L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Bien choisir son barbecue

Par Rouba Naaman
,
le 4 juillet 2011
Le traditionnel barbecue au charbon de bois est aujourd'hui concurrencé par les modèles électriques ou au gaz. Le choix est cornélien, et dépend de nombreux critères pas toujours évidents. Apprenez à vous poser les bonnes questions grâce à notre fiche pratique.
Selon une étude de TNS-Sofres pour Campingaz d'avril 2011, la pratique du barbecue est essentiellement associée à la convivialité (68% des personnes interrogées) et au soleil (61%).
La saison des chipolatas et merguez ayant sonné, vous souhaitez vous aussi, comme 75% des Français, savourer des grillades en famille ou entre amis.
N'hésitez plus entre les différents modèles de barbecue, grâce à nos conseils d'achat en pages suivantes !
Bien choisir son barbecue

Les questions-clefs

Les questions-clefs - Bien choisir son barbecue
Les questions-clefs - Bien choisir son barbecue © Favex
"La première chose à déterminer, c'est l'utilisation que l'on va faire du barbecue" explique Xavier Pourchon, vice-président de la Fédération française de barbecue (FFBQ). Le nombre habituel de convives, l'emplacement du barbecue, voire le règlement de votre copropriété, et bien sûr le budget, définissent les critères de choix principaux.
Grande tablée familiale (58% des Français) ou petit dîner entre amis (35%) ? Choisissez la capacité du barbecue (indiquée, en général, en nombre de personnes) et sa puissance en fonction. Pour la taille de l'appareil, vous aurez le choix parmi une large gamme, entre le petit barbecue démontable et la massive installation digne d'une cuisine d'extérieur.
La forme de l'appareil importe peu sur la qualité de la cuisson, et la mode est aux appareils ronds. "Ils dégagent une chaleur plus homogène sur l'ensemble de la grille, mais ils sont moins facile à charger" affirme Xavier Pourchon. A quand les saucisses en arc de cercle ?

Sécurité, prix et fréquence d'utilisation

Sécurité oblige, les barbecues au charbon et au gaz sont interdits en intérieur. Certaines copropriétés interdisent également leur utilisation sur les balcons et les terrasses. Renseignez-vous avant d'investir ! Pensez également à l'emplacement du barbecue, pour y installer éventuellement une source de lumière.
"Si vous ne prévoyez d'utiliser votre barbecue que deux fois dans l'année, il est inutile d'investir dans un produit très perfectionné" explique Xavier Pourchon. "Vous trouverez un modèle convenable pour une cinquantaine d'euros". En revanche, les grands amateurs de grillages pourront investir dans un barbecue en dur.
Il existe trois grandes familles de barbecues - et presque trois écoles d'amateurs ! Entre le charbon de bois, le gaz et l'électrique, le choix se fait selon vos goûts culinaires, votre impatience et... votre paresse ! Découvrez comment choisir entre les trois en page suivante.
Les questions-clefs

Le charbon de bois, pour la saveur

Le charbon de bois, pour la saveur - Bien choisir son barbecue
Le charbon de bois, pour la saveur - Bien choisir son barbecue © Weber
Dans l'esprit populaire, le barbecue est une affaire d'hommes (80% des Français interrogés) et de feu. Bois et charbon de bois riment donc indubitablement avec grillades et convivialité. "Gustativement, le barbecue au charbon de bois est le plus intéressant" insiste Xavier Pourchon. Le goût grillé et fumé des aliments y est évidemment pour beaucoup.
Mais le barbecue au bois est aussi très accessible : les modèles les plus simples coûtent quelques dizaines d'euros. Les sacs de charbon de bois sont également très abordables (environ 30 centimes d'euros le litre), et l'utilisation de bois est également possible.
L'inconvénient de ce mode de cuisson est son entretien, contraignant à cause des graisses brûlées et des grilles souillées. La question de la sécurité se posera par ailleurs, dès le choix de l'emplacement de l'appareil : évitez les lieux de passage, pour limiter le risque d'accident ! "Après tout, c'est du feu, il y a donc un risque au même titre qu'une cheminée" tempère Xavier Pourchon.
Il est aussi considéré comme fastidieux à démarrer ! Qui n'a pas à l'esprit l'image d'un père éventant les braises pour qu'elles prennent ? "Ce n'est pas évident, mais il existe aujourd'hui des techniques 100% écologiques et très simples à mettre en œuvre" précise Xavier Pourchon.
Notre spécialiste a d'ailleurs une astuce bien à lui, "infaillible" : il tord des feuilles de papier journal, et les enroule autour d'une bouteille. Il place le manchon de papier ainsi constitué au fond du barbecue, retire la bouteille, et recouvre ce tube de charbon de bois. Une allumette pour enflammer le papier, et le tour est joué : les braises sont prêtes en moins de dix minutes.
Le charbon de bois, pour la saveur

Le gaz, pour la rapidité

Le gaz, pour la rapidité - Bien choisir son barbecue
Le gaz, pour la rapidité - Bien choisir son barbecue © OutdoorChef
Impatients, le barbecue au gaz est fait pour vous ! Prêt à utiliser en quelques minutes, il est facile à allumer (souvent grâce à un simple bouton) et à utiliser. Ce sont des pierres de lave, placées au dessus des brûleurs, qui diffusent la chaleur. Plus le nombre de brûleur est important, plus la cuisson sera homogène. De même, les plaques de fonte émaillée (qui remplacent parfois les pierres de lave) répartissent mieux la chaleur.
Le bémol du gaz est avant tout sa taille, puisqu'il faut prendre en compte l'emplacement de la bonbonne. Il existe des bouteilles plus petites, dont la durée de vie est cependant limitée.
Le prix de ces appareils est souvent un peu plus élevé (à partir de 80 euros). "L'entretien du barbecue au gaz est également plus coûteux" précise Xavier Pourchon. Poreuses, les pierres de lave absorbent en effet les graisses, et doivent être changée tous les deux ans.
Le gaz, pour la rapidité

L'électrique, pour la simplicité d'entretien

Sélection barbecues
Sélection barbecues © Tefal
Encore plus facile à utiliser, le barbecue électrique s'impose dans les foyers. Il est une bonne alternative dans les copropriétés où le gaz est interdit, ou sur les balcons où le charbon est banni. Mais il ne se baladera pas aussi facilement que les autres modèles, à cause... de son branchement !
Xavier Pourchon est formel : "à poser au centre de la table", ou sur pieds mobiles dans le jardin, le barbecue électrique est sécurisant. "Il ne nécessite aucun entretien" ajoute-t-il. Attention cependant à choisir un modèle suffisamment puissant (1.600 W au grand minimum), pour ne pas risquer d'attendre longtemps son déjeuner ! Très accessible, il coûte de 30 à plus de 300 euros.
L'électrique, pour la simplicité d'entretien

Les conseils du spécialiste

Les conseils du spécialiste - Bien choisir son barbecue
Les conseils du spécialiste - Bien choisir son barbecue © Favex
Faites durer le plaisir du barbecue, en entretenant votre appareil. Optez pour un fond en fonte, "plus solide", précise Xavier Pourchon. Les grilles peuvent être en aluminium recouvert de nickel ou de chrome, mais "si vous comptez utiliser le barbecue régulièrement, préférez une grille en acier inoxydable, recouverte de céramique" conseille-t-il. Une grille épaisse permet de mieux transmettre la chaleur.
Ne négligez pas la sécurité ! "Choisissez un barbecue le plus stable possible, et mettez-le dans l'endroit où il y a le moins de passage" insiste Xavier Pourchon. Attention aux enfants, aux animaux, et aux produits inflammables. "N'allumez surtout pas le barbecue au charbon avec du pétrole ou de l'alcool !" prévient-il. L'allumette pourrait en effet enflammer les vapeurs.
Si vous optez pour un barbecue au charbon, assurez-vous que la hauteur de la grille est réglable : vous pourrez ainsi la remonter si les braises ont trop pris, et éviter ainsi d'avoir à surveiller la cuisson sans interruption. "Sans ça, le barbecue devient une contrainte, et non plus un plaisir convivial !" affirme Xavier Pourchon.
Les conseils du spécialiste
Nous vous recommandons

Découvrez la transformation époustouflante d'un appartement familial au coeur de Paris.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic