L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le vase d'Anduze, âme de la poterie horticole

Par Pauline Polgar
,
le 30 juillet 2009
Le célèbre vase d'Anduze est mis à l'honneur cet été sur ses terres. L'occasion de se pencher sur l'histoire, liée à la tradition horticole, de ce magnifique pot de terre élégant, peint, verni et ornementé, à la forme si particulière.
Plusieurs légendes concernent l'apparition du vase d'Anduze, l'une d'elles est racontée de génération en génération par l'une des familles de potiers les plus anciennes ce petit village gardois des Basses-Cévennes, les Boisset. Elle raconte ainsi qu'au XVIIe siècle, à la Foire de Beaucaire, une des plateformes commerciales de l'époque, leur ancêtre maître potier soit tombé en arrêt devant des poteries italiennes, dites de type Médicis, c'est-à-dire en forme de cloche inversée sur un piédouche (sorte de piédestal carré ou rond). Rentré sur ses terres cévenoles, il s'en serait inspiré pour créer ces pots à vocation horticole. Légende régionale peut-être, reste que le vase d'Anduze a su conquérir le cœur des cévenoles, avant de dépasser les frontières régionales pour se faire connaître dans le monde entier. Il fait ainsi aujourd'hui la fierté de sa région.

Le vase horticole de l'élégance

Elégant et pratique, sa première vocation aurait été notamment les cultures des agrumes, courantes dans la région du midi, nécessitant d'être rentrées pendant la saison froide pour éviter le gel. En terre cuite, souvent de grandes dimensions, monté tourné, le vase se distingue par cette forme si particulière, ses ornements composés de macarons (marques de fabrication) reliés par des guirlandes et ses couleurs flammées dans les tons jaune, vert et brun.
anduze
anduze © Poterie le Chêne Vert
 Affaire de familles hier - les plus anciens vases identifiés à ce jour sont signés Gautier, potiers d'Anduze, remontant au premier tiers du XVIIIe siècle (chaque famille avait en effet son écusson, Bourguet, Castanet, Clauzel, Boisset...) - il reste toujours empreint de cette tradition dans sa fabrication actuelle par les potiers anduziens. "Ce vase a une âme, confirme Daniel Travier, conservateur du Musée des vallées cévenoles à Saint-Jean du Gard. (...) Alors qu'il n'est pas né de l'esprit et de l'identité des Cévennes à l'origine, son histoire de près de trois siècles fait qu'il a enrichi le terroir, qu'il y a eu une influence réelle et qu'aujourd'hui, il fait sa fierté. Le terroir se reconnaît en lui".

Hommages

Anduze célèbre désormais l'enfant du pays, âme de la poterie de jardin, notamment à travers plusieurs manifestations estivales. Cet été vous pourrez ainsi, lors du Festival de la Céramique d'Anduze qui se tient du 8 au 10 août, admirer une vitrine des vases d'Anduze, où chaque atelier de la ville présentera sa fabrication. Une réunion entre peintres et potiers sera également l'occasion de nouvelles créations. Et, à ne pas manquer, l'hommage rendu par le train à vapeur reliant Anduze à Saint-Jean du Gard, qui fête ses 100 ans cette année et ne pouvait pas ne pas associer le vase à cette célébration. Le train, aujourd'hui touristique, rendra proposera ainsi "une cuisson inattendue de poteries d'Anduze dans le foyer d'une locomotive vapeur."
Au fil des siècles Anduze s'est imposée comme une des capitales mondiales de la poterie et ce fameux vase y est aussi pour quelque chose !
Pour découvrir l'histoire du vase, avec monsieur Travier, puis les processus de fabrication avec la Poterie le Chêne vert, cliquez sur suivant.

Liens utiles :

Festival de la Céramique, organisé par l'association Planète Terre, Anduze (30), du 8 au 10 Août 2009.
Musée des Vallées cévenoles, à Saint-Jean du Gard, site internet
Le train à vapeur des Cévennes
Maison à part tient à remercier Madame Leclerc, Monsieur Travier et également la Poterie Le Chêne vert, d'où viennent la plupart des illustrations et notamment Madame Lourd.
Le vase d'Anduze, âme de la poterie horticole

Le vase, hier et aujourd'hui

Le vase, hier et aujourd'hui - anduze
Le vase, hier et aujourd'hui - anduze © DR
Interview de monsieur Daniel Travier, conservateur du Musée des vallées cévenoles à Saint Jean du Gard.
Maison à part : Qu'appelle-t-on le vase d'Anduze ? Quelles sont ses caractéristiques ?
Daniel Travier: Le vase d'Anduze traditionnel est un vase horticole de forme Médicis, c'est-à-dire, en cloche renversée sur un piédouche. Il est toujours vernissé, jamais brut et peut avoir la signature sur ses macarons ou cartouches, reliés entre eux par des guirlandes, des motifs de décoration. Il a été créé à l'origine pour l'extérieur, comme pour l'intérieur, essentiellement pour la culture des agrumes, que l'on rentre à l'hiver.
Maison à part : Quel est son procédé de fabrication ?
Daniel Travier : Fabriqué par les mains du potier, qui tournent séparément la coupe et le pied avant de les raccorder. Notez d'ailleurs que même aujourd'hui, alors que certains sont fabriqués plus industriellement, c'est toujours selon cette technique du tour et non du moulage qu'ils sont montés. Les décors sont ensuite moulés puis collés, avant que le vase ne passe à l'engobage, la pose d'une terre blanche particulière qui permet de bien le boucher. Il est ensuite soumis aux oxydes (manganèse, cuivre, etc.) qui lui donnent ses couleurs et au four.
Maison à part : On raconte beaucoup de légendes sur son origine...
Daniel Travier : En effet, plusieurs éléments de légendes sont parvenus aux historiens. Il y a tout d'abord un témoignage invérifiable mais qui semble peu crédible, disant que le vase remonterait à Henri IV, vers 1611. Ensuite, plus intéressante, la légende des enfants Boisset, famille qui en fabrique sans discontinuer depuis le XVIIIe siècle, racontant que leur ancêtre maître potier (la tradition potière de la région dans la région remonte au néolithique) aurait vu des vases importés d'Italie de forme Médicis à la Foire de Beaucaire et aurait eu l'idée de les fabriquer à Anduze. Une autre légende raconte également que des vases d'Anduze auraient été envoyés au XVIIe siècle à Versailles, mais les comptes n'en montrent pas la trace.
En revanche, la famille Boisset possède un document très intéressant, attestant de la commande de vases par Napoléon Ier, impayées d'ailleurs ! Ils ont donc fourni l'Empire mais on ne sait pas pour quels lieux...
Reste que les plus anciens vases connus à ce jour, sont issus de la famille Gautier et datent du milieu du XVIIIe siècle. Au XIXe siècle il a connu un essor très important, notamment à l'export dans les parcs de France et de Navarre puis à l'étranger. Anduze a connu ainsi plusieurs dynasties de potiers.
Maison à part : A-t-il connu des évolutions notables au cours des siècles ?
Daniel Travier : Les plus anciens sont plus trapus, alors qu'à la fin du XIXe, leur profil se fait plus élancé, plus élégant, même s'il varie d'un potier à l'autre. Les cartouches et guirlandes évoluent en fonction des styles... Mais les principes de fabrication sont restés strictement les mêmes, là où la machine a parfois remplacé la main de l'homme, les vases d'Anduze sont toujours montés et non moulés.
Maison à part : Le vase est attaché à un territoire très particulier, les Cévennes...
Daniel Travier : Oui mais, paradoxalement, les Cévennes sont un pays plutôt pauvre, pas ancré dans l'artisanat de luxe, alors que le vase a des formes très élégantes... On ne peut pas dire qu'il sort de l'identité cévenole. Alors qu'il n'est pas né de l'esprit et de l'identité des Cévennes à l'origine, son histoire de près de trois siècles fait qu'il a enrichi le terroir, qu'il y a eu une influence réelle et qu'aujourd'hui, il fait sa fierté. Le terroir se reconnaît en lui. Aujourd'hui, toutes les entreprises d'Anduze conserve aussi l'esprit familial, ce ne sont pas des sociétés impersonnelles. Ce vase a un rapport à l'homme très fort, il a une âme.
Le vase, hier et aujourd'hui

Montage - Le vase d'Anduze, âme de la poterie horticole

vase anduze
vase anduze © Poterie le Chêne Vert
Les vases d'Anduze traditionnels sont montés sur le tour du potier.
Montage - Le vase d'Anduze, âme de la poterie horticole

Ornements - Le vase d'Anduze, âme de la poterie horticole

Ornements - vase anduze
Ornements - vase anduze © Poterie le Chêne Vert
Macarons et guirlandes ornent les vases, leur donnant une identité propre.
Ornements - Le vase d'Anduze, âme de la poterie horticole

Engobe - Le vase d'Anduze, âme de la poterie horticole

Engobe - vase anduze
Engobe - vase anduze © Poterie du Chêne vert
"L'engobe est un revêtement mince à base d'argile délayée (colorée ou non) appliqué sur une pièce céramique (tesson) pour modifier sa couleur naturelle, pour lui donner un aspect lisse ou pour obtenir une couche de base aux propriétés physico-chimiques spécifiques réagissant avec l'émail. D'aspect blanc opaque, l'engobe agit comme une couche d'apprêt en peinture ou comme un révélateur de couleur" explique-t-on à la Poterie du Chêne Vert.
Engobe - Le vase d'Anduze, âme de la poterie horticole

Séchage - Le vase d'Anduze, âme de la poterie horticole

Séchage - vase anduze
Séchage - vase anduze © Poterie le Chêne vert
"Après engobe, explique-t-on à la poterie, nos vases peuvent sécher jusqu'à deux bons mois pour les plus gros modèles car nous n'utilisons volontairement pas de moyen de séchage accéléré." Et de préciser, "nous souhaitons conserver ces méthodes de travail artisanales car nous pensons que ce sont elles qui font perdurer aujourd'hui les plus beaux produits."
Séchage - Le vase d'Anduze, âme de la poterie horticole

Emaillage - Le vase d'Anduze, âme de la poterie horticole

vase d'anduze
vase d'anduze © Poterie le Chêne Vert
Une opération très délicate qui donnera au vase ses couleurs. "La traditionnelle finition flammée d'Anduze est obtenue par application d'oxyde de cuivre (coulures vertes) et d'oxyde de manganèse (coulures brunes) recouverts d'un émail transparent qui vient révéler le jaune paille de l'engobe rongée."
Emaillage - Le vase d'Anduze, âme de la poterie horticole

Le gris... - Le vase d'Anduze, âme de la poterie horticole

Le gris... - vase d'anduze
Le gris... - vase d'anduze © Poterie le Chêne vert
"Ne soyez pas étonnés de voir que tous les vases émaillés sont gris avant cuisson, ce n'est qu'à partir de 560°C que la couleur se révèle."
Le gris... - Le vase d'Anduze, âme de la poterie horticole

Sortis du four...

Sortis du four... - vase d'anduze
Sortis du four... - vase d'anduze © Poterie le Chêne vert
Sortis du four...

Aujourd'hui... - Le vase d'Anduze, âme de la poterie horticole

Aujourd'hui... - vase d'anduze
Aujourd'hui... - vase d'anduze © Poterie le Chêne vert
Outre des classiques, ou encore des patines à l'ancienne, la Poterie du Chêne vert propose également des créations colorées (en haut à gauche) comme des inédits, fruits de collaboration avec des artistes divers. Ici, avec le céramiste Patrick Galtié, situé à Saint Quentin La Poterie (haut gauche et en bas).
Aujourd'hui... - Le vase d'Anduze, âme de la poterie horticole
Nous vous recommandons

Découvrez cette résidence norvégienne secondaire recourant à un procédé original : le bois utilisé est chauffé avec de l'alcool furfurylique afin de renforcer sa solidité et sa durabilité.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic