L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Faire construire sa piscine : 10 conseils à suivre

Par Amélie Pierquin
,
Mis à jour le 11 mars 2019
Pour plonger dans votre piscine en juillet, il faut y penser dès maintenant ! Attention, une piscine mal installée, mal choisie ou sous-équipée peut entraîner des problèmes de fuites d'eau, d'infiltrations ou encore d'invasions d'algues. Avant de vous lancer, Maison à part vous donne toutes les recommandations pour faire le bon choix.
Le printemps débute à peine et le froid persiste. Mais ne vous y trompez pas, l'été lui, sera bientôt là. Et lorsqu'il sera effectivement là, accompagné de son soleil de plomb, avoir une piscine dans votre jardin sera l'idéal.

Pour pouvoir profiter d'une piscine terminée, équipée et accueillante dès le mois de juin, vous devez commencer à réfléchir votre projet dès à présent, les agendas des piscinistes étant parfois très remplis, selon les régions. Pour concrétiser ce rêve et que celui-ci ne se transforme pas en cauchemar, voici quelques conseils avisés et les bonnes questions à se poser avant de se lancer.

Faire appel à un professionnel



Si vous voulez installer une piscine dans votre jardin, autre qu'une piscine gonflable, il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel, y compris pour les piscines hors-sol.

Pour bien choisir son professionnel, quelques bons réflexes pourront vous éviter de mauvaises surprises. Un professionnel compétant doit d'abord vous fournir deux garanties indispensables :
  • l'attestation d'assurance décennale ;
  • l'assurance de responsabilité civile professionnelle qui couvre les risques des chantiers.

Il serait également judicieux de s'informer sur ses précédentes réalisations. Dans le domaine de la piscine, le bouche à oreille peut vous éviter des déceptions. Commencez par demander à vos proches à qui ils ont fait appel pour leur piscine et s'ils en sont satisfaits. De plus, il ne faut pas hésiter à prendre votre temps, vous n'avez pas à vous décider dans la minute. Vous pouvez comparer plusieurs devis et choisir le meilleur rapport qualité/prix.

Bon à savoir : La Fédération des Professionnels de la Piscine (FPP) regroupe plus de 1000 entreprises adhérentes, équivalant à 70% du chiffre d'affaires de la profession. Leur site Internet propose un annuaire des professionnels classés par département.


Construire sa piscine : la règlementation en vigueur



Une piscine est un ouvrage de génie civil, il y a donc une règlementation précise autour de sa construction. Ne lancez pas les travaux sans avoir entrepris les démarches administratives !

Il faut savoir que même pour une petite piscine, à partir de 10 m2, une déclaration de travaux est nécessaire.

Pour les piscines de plus de 100 m2 de surface d'eau, vous aurez besoin d'un permis de construire. Le professionnel s'occupe en général de ces démarches qui dépendent principalement de la dimension du bassin et de la construction d'un abri éventuel.

Avant de commencer des travaux de construction, il faut prendre connaissance des règles d'urbanisme de votre commune et des conventions spécifiques (règlement de lotissement...), servant à harmoniser les constructions au niveau local.

Avez-vous le droit d'occuper ou d'utiliser votre sol comme vous le souhaitez, quelle hauteur maximale peut atteindre votre abri ? Votre mairie saura vous renseigner quant aux règles applicables à votre projet.

Une piscine, combien ça coûte ?



Il existe une multitude de modèles de piscines et leur prix est aussi varié. Il dépend principalement de la dimension du bassin et de son type : enterré ou hors-sol.
  • Pour une piscine hors-sol, vous trouverez des entrées de gamme à partir de 3.000 € ;
  • Pour une piscine en kit, que vous monterez vous-même, prévoyez au moins 6.000 à 15.000 €, selon la qualité de la piscine ;
  • Les piscines enterrées, quant à elles, coûtent forcément plus cher. Comptez entre 10.000 et 65.000 € environ, avec une moyenne de 25.000 €.
C'est à peu près le prix d'une voiture neuve ! Mais sachez que, contrairement à votre véhicule, l'installation d'une piscine enterrée est un véritable investissement à court et à long terme. En effet, certaines propriétés avec piscine peuvent être revendues 5 à 20% plus cher que d'autres biens similaires sans piscine.

Le meilleur emplacement pour sa piscine



Avant de prévoir des travaux, demandez-vous bien où se trouve le meilleur emplacement pour votre piscine. Voici quelques paramètres à ne pas négliger :
  • Optez pour un endroit ensoleillé, se baigner, c'est aussi le moment idéal pour profiter du soleil et prendre quelques couleurs. De plus, sans soleil, un coup de froid est vite arrivé ;
  • Protégez-vous du vent. Une piscine implantée dans le sens des vents dominants est une piscine qu'il faudra nettoyer plus souvent. En effet, le vent emporte les feuillages et autres poussières directement dans la piscine ;
  • Placez votre piscine à l'abri des regards indiscrets. Pour pouvoir jouir tranquillement de vos moments en famille ou entre amis, il est indispensable de conserver votre intimité. Si vous avez un jardin à l'arrière de votre maison et un autre à l'avant avec vue sur la rue, privilégiez le jardin arrière pour ne pas attirer les regards curieux du voisinage.

Votre piscine, pour valoriser votre bien et vous apporter un maximum de confort, doit également être en accord avec l'environnement qui l'entoure. Ne sacrifiez pas votre jardin pour avoir la plus large piscine possible. Adaptez votre bassin à l'espace disponible et au style de votre maison.

Enfin, n'oubliez pas qu'une piscine peut requérir un local technique de rangement. Laissez suffisamment d'espace pour qu'il ne gâche pas le paysage, mais ne l'installez pas trop loin de la piscine pour tout avoir à portée de main.

Définir ses usages en amont du projet



Moyen de détente, ou pour rester en forme, peu importe votre vision de la piscine, il est indispensable de définir l'usage que vous souhaitez en faire pour savoir quel type d'installation choisir.

Si vous êtes dans l'optique de créer un bassin familial pour des enfants par exemple, vous choisirez plutôt une piscine large à fond progressif. Si vous préférez nager, il faudra plutôt prévoir de la profondeur et de la longueur : optez alors pour un couloir de nage. Notez que toutes les configurations ou presque sont possibles en fonction de votre terrain.

Quel type de bassin choisir ?



Une fois vos usages définis, vous pouvez vous lancer à la recherche de la piscine idéale. Il existe de nombreux type de bassins, à choisir selon vos envies et votre budget.
  • La piscine hors-sol : C'est certainement le type de bassin le moins contraignant. A poser sur le sol, la piscine hors-sol ne nécessite pas de travaux préalables, il est facile de la monter seul. Elle est l'amie des petits budgets, allant de quelques centaines à quelques milliers d'euros selon sa taille et les matériaux utilisés ;
  • La piscine à panneaux modulaires : A fabriquer soi même, ou à faire réaliser par un professionnel, les piscines à panneaux modulaires font partie de la famille des piscines en kit. En acier, polymère, aluminium, ou béton précontraint, elles offrent une grande souplesse dans le choix de forme du bassin. Ce type de piscine est parfait pour les petits budgets ;
  • La piscine monocoque : Les piscines monocoques sont, comme leur nom le laisse entendre, des coques préfabriquées en polyester. Elles sont très rapides à monter, mais, contrairement aux piscines hors-sol, elles nécessitent de faire appel à un artisan pour les travaux de terrassements préalables et à un piscinier professionnel pour les mettre en place. Elles sont plus grandes en superficie que la plupart des bassins hors-sol mais offrent moins de possibilités de configuration que les piscines en béton. Elles se situent entre les piscines en kit et les enterrées classiques. Leur prix reste accessible, grâce au peu de travaux nécessaires à sa mise en place ;
  • La piscine en béton : La piscine en béton, plus communément appelée maçonnée, est la piscine "sur-mesure" par excellence. Elle ne peut être réalisée que par un professionnel car elle demande un haut degré de technicité. Le principe : on coule du béton dans une structure armée et l'on peut ainsi donner à la piscine une forme totalement inédite. Elle s'adapte complètement à vos besoins et à vos envies. Le prix de ce type de piscine varie largement selon la forme bassin, sa taille, sa profondeur, etc.

Système de filtration pour sa piscine



L'un des éléments essentiels de votre piscine, c'est son filtre. Il est indispensable pour assurer la bonne qualité et la propreté de l'eau. Le filtre peut être naturel ou mécanique et permet de réduire l'utilisation de désinfectant dans le bassin.
  • Les filtres à média filtrant purifient l'eau grâce à du sable ou du verre recyclé. La contrainte de ce filtre est son rattachement obligatoire au tout à l'égout ;
  • Les filtres à cartouches aspirent l'eau usagée, la traitent et la rejettent dans le bassin. Ils conviennent particulièrement aux piscines de petites surfaces, mais ne sont pas adaptés aux eaux trop calcaires. Très facile d'entretien, la cartouche se nettoie au jet ;
  • Les filtres à diatomites font partie des plus performants du marché et sont en majorité utilisés par des professionnels. Les diatomites sont des algues microscopiques qui purifient l'eau naturellement ;
  • Les poches filtrantes sont un mode innovant de filtration. Elles représentent le plus simple et le plus économique des dispositifs de filtration, surtout utilisé sur les piscines hors-sol.

Système pour sécuriser sa piscine



La loi oblige les propriétaires de piscines enterrées à équiper leur bassin d'un système de sécurité pour prévenir les risques de noyade. Il existe quatre types de systèmes de sécurité : les alarmes, les barrières, les couvertures et les abris.

Votre protection est à choisir selon votre installation et vos usages.
  • L'alarme périmétrique a pour rôle d'établir un périmètre de protection. Lorsque celui-ci est franchi par quelqu'un, l'alarme sonne et prévient ainsi le propriétaire ;
  • L'alarme piscine sonar détecte les chutes à l'intérieur du bassin : elle se déclenche dès qu'un corps étranger est repéré en dehors des temps de baignades. Attention, le sonar ne convient pas aux piscines autoportantes et miroir ;
  • L'alarme à immersion propose un dispositif en partie, ou totalement immergé à l'intérieur du bassin. Ainsi, le propriétaire est averti dès qu'un changement est détecté par l'appareil à la surface de l'eau ;
  • La bâche de piscine : son point fort ? Son prix. Moins sophistiquée qu'une alarme, elle remplit néanmoins son rôle de protection en couvrant entièrement la piscine. La bâche permet également de protéger la piscine des saletés et de conserver la chaleur de l'eau l'été. Les bâches existent en modèle standard ou sur-mesure ;
  • L'abri de piscine : haut ou bas, il protège efficace la piscine, non seulement pour la sécurité des personnes, mais aussi pour faciliter l'entretien du bassin, puisque les feuilles et insectes n'y tombent plus. Prévoyez un budget un peu plus élevé que pour une simple bâche.
  • Les barrières : pour limiter les risques de noyade, les barrières pour piscine apportent une sécurité fiable, notamment en présence de jeunes enfants, en dehors des temps de baignade surveillée. En clôturant la piscine, elles délimitent ainsi le territoire dangereux. Deux types de barrières existent :
  • la barrière à filet  : elle se distingue par son esthétique et sa sécurité. Elle est souvent modulable et facilement démontable, tout en garantissant une sécurité suffisante en présence d'enfants en bas âge ;
  • la barrière à portillon : elle apporte un degré de sécurité supplémentaire, avec l'installation d'une serrure. Le portillon doit être haut de plus d'un mètre et son ouverture se faire vers l'extérieur.

Options et accessoires pour sa piscine



Les accessoires de piscine sont à prendre en compte dès le début du projet. Ils peuvent faciliter l'entretien de votre bassin et améliorer le confort d'utilisation.

Le nettoyage des grandes piscines est parfois long et fastidieux, les robots peuvent vous faciliter la tâche. Il en existe des hydrauliques et des électriques qui nettoient le bassin du sol aux parois sans effort.

Un système de nettoyage automatique par surverse peut également être aménagé. Encore plus efficace, et forcément plus onéreux, il doit être installé lors de la construction de votre piscine.

En outre, des appareils automatiques, et gérables à distance, permettent de tester la qualité et la température de l'eau ainsi que d'introduire automatiquement les produits nécessaires à une eau propre et désinfectée.

L'éclairage de la piscine

est également devenu un poste incontournable. La lumière permet non seulement de magnifier le bassin une fois le soir venu et ainsi de créer une vraie ambiance dans votre jardin, mais aussi de le rendre moins dangereux. L'on pourra en effet insérer des spots au niveau des marches de manière à faciliter l'accès au bassin ou encore sur son pourtour afin de mieux délimiter ses contours. Grâce aux variateurs de lumière, la piscine devient attractive aussi bien le jour que la nuit.

Attention ! Le prix de votre piscine peut passer du simple au double avec l'ajout de ce type d'options.


Quelle intégration pour sa piscine ?



La piscine peut revêtir de nombreuses formes. L'esthétique du bassin est désormais aussi importante que sa fonctionnalité. C'est pourquoi, avant de commencer vos travaux, il faut bien réfléchir, en amont, à son intégration dans l'environnement existant.

Pour cela, les professionnels proposent souvent, en plus des travaux de base, une intégration dans le paysage grâce à des margelles ou des plages spécifiques.

N'oubliez pas que votre piscine s'inscrit aussi dans un espace de vie qui se veut convivial. Si vous voulez vous reposer, organiser des réceptions ou tout simplement profiter du soleil de nombreuses possibilités d'agencement existent.

Pour les grands jardins boisés, vous pouvez, par exemple, opter pour un abord de piscine qui se fond dans le décor avec des matériaux naturels : margelles en bois, plantes vertes...

Pour une piscine plus contemporaine en accord avec une maison moderne, choisissez plutôt un décor plutôt épuré.

Attention au choix de vos revêtements de sol ! Pour une sécurité optimale n'utilisez pas de carrelage lisse qui augmente les risques de glissades.
Faire construire sa piscine : 10 conseils à suivre
Nous vous recommandons

Pour sublimer leur résidence et profiter des beaux jours, des propriétaires décident de réaliser une généreuse piscine sur leur parcelle.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic