L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

L'isolation des sols

Pour commencer, il est important de savoir que le sol peut engendrer jusqu'à 16 % de déperdition de chaleur. L'intérêt d'isoler correctement le sol d'une maison trouve avec ce chiffre tout son sens.


Une bonne isolation du sol présente de nombreux avantages. Elle permet d'éviter l'entrée du froid dans la maison, de limiter la perte de chaleur tout en supprimant les phénomènes intempestifs d'humidité. D'autre part, l'isolation acoustique apporte un confort de vie supplémentaire au sein d'un foyer. Pour que l’isolation soit efficace, il est important de bien choisir son isolant.
Isolation des sols lors de la construction
S'il est admis qu'un simple revêtement de sol constitue déjà un isolant, il est préférable d'envisager l'isolation du sol de manière plus globale. Cave, vide-sanitaire ou encore terre-plein. Les solutions sont à adapter en fonction des lieux où se trouve le sol à isoler.
La création d'un vide sanitaire lors de la construction d'une maison permet d'isoler le sol de la terre et ainsi de le mettre à l'abri de tout épanchement d'eau. Avec une hauteur comprise entre 20 et 50 cm, le vide sanitaire doit nécessairement laisser traverser l'air. C'est à cet endroit qu'il est important de poser un isolant. Et pour aller encore plus loin, un plancher chauffant ou une dalle flottante peuvent être envisagés.
Lorsque le sol se trouve sur ce qu'on appelle un terre-plein des solutions existent aussi. Il y a d'abord la dalle flottante qui s'appuie directement sur le matériau isolant. Le hourdis polystyrène est mis en place entre les poutres de béton situées sur le sol, sur lesquelles la dalle de béton est coulée. Ou encore la dalle sur terre-plein, solution dans laquelle le matériau isolant est placé directement sur le sol. Ce dispositif n'est envisageable que lorsque le sol est sain.
Dans les régions aux températures plus chaudes, l'isolation périphérique des fondations peut représenter une alternative. Cette technique propose une isolation, dite extérieure, des murs de soubassement.
Les isolants pour le sol
En matière d'isolants, il est préférable de privilégier des fibres minérales comme la laine de verre ou la laine de roche. Ce type d'isolants a pour caractéristique de conserver les calories (de chaleur) et garantir de bonnes performances d’isolation acoustique.
Qu'ils soient en laines minérales ou en fibres végétales, les isolants de sols présentent une forte résistance thermique qui sera proportionnelle à l'épaisseur du matériau envisagé. Il est donc conseillé de poser un isolant d'une large épaisseur, de 20 à 30 centimètres si possible.
En rouleaux, en panneaux ou en vrac, les isolants de sol sont vendus sous de nombreux conditionnements. Il en existe plusieurs sortes qui répondent à tous besoins.
Ainsi, la laine de verre, isolant traditionnel, présente de très bonnes caractéristiques thermiques et acoustiques tout comme la laine de roche qui est également résistante aux flammes. La laine de verre propose un rapport qualité/prix intéressant. Elle fait partie des matériaux isolants les plus compétitifs sur le marché.
Enfin, les panneaux en polystyrène expansé et extrudé proposent de bonnes performances thermiques mais offrent des propriétés acoustiques de moins bonne facture. De plus le polystyrène expansé n'est pas résistant au feu. C'est pour cette raison qu'il doit être ignifugé ou couplé à un matériau non combustible.
Les normes des isolants pour le sol
Pour obtenir des informations sur les propriétés qualitatives d'un isolant, il faut se référer à sa résistance thermique "R" mentionnée sur l'emballage. Plus "R" affiche un chiffre important, plus le matériau choisi sera efficace en termes d'isolation. Il est généralement conseillé de prendre un isolant dont la norme "R" est égale au minimum, à 2,5. D'autre part, un isolant qui affiche la norme "Acermi" sur son emballage prouve qu'il est résistant à l'eau et au feu. Les aides pour l'isolation des sols
Il existe de nombreuses aides et avantages fiscaux alloués sous certaines conditions aux propriétaires et locataires qui isolent leurs logements selon les normes en vigueur (Crédits d'impôt, aides de l'Agence Nationale de l'Habitat, TVA réduite, subventions des collectivités locales…).
Dans cette jungle nébuleuse, l'ADEME et les espaces Info Energie régionaux constituent des sources d'informations intéressantes. A noter que le crédit d'impôt et la TVA à 5,5% ne sont accessibles que si la vente et la pose des isolants sont effectuées par un professionnel.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic