L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Tout savoir sur la taille des arbres en nuage

Par Yasmina Bennaceur
,
le 31 mai 2012
Producteur et éleveur d'arbres dans le Vercors, Christian Coureau est un spécialiste de la taille en nuage, inspirée des jardins japonais. En quoi consiste cette technique ? Quels arbres choisir, quels outils utiliser ? Découverte...
"Je voulais faire ce livre depuis plusieurs années", nous confie le producteur et éleveur d'arbres depuis son Vercors natal, où il a créé sa pépinière et écrit l'ouvrage présenté ici : "La taille des arbres en nuage".
Christian Coureau sculpte les arbres mais pas n'importe lesquels : les arbres en nuage. Et n'allez surtout pas lui parler de bonzaï, car son art, et plus particulièrement la technique qu'il a développée, n'a rien à voir avec ces arbres miniatures. Certes, il a été formé par Erik Borja, LA référence dans la création de jardins d'inspiration japonaise, mais au Japon, Christian Coureau n'y est jamais allé. "Pour tailler les arbres en nuage, la nature qui m'entoure, comme les jardins japonais, sont une source d'inspiration".
Dans un jardin japonais, tous les éléments sont voués à créer une harmonie entre la nature et l'homme. Tout y est métaphore et illusion : "l'art de ces jardins est de recréer un paysage miniature. La végétation, les minéraux et l'eau symbolisent les montagnes, les vallées et les rivières, la disposition de ces éléments donne l'impression d'avoir un paysage beaucoup plus grand qu'il n'est en réalité".
Les arbres en nuage... Mais qu'est-ce que cela signifie au juste ? "Ce qui est vraiment intéressant dans cette pratique, c'est le mouvement des branches et des troncs, ils créent un graphisme que viennent souligner les masses de végétaux taillés en forme de nuages."
Puriste, Christian Coureau n'utilise aucun tuteur ou lien pour tailler et façonner ses arbres, la taille met en évidence l'allure et la personnalité du végétal, tout en conservant les proportions de sa morphologie et de son développement. La taille en nuage, c'est en fait révéler l'arbre tel qu'il est.

Découvrez les conseils de Christian Coureau en pages suivantes.

nuage
nuage © Paul Maurer
 
"La taille des arbres en nuage"
Textes : Christian Coureau, Marie-Claude Eyraud
Illustrations : Marie-Claude Eyraud
Photographies : Paul Maurer
Editions Ulmer
156 pages
Prix public indicatif : 29,90 €
Après dix années passées sous l'aile de l'artiste Erik Borja, à étudier les jardins d'inspiration japonaise, Christian Coureau, devenu maître de taille, nous livre dans son ouvrage l'art de tailler les arbres en nuage. Producteur et éleveur de ces végétaux depuis 1990, il livre dans ces pages vingt-ans d'expérience et de patience, à observer les arbres de son Vercors natal, façonnés par les éléments naturels (vent, neige, soleil) ou les animaux.
Agréable à lire, cet ouvrage est un outil indispensable pour comprendre les fondamentaux de la taille en nuage et, donc, du jardin zen. Dans un premier temps, il parcourt les différentes influences culturelles de ce type de jardins, avec, à l'appui, des photos d'arbres du Vercors et des estampes japonaises. La deuxième partie, richement illustrée, est consacrée à l'art de la taille en nuage, selon les espèces de végétaux. Pour finir, l'ouvrage relate les différentes espèces d'arbres à tailler en nuage. Un livre simple, bien fait, idéal pour appréhender le jardin zen et sa signification, tout en douceur !
Tout savoir sur la taille des arbres en nuage

Un peu d'histoire...

tailler ses arbres
tailler ses arbres © Paul Maurer
L'art de tailler les arbres en nuage vient de la culture japonaise qui, elle-même l'a emprunté à l'un de ses envahisseurs : la Chine.
En l'an 600, au Japon, le bouddhisme devient la religion d'Etat, le shintô japonais et bouddhisme chinois s'expriment alors dans des lieux mythiques tels que les temples et les jardins.
Le mélange de ces deux religions crée ainsi le jardin japonais auquel le shintoïsme donne la notion de sacrée. Dans ces jardins, les arbres et les pierres aux formes étranges, les rivières, les montagnes, sont considérés comme des manifestations divines. Le jardin zen, c'est le culte de la nature et de ses forces qui s'exercent en symbiose avec l'homme.
Au XIXe siècle, l'engouement de l'Europe pour l'Orient a créé un mouvement artistique : le japonisme, une source d'inspiration pour nombre de peintres comme Van Gogh, Gauguin ou Monet.
Le jardin Albert Kahn, à Paris, est également un exemple de cette fascination de l'occident pour les jardins japonais. De même, le jardin Zen réalisé par l'artiste Erik Borja et situé dans la Drôme, est une référence dans la création de jardins d'inspiration japonaise, même s'il associe plusieurs influences, japonaises mais aussi méditerranéennes.
Un peu d'histoire...

Observer la nature

Observer la nature - tailler ses arbres
Observer la nature - tailler ses arbres © Marie-Claude Eyraud
La technique est indispensable dans la maîtrise de la taille des arbres en nuage, c'est indéniable, cependant, l'œil est tout aussi important.
Car, dans l'art des jardins japonais, tout est question d'équilibre, d'harmonie entre les éléments, les masses, les lignes, les perspectives...
Il faut exercer son œil comme un peintre ou un sculpteur. Vous y gagnerez beaucoup en allant observer dans la nature comme les forces telles que le vent, la pluie, la neige ou encore le soleil, ont façonné les végétaux et leur environnement.
Observer la nature

Les essences concernées

Les essences concernées - tailler ses arbres
Les essences concernées - tailler ses arbres © Paul Maurer
"Dans chaque arbre, existe un type de formation que la taille peut révéler", précise Christian Coureau. Certains arbres sont cependant plus ou moins faciles à façonner.
Ainsi, le charme, et le genévrier de Pfitzer, le genévrier de Chine, l'if ou encore le cyprès d'Arizona, sont relativement simples à tailler en nuage. En revanche, tous les pins, le cyprès ou faux cyprès, le cèdre du Japon et les conifères sont des arbres plus difficiles à modeler.
Tous ces arbres sont dotés, selon leur espèce, de spécificités qui leur donneront, une fois la taille en nuage effectuée, un graphisme unique. Le cyprès bleu, et le cyprès de Leyland ont un tronc unique droit tandis que le pin noir d'Autriche ou le cyprès du Japon ont un tronc unique sinueux. D'autres, comme le pin sylvestre ou le genévrier vert ont des troncs multiples.
"Contrairement aux idées reçues, ces arbres n'ont rien à voir avec les bonzaïs, ils sont beaucoup plus résistants, ne nécessitent aucun lien ou tuteur et demandent un entretien classique", insiste le pépiniériste.
Les essences concernées

S'initier humblement

S'initier humblement - tailler ses arbres
S'initier humblement - tailler ses arbres © Paul Maurer
"La patience est une vertu", un proverbe qui prend tout son sens dans la réalisation d'un jardin zen.
"Il y a un engouement certain pour ces jardins mais il ne suffit pas de poser quelques galets pour prétendre y arriver, il s'agit d'un art, à part entière, où la notion de temps est primordiale", insiste Christian Coureau.
"Pour que je considère qu'un arbre soit vraiment terminé, bien qu'il soit toujours en pousse, il faut entre dix et quinze ans". Deuxième conseil donc, si vous souhaitez vous lancer : soyez humbles, la nature vous le rendra !
"Pour s'initier, le genévrier est idéal. C'est le plus simple à tailler et il offre en même temps de multiple possibilités", nous confie le maître de taille.
Il faut commencer par acheter un "beau sujet" en pépinière, le prélèvement d'un arbre dans la nature étant bien sûr exclu.
L'arbre peut s'acheter en pot ou en motte, si vous disposez d'un jardin, mettez-le en terre pour commencer sa première taille de formation. Si l'arbre reste en pot, sur la terrasse ou le balcon, il faut également commencer la taille le plus tôt possible.
S'initier humblement

L'entretien des outils

L'entretien des outils - tailler ses arbres
L'entretien des outils - tailler ses arbres © Paul Maurer
Avant de commencer la taille, il est primordial de s'assurer que les outils soient propres et aiguisés. Il suffit de respecter les règles élémentaires d'hygiène afin d'éviter de propager les maladies qui pourraient affecter l'arbre.
Pour ce faire, il faut désinfecter les outils en nettoyant les lames avec de l'alcool, toute trace de sève ou de rouille est à éliminer. Vous pouvez également utiliser un papier abrasif si les traces persistent.
Pour réussir à effectuer des coupes nettes, indispensables pour un résultat esthétique, les sécateurs et autres cisailles doivent être bien lisses et tranchantes. L'affilage s'effectue à l'aide d'une pierre ou d'un affiloir, de l'intérieur vers l'extérieur et sur les biseaux, de manière uniforme.
L'entretien des outils

La technique de taille

La technique de taille - tailler ses arbres
La technique de taille - tailler ses arbres © Paul Maurer
"La taille peut s'effectuer en toute saison mais l'idéal reste l'automne, ce qui permet un meilleur redémarrage au printemps. Il est cependant déconseillé de tailler lorsqu'il pleut car l'acidité des pluies peut contaminer les blessures ouvertes du bois."
"Je sculpte sur du vivant, je suis incapable de faire deux fois le même arbre", nous précise Christian Coureau. Lorsque l'on taille, avant toute chose, il faut contempler son arbre, le regarder sous toutes les coutures. Cette "anticipation du regard sur le geste" permet de définir des mouvements et donc le graphisme de vos "nuages".
Sur un genévrier, conseillé pour une première expérience, la taille s'effectue en trois étapes : le dégagement des intersections, la séparation des masses et, pour finir, la formation des nuages.
Le dégagement des intersections "met en valeur ce qui existe", l'allure général de l'arbre. Pour ce faire, toutes les branches mortes, fébriles et de petites dimension sont coupées, tronc par tronc.
La séparation des masses, deuxième étape, permet de "rajouter du mouvement" et de créer de l'espace vital autour des branches que l'on souhaite garder afin qu'elles accueillent des futurs "nuages". Pour cette étape, Christian Coureau préconise la méthode MDG (Mouvement, Direction, Grosseur).
Premièrement, le "trajet" de chaque branche sélectionnée doit être en cohérence avec la structure de l'arbre et son mouvement.
Deuxièmement, il faut privilégier la direction de la branche elle-même mais également celle de tous ses départs de branches, des directions potentielles initiatrices de mouvements intéressants.
Troisièmement, l'on ne conserve pas forcément les branches les plus grosses. Que la branche soit grosse ou petite, ce qui compte, c'est son mouvement et son potentiel d'orientation.
Lors de la taille, il faut prendre fermement l'outil en main et le positionner dans le sens de la branche, au plus près du bois restant. La taille doit être franche mais il faut toujours faire attention à ne pas blesser les feuilles ou le bois restants. L'œil étant votre "premier outil", il faut toujours veiller à garder du recul pour voir où vous en êtes dans la taille.
La technique de taille

Les masses végétales

Les masses végétales - tailler ses arbres
Les masses végétales - tailler ses arbres © Paul Maurer
Selon les espèces, les masses végétales peuvent se former en nuage ou en plateau.
Les feuillus comme les charmes, les érables du Japon aux feuilles délicates et légères ainsi que les pins vieillissants, sont propices à des masses fines et plates se construisant en plateau par l'orientation horizontales de leurs branches porteuses.
En revanche, les genévriers, ifs et autres jeunes pins ont des formes végétales denses qui conviennent parfaitement à la taille en nuage car elles offrent une allure bien bombée. "L'arbre en nuage pourra prendre un nombre de formes infini".
Les masses végétales

L'entretien des nuages et des plateaux

L'entretien des nuages et des plateaux - tailler ses arbres
L'entretien des nuages et des plateaux - tailler ses arbres © Paul Maurer
Une règle commune : "Le regard précède toujours le geste". Ceci étant dit, il est indispensable d'entretenir la masse végétale afin de maintenir la structure de l'arbre au fil de sa croissance.
Rappelons qu'il faut compter entre dix et quinze ans pour qu'un arbre en taille de nuage soit arrivé à maturité de sa beauté.
Pour conserver de belles masses végétales sur votre arbre en nuage, une taille, une à deux fois dans l'année suffisent, selon l'espèce et le type de plantation. Un genévrier, par exemple, nécessite une taille par an lorsqu'il est en pot mais deux s'il est en terre.
L'on peut tailler en toute saison mais il faut éviter les périodes de gel, la pluie et les fortes chaleurs. Pour rafraîchir les nuages, l'on réalise une taille, à la cisaille, uniquement sur le dessus de la masse. Le sécateur sert, lui, à tailler en-dessous et sur les côtés. Pour les plateaux, l'utilisation de la cisaille se fait sur le dessus et le dessous.
En nuage ou en plateau, l'objectif est de supprimer les petites pousses s'échappant de la structure de la masse, sans oublier de nettoyer l'intérieur du nuage en éliminant les bois morts.
Et n'oubliez pas : "Lorsque l'on taille en nuage, on sculpte sur du vivant, l'arbre est un être vénérable qui devient, lui aussi, âgé".
L'entretien des nuages et des plateaux

Se former - Tout savoir sur la taille des arbres en nuage

Se former - tailler ses arbres
Se former - tailler ses arbres © Paul Maurer
L'art de la taille s'acquiert avec le temps. Au fil des années, outre les compétences techniques, le pratiquant développe un "regard", indispensable pour réussir. Afin de s'exercer à la technique de la taille en nuage, Christian Coureau propose également des stages.
Pour plus d'informations : www.coureau.com
Se former - Tout savoir sur la taille des arbres en nuage

L'art de tailler en nuage

L'art de tailler en nuage - tailler ses arbres
L'art de tailler en nuage - tailler ses arbres © Paul Maurer
L'art de tailler en nuage

Reproduire la nature

Reproduire la nature - tailler ses arbres
Reproduire la nature - tailler ses arbres © Marie-Claude Eyraud
Reproduire la nature

Réveler la structure de l'arbre

Réveler la structure de l'arbre - tailler ses arbres
Réveler la structure de l'arbre - tailler ses arbres © Marie-Claude Eyraud
Réveler la structure de l'arbre
Nous vous recommandons

Découvrez la rénovation de cette maison ancienne et sa grange pour créer un lieu de vie intimiste.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic