L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Radiographie du logement par l'Insee : les cinq points à retenir

le 30 avril 2015
logements
logements
L'Insee vient de publier une photographie du logement à fin 2013. A cette date, la France comptait 28 millions de résidences principales. Dans quels types de logements vivent les Français ? Quelles sont les surfaces ? Quels sont les points d'amélioration ? Découvrez les principaux résultats de l'étude.
L'Insee vient de livrer une photographie du logement à fin 2013. Surface, type de logements, défauts, attentes ont été passés au crible afin de dresser un panorama du logement en France.
1 - Plus de la moitié des résidences principales sont des maisons individuelles
La France métropolitaine affiche 28 millions de résidences principales à fin 2013. Près de six ménages sur dix sont propriétaires de leur résidence principale (58 %) dont près de 20 % d'accédants. "Après avoir augmenté dans les années 2000, le flux annuel moyen des acquéreurs récents est revenu à des niveaux plus faibles", note l'Insee. A noter que 80 % des propriétaires vivent dans une maison.
2 - Location : la surface moyenne par personne stagne
En 2013, la surface d'un logement est à peu près similaire à celle de 2006 (91 m2). "Cette stabilité recouvre des tendances différentes dans l'habitat individuel et dans le collectif. Alors que la surface des maisons a continué d'augmenter très légèrement, celle des appartements, qui stagnait depuis 25 ans, est en recul", analyse l'Insee.
Résultat : la surface moyenne par personne a augmenté de près de 10 m2 depuis les années 1980, notamment dans l'habitat individuel, où elle s'établit à 45,1 m2 contre 32,4 m2 dans le collectif. Si elle poursuit sa hausse chez les propriétaires, elle stagne chez les locataires.
A noter que les logements comptent en moyenne 4 pièces, nombre stable depuis 20 ans.
3 - Un ménage sur quatre déclare vouloir changer de logement ou y être contraint
Depuis les années 70, les occupants observent une amélioration de leur logement. Un constat appuyé par des chiffres puisque selon l'Insee "15 % des ménages considéraient leurs conditions de logement comme insuffisantes ou très insuffisantes en 1973, ils ne sont plus que 6 % en 2013".
Néanmoins, en 2013, comme en 2006, un ménage sur quatre dit vouloir changer de logement ou y être contraint et, "dans ce deuxième cas pour des raisons essentiellement professionnelles ou familiales".
4 - 2,7 millions de ménages vivent en situation de surpeuplement
Chiffre inquiétant : 2,7 millions de ménages vivent en situation de surpeuplement. Une difficulté qui touche plus spécifiquement les ménages de l'unité urbaine de Paris (21 % d'entre eux, hors étudiants). "Il est moins prononcé mais relativement important dans les unités urbaines de plus de 100 000 habitants (de l'ordre de 9 %)", complète l'enquête.
5 - Humidité, isolation thermique et fenêtres, les trois principaux défauts des logements
En 2013, moins de 1 % des logements étaient privés d'un des trois éléments de confort sanitaire de base que sont l'eau courante, une baignoire ou une douche, des WC à l'intérieur, note l'étude. Concernant les défauts, susceptibles de gêner la sécurité ou à la santé des occupants d'un logement, ceux qui sont les plus souvent cités sont la présence d'humidité (20,65%), les infiltrations d'eau (8,61%), les fenêtres qui laissent passer l'air (19,73%), la mauvaise isolation thermique des toits ou des murs (20,56%).
Radiographie du logement par l'Insee : les cinq points à retenir
Nous vous recommandons

Pour les maisons qui ont la chance d'être implantées dans un joli cadre, la transparence est un choix pertinent.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic