L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La maison en brique

Déjà utilisée il y a 5000 ans avant JC, la brique n'a pas encore fini de séduire les constructeurs de maison. En plus d'être esthétique, le bloc d'argile cuite présente en effet de nombreux avantages.


Les propriétés de la brique
La brique est tout d'abord écologique dans sa fabrication en raison de l'absence de nocivité pour l'homme et son environnement. La brique est ensuite un bon isolant, avec une résistance thermique doublement plus efficace que le bloc béton. Elle agit même comme un régulateur de température, emmagasinant la chaleur durant la journée pour la restituer la nuit.
Résistante au temps – comme le prouve la Grande muraille de Chine –, l'argile cuite possède un autre atout : elle absorbe l'humidité pour la rejeter vers l'extérieur, rendant ainsi l'intérieur plus sain (capacité hygro-régulante). On lui reconnaît encore des propriétés incombustibles, elle ne dégage aucun gaz toxique et elle constitue un bon rempart contre les insectes et les rongeurs.
La brique que l'on trouve encore le plus souvent aujourd'hui est ce qu'on appelle la brique creuse, de 20 centimètres de large. Mais depuis la Mésopotamie, bien des progrès ont été réalisés. En ce qui concerne les joints, par exemple, puisque la pose des briques modernes ne nécessite plus de joints de mortiers horizontaux (et réduit d’autant le nombre de ponts thermiques), elles sont tout simplement collées. Certaines, dites de "type A" présentent en outre une meilleure résistance thermique. 
La brique Monomur
La brique alvéolaire, ou Monomur, est apparue dans le paysage de la construction des maisons traditionnelles. Née en 1999, elle marie les qualités mécaniques et thermiques de la terre cuite avec les propriétés isolantes de l'air et elle se présente comme "la brique qui se moque du chaud et du froid". Sa résistance thermique est telle qu'elle ne nécessite par l'ajout d'un isolant intérieur si ce n'est un simple enduit de plâtre. Vous pouvez néanmoins rajouter un isolant pour une isolation parfaite.
Les qualités isolantes, l'absence de ponts thermiques et l'épaisseur de la brique Monomur permettent d'éviter la déperdition de chaleur en hiver et de garder la maison à température ambiante en été. La brique offre une inertie thermique très bonne. En outre, la composition exclusivement minérale de cette brique ne laisse pas de place à l'humidité et aux moisissures, pas plus qu'aux substances polluantes ou aux composés volatiles organiques. 
Aujourd'hui, certaines maisons bioclimatiques ou HQE sont construites avec des briques alvéolaires. Et si la brique Monomur est plus coûteuse qu'une brique traditionnelle, elle permet a contrario de faire sa facture de chauffage et ne nécessite pas la pose d’un isolant supplémentaire.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic