L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Jardiner en ville, ça s'apprend !

Par Céline Chahi
,
le 26 février 2018
Jardiner en ville, ça s'apprend !
Jardiner en ville, ça s'apprend ! © Les Fermes de Gally
Parce que jardiner en ville, ça s'apprend, les Fermes de Gally relancent leur Microferme : un lieu d'échanges et de partage destiné à faire connaître au grand public des techniques simples pour planter, cultiver et récolter en ville. Pas besoin d'un vaste espace, ni d'un important budget pour faire pousser des fruits et des légumes !
"Reconnecter l'urbain au jardinage", telle est l'ambition des Fermes de Gally, situées sur la commune de Saint-Cyr-l'École, au cœur de la plaine de Versailles. L'entreprise, dont le savoir faire historique est l'agriculture mais aussi l'horticulture, s'apprête à relancer pour la deuxième année consécutive son opération de Microferme.
A partir du mois d'Avril, elle dédie une zone de son domaine à l'apprentissage du jardinage urbain. Sur place : un potager avec notamment des poules, des ruches, un hôtel à insectes, et un composteur. "L'idée est de montrer aux gens que l'on peut réussir à faire pousser des choses même lorsque l'on ne dispose que d'un balcon de 3/4 m2 ou d'un petit jardin. Il n'y a pas forcément besoin d'avoir beaucoup d'espace, l'essentiel est de connaître les bonnes techniques", assure Bruno Gansel, responsable de la communication des Fermes de Gally. "Lorsqu'on les maîtrise, il est facile d'obtenir un résultat et cela ne nécessite pas un investissement important", poursuit-il.
<b>Pas besoin d'avoir un jardin pour jardiner !</b
Pas besoin d'avoir un jardin pour jardiner !© Les Fermes de Gally
 

Pas besoin d'avoir un jardin pour jardiner !

L'idée est que l'espace devienne un lieu d'échanges et de partage. D'ailleurs, un jardinier est présent en permanence sur place pour répondre aux questions des jardiniers amateurs. "Les solutions et techniques proposées s'adaptent à tous les milieux. Pour la plupart hors sol, elles s'affranchissent des contraintes du sol. Plus besoin d'avoir de la terre de bonne qualité, voire même plus d'obligation d'avoir un carré de jardin pour planter et récolter", commente Bruno Gansel. Pas de miracle donc mais des techniques telles que la culture sur botte de paille. "La botte de paille sert de support de culture et fournit des nutriments aux plantes", nous explique-t-on. Aure avantage : la zone de plantation est bien délimitée. On peut ainsi réussir à faire pousser fruits et légumes... sur une botte de paille !
Autre technique largement évoquée : celle du compostage. "Elle permet de recycler une partie de ses déchets ménagers tout en créant un engrais 'sain' pour les plantations",. De quoi mettre toutes les chances de son côté pour végétaliser son jardin et ce quelle que soit sa superficie ! Le compostage pourra être mis à profit pour pratiquer la culture sur butte "en lasagne" : "il s'agit de former une butte, autrement dit de reconstituer un sol à partir de couches superposées de déchets organiques".
Cette Microferme vient s'ajouter à une liste déjà longue d'espaces/services ouverts et proposés au public : une cueillette, une ferme, un café, un magasin... Sans oublier un espace ateliers dédié aux enfants. Prochaine cession d'envergure à noter : la Fête des œufs, le dimanche 1er avril. Au programme : une chasse aux œufs géante et de nombreux ateliers et animations.
Pour en savoir plus : www.ferme.gally.com
Vente en ligne des billets pour la Fête des œufs à partir du 8 mars
Jardiner en ville, ça s'apprend !
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic