Brodier est l'auteur du livre Domotique : préparez-vous à la révolution énergétique. Cette deuxième édition augmentée satisfera les appétits avides de réponses sur le sujet ! L'auteur présente, de manière quasi exhaustive, les techniques et normes en vigueur, les utilisations de la domotique aussi bien électriques que multimédia, et leur intérêt dans l'avenir - en particulier pour mettre en place les réglementations thermiques à venir.
Domotique - sécurité, confort, économies : préparez-vous à la révolution énergétique par Mariline Thiebaut-Brodier
Editions Elektor-Publitronic
256 pages
ISBN : 978-2-86661-182-8
Prix public indicatif : 32,50 €
Pour en savoir plus sur la domotique
Nous vous recommandons

Cette maison familiale avait du potentiel mais il fallait beaucoup d'imagination pour s'y projeter. Découvrez l'incroyable métamorphose.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic