L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES
Bien choisir ses lampes électriques
Par
,
le

Lampes électriques - Lampes à incandescence halogène

4/6
ampoule
ampoule

Les ampoules à incandescence n'ont pas complètement disparu ! On trouve encore des lampes halogènes à haute efficacité. Comme leurs petites sœurs, elles contiennent un filament, baigné dans un gaz halogène à haute pression. C'est l'échauffement de ce filament qui produit la lumière.

C'est la gamme de lampe la moins chère du marché (3 à 10 euros), mais c'est aussi la moins efficace énergétiquement (environ 20 lm/W). Elle fournit une lumière brillante d'une température de couleur de 2.700 kelvins, c'est-à-dire comparable à celle des ampoules classiques, et une lumière semblable à celle du jour (IRC de 100%).

La durée de vie des lampes halogènes (2.000 heures) est sensiblement plus élevée que celle des lampes à incandescence (1.000 heures), mais reste nettement moins importante que celle des autres alternatives sur le marché.

Pour quel usage ?

Moins performante que les autres alternatives, la lampe halogène est à réserver aux lieux où le rendu des couleurs doit être le meilleur. Elles peuvent être utilisées avec un variateur de lumière, contrairement aux lampes fluocompactes.

La suite de la fiche pratique en pages suivantes.

Lampes électriques - Lampes à incandescence halogène
  • Bien choisir ses lampes électriques
  • Lampes électriques - Des watts aux lumens
  • Lampes électriques - Température de couleur et indice de rendu de couleur
  • Lampes électriques - Lampes à incandescence halogène
  • Lampes électriques - Lampes fluorescentes compactes
  • Lampes électriques - Lampe à diodes électroluminescentes (LED)
Partagez - commentez
Vos commentaires
à lire aussi
VIDEO : Mon truc déco, trois astuces récup' dans un petit appartement
À la télévision et dans les magazines, on vous dit sans cesse comment aménager votre intérieur. Et si, pour une fois, c'était vous qui nous donniez vos conseils et vos astuces déco ? Découvrez le premier épisode de "Mon truc déco" sur le ...
Nous vous recommandons

A flanc de colline, sur un terrain rocailleux, un couple de propriétaires a fait construire une maison passive qui consomme 15 kWh/m2/an. Son enveloppe compacte et étanche, couplée à une ventilation double flux, assure une température constante été comme hiver.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic