L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un petit pavillon devient grand et performant

Par
,
le
Datant de 1971, une maison de constructeur de 86 m² voit sa surface presque doublée, et sa consommation énergétique divisée par quatre. Grâce à une rénovation thermique et une surélévation très technique, le bien a pris de la valeur, tout en s'adaptant aux exigences environnementales actuelles.
Un petit pavillon, vieux de 35 ans, peut-il reprendre de la valeur ? Oui, répond Gérard Le Flohic, directeur général de Phénix Evolution (Groupe Geoxia) et co-président de l'association des Thermorénovateurs. En réalisant une surélévation et une rénovation thermique totale, l'entreprise a divisé par quatre la consommation énergétique d'une maison francilienne. "Un chantier lancé dans des conditions particulières" explique Gérard Le Flohic.
Un logiciel d'aide à la rénovation
L'histoire de ce chantier commence en effet par la fin. En 2005, Phenix Evolution répond à un appel à candidatures de la fondation Bâtiment-Energie, dans le but d'améliorer les performances énergétiques des constructions existantes. Lauréate du concours, l'entreprise s'allie au Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), à EDF Recherche & développement, et à l'Ecole des Mines de Paris, pour imaginer le logiciel Odmir 4.
Cet outil a été pensé pour les maisons individuelles candidates à une rénovation. Il évalue les consommations actuelles de la bâtisse, liste les travaux prioritaires permettant d'améliorer ses performances énergétiques par un facteur 4, et propose des solutions en matière de confort. "Pour illustrer ce que nous proposions, nous avons lancé le chantier de St-Fargeau-Ponthierry" indique Gérard Le Flohic.
Découvrez la suite de l'article en pages suivantes.
Un petit pavillon devient grand et performant

Une surélévation très technique

Une surélévation très technique - Avant/après rénovation Thermorenov
Une surélévation très technique - Avant/après rénovation Thermorenov © Thermorenov
Construite en 1971, cette maison Phenix était destinée à la vente, mais méritait une rénovation. "Elle avait subi quelques améliorations dans les années 80, mais son niveau de performance énergétique était bas" explique Gérard Le Flohic. En 2007, la maison devient alors la vitrine du savoir-faire de l'époque, aussi bien en matière de rénovation thermique que de confort.
"Sur le marché, la valeur de la maison était plutôt dans la tranche basse, nous avons voulu lui apporter un coup de jeunesse" raconte le directeur général. Les 86 m² de la maison de plain-pied ne sont plus suffisants pour le marché actuel. Le chantier commence donc par la création d'un étage, grâce à une surélévation de la toiture.
Pour ce faire, artisans et ingénieurs ont mis en œuvre une technique unique : la surélévation repose sur une charpente autoportante et une structure métallique en acier. "La charpente existante est démontée puis remontée, sans que les habitants n'aient besoin de quitter le chantier" explique Gérard Le Flohic. La petite maison gagne ainsi 50 m² sous les toits, soit trois chambres et une salle de bains.
Découvrez la suite de l'article en pages suivantes.
Une surélévation très technique

La consommation énergétique divisée par 4

La consommation énergétique divisée par 4 - Avant/après rénovation Thermorenov
La consommation énergétique divisée par 4 - Avant/après rénovation Thermorenov © Thermorenov
Vient ensuite la phase thermique de la rénovation. Le pignon, devenu beaucoup plus grand, et la façade nord de la maison sont isolés par l'extérieur. Les combles nouvellement aménagés sont isolés sur une épaisseur totale de 25 cm, et des panneaux solaires thermiques sont installés sur le toit côté sud, pour alimenter un ballon d'eau chaude sanitaire.
Ajoutez à cela de nouvelles menuiseries, une pompe à chaleur air/air et une ventilation double flux, et vous obtenez une maison qui divise par quatre sa consommation d'énergie ! "C'est grâce à l'association de technologies cohérentes et d'équipements très performants" explique Gérard Le Flohic.
Associer des technologies performantes
Selon les estimations de Phenix Evolution, le chantier aura coûté moins cher que la revente de la maison, et le rachat d'un bien neuf plus grand. "La démarche permet de remettre sur le marché un bien ancien, dont la valeur avait beaucoup baissé compte tenu des attentes actuelles" indique Gérard Le Flohic.
Loin des constructions passives, la maison présente tout de même des performances impressionnantes, compte tenu de son âge. Après rénovation, le diagnostic de performance énergétique (DPE) de la bâtisse est passé de E à B. Elle est donc plus économe qu'une maison neuve construite à la même époque, qui doit être classée C au moins, selon la réglementation thermique de 2005.
Mais le but recherché n'est pas de faire une maison extraordinaire. "Nous souhaitions surtout montrer que rénover une maison individuelle, au point de la rendre plus performante qu'une maison neuve, c'est possible et maîtrisé" explique Gérard Le Flohic.
Découvrez les photos de la maison et du chantier en pages suivantes.
La consommation énergétique divisée par 4

Avant la rénovation - Pignon

Avant la rénovation - Pignon - Avant/après rénovation Thermorenov
Avant la rénovation - Pignon - Avant/après rénovation Thermorenov © Thermorenov
La maison de constructeur datait de 1971.
Avant la rénovation - Pignon

Avant la rénovation - Ailes

Avant la rénovation - Ailes - Avant/après rénovation Thermorenov
Avant la rénovation - Ailes - Avant/après rénovation Thermorenov © Thermorenov
De plain-pied, la maison offrait seulement 86 m² de surface habitable.
Avant la rénovation - Ailes

Avant la rénovation - Jardin

Avant la rénovation - Jardin - Avant/après rénovation Thermorenov
Avant la rénovation - Jardin - Avant/après rénovation Thermorenov © Thermorenov
Avant d'être vendu, le pavillon méritait une nouvelle jeunesse, notamment au niveau de la façade.
Avant la rénovation - Jardin

Avant la rénovation - Façade

Avant la rénovation - Façade - Avant/après rénovation Thermorenov
Avant la rénovation - Façade - Avant/après rénovation Thermorenov © Thermorenov
Les menuiseries avaient été changées dans les années 80, mais la maison présentait tout de même des performances énergétiques faibles.
Avant la rénovation - Façade

Surélévation

Surélévation - Avant/après rénovation Thermorenov
Surélévation - Avant/après rénovation Thermorenov © Thermorenov
Pour l'extension, la technique de surélévation est très complexe. Une charpente autoportante et une structure métallique en acier sont mises en place. La charpente d'origine est ensuite démontée puis remontée.
Surélévation

Isolation par l'extérieur

Isolation par l'extérieur - Avant/après rénovation Thermorenov
Isolation par l'extérieur - Avant/après rénovation Thermorenov © Thermorenov
La rénovation thermique du bien inclut une isolation thermique par l'extérieur, sur deux des côtés de la maison. La surélévation a elle aussi été isolée de manière stricte.
Isolation par l'extérieur

Après la rénovation - Pignon

Après la rénovation - Pignon - Avant/après rénovation Thermorenov
Après la rénovation - Pignon - Avant/après rénovation Thermorenov © Thermorenov
Côté rue, la surélévation est impressionnante ! La pente du toit a également changé.
Après la rénovation - Pignon

Après la rénovation - Ailes

Après la rénovation - Ailes - Avant/après rénovation Thermorenov
Après la rénovation - Ailes - Avant/après rénovation Thermorenov © Thermorenov
La toiture a également été refaite, apportant une nouvelle jeunesse à la maison.
Après la rénovation - Ailes

Après la rénovation - Jardin

Après la rénovation - Jardin - Avant/après rénovation Thermorenov
Après la rénovation - Jardin - Avant/après rénovation Thermorenov © Thermorenov
Les menuiseries ont été changées. Des panneaux solaires thermiques installés sur le toit alimentent un ballon d'eau chaude sanitaire.
Après la rénovation - Jardin

Après la rénovation - Façade

Après la rénovation - Façade - Avant/après rénovation Thermorenov
Après la rénovation - Façade - Avant/après rénovation Thermorenov © Thermorenov
Grâce à la surélévation, la maison a gagné 50 m², soit 3 chambres et une deuxième salle de bains.
Après la rénovation - Façade

Après la rénovation - Puits de lumière

Après la rénovation - Puits de lumière - Avant/après rénovation Thermorenov
Après la rénovation - Puits de lumière - Avant/après rénovation Thermorenov © Thermorenov
Un puits de lumière a été créé dans le toit, pour apporter un éclairage naturel dans la salon, et économiser ainsi un peu d'énergie.
Après la rénovation - Puits de lumière
Nous vous recommandons

Direction le Canada, dans une magnifique habitation, totalement immergée en pleine nature, offrant une vue imprenable sur le fleuve du Saint-Laurent.